mediacongo.net - Actualités - Assemblée nationale: Corneille Nangaa a formulé plusieurs recommandations pour reformer la CENI



Retour Politique

Assemblée nationale: Corneille Nangaa a formulé plusieurs recommandations pour reformer la CENI

Assemblée nationale: Corneille Nangaa a formulé plusieurs recommandations pour reformer la CENI 2021-04-10
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2021_actu/01-avril/05-11/nangaa_corneille_21_258.jpg -

Le président de la Commission électorale nationale indépendante( CENI), Corneille Nangaa

Le président de la Commission électorale nationale indépendante( CENI), Corneille Nangaa, a présenté, ce 09 avril devant les députés nationaux, le rapport général sur le processus électoral.

A cette occasion, Corneille Nangaa a abordé plusieurs points notamment celui liés à la rémunération des agents et cadres de la centrale électorale. "...Depuis janvier 2020, la somme allouée à la rémunération a été appliquée telle que prévue par la loi des finances 2020 soit un montant de 2.017.589.283 CDF (un peu plus d'1 million $ ndlr) mensuel et elle est régulièrement exécutée", a indiqué Corneille Nangaa. Et de poursuivre : "Il a été observé qu'après la tenue des élections en 2006, 2011 et 2018, la CENI est contrainte à l'impaiement récurent des salaires de son personnel pendant plusieurs mois".

Pour ce qui est de la question ayant trait à la réforme de la CENI, Corneille Nangaa a formulé les recommandations suivantes :

  • le vote des Congolais résidant à l'étranger afin de leur permettre d'exercer leurs droits civiques ; des critères objectifs en cas d'inéligibilité pour les personnes condamnées à la suite d'un jugement irrévocable ;
  • la suppression de présentation de candidature à plus d'un scrutin au cours du même cycle électoral et l'interdiction formelle de postuler comme suppléants pour les membres de famille biologique des candidats à élire ;
  • la moralisation de la vie politique par l'interdiction de dédoublement des partis ou regroupements politiques ainsi que la transhumance des acteurs politiques à la veille des scrutins ;
  • l’option à lever sur la consécration éventuelle du double degré de juridiction dans les contentieux de candidatures en tenant compte de la célébrité et des contraintes de calendrier liées à la publication des listes définitives des candidatures par la CENI ;
  • les injonctions judiciaires contra legem à l'administration électorale dans la réception des dossiers de candidatures, après la fin du délai imparti pour l'enregistrement et le traitement des candidatures ;
  • la nécessité de soumettre la répression de l'infraction d'abus des biens sociaux pendant la campagne électorale à l'existence préalable d'une décision judiciaire irrévocable ; la suppression des centres de compilation des résultats et de la transmission rapide et sécurisée des résultats à partir des centres de vote ;
  • la possibilité de lever l'option sur la régularité des procédures de révision en matières électorales, en cas de décision judiciaire manifestement illégale prise en dernier ressort ;
  • précisions à apporter dans les contentieux électoraux sur les voies d'ouverture pouvant donner lieu à une requête en rectification d'erreur matérielle ;
  • l’harmonisation de la procédure en matière électorale et de celle devant les juridictions de l'ordre administratif, saisies en matière de contentieux des élections, notamment certains incidents d'instance tels que l'intervention volontaire ;

L’option éventuelle sur la modification du mode de scrutin pour les élections législatives :

  1. amélioration du seuil légal de représentativité ou adoption d'un scrutin majoritaire simple et un découpage subséquent des circonstances électorales ;
  2. l’élargissement de l'électorat pour les élections des sénateurs et celle des gouverneurs et vice-gouverneurs des provinces en vue de lutter contre les effets pervers de la corruption ;
  3. l’harmonisation des délais de traitement des contentieux et la publication des résultats définitifs par les juridictions compétentes avec les délais légaux d'installation des institutions issues des élections ;
  4. la non politisation de la CENI, indispensable pour la bonne marche de cette institution d'appui à la démocratie.

 

Djodjo Vondi
congo-press.com (MCP) / mediacongo.net
4795 suivent la conversation
6 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Mpifpo | 4US7MTP - posté le 13.04.2021 à 01:57

Pourquoi pas la publication automatique et obligatoire de pv de votes, bureau par bureau vote sans atteindre la magouille de la centre de la CENI?

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Papa Fololo | VNWZBF1 - posté le 10.04.2021 à 18:27

Les recommandations sont acceptables à mon sens. Que les politiques s'en approprient. Ils veulent élections ? Êtes-vous sûrs ? Ou la tête de Fatshi ne plaît pas à quelques hiboux ?

Non 1
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Meso Mbuaki | 9KYSFK8 - posté le 10.04.2021 à 14:07

La CENI a dépensé 1,5 milliard des $ , sans aucun appel d’offre, c’est illégal. A titre d’exemple , les machines à voter ont été facturées à 1500 $/ pièce alors que le prix réel est 500 $/ pièce, il y des forts soupçons de rétro commissions. Le parlement doit faire un audit sur la gestion de la CENI et une commission d’enquête pour les dysfonctionnements constatés. Mr Nangaa peut faire autant des recommandations qu’il veut mais ils ont la même valeur que celles venant de vous ou moi , il n’a plus qualité d’en faire surtout après les élections calamiteuses qu’il a organisé.

Non 1
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Meso Mbuaki | 9KYSFK8 - posté le 10.04.2021 à 11:16

L’AN doit passer au crible ces comptes.

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
bobo | T3DJ93C - posté le 10.04.2021 à 09:22

Organiser les élections présidentielle, législatives nationales et provinciales, élections qui devraient être crédibles et transparentes , nul part il a été demandé à Monsieur Corneille Nangaa où la CENI de fabriquer les élections ou de nommer des individus. Ainsi, voir nos institutions politiques d'une manière générale agir est non crédibles aux yeux de la communauté internationale. Je vous tiens responsable du déséquilibre de fois politique et diplomatique de notre pays socle de l'émergence et du développement de chaque peuple qui se veut souverain"

Non 1
Oui 48
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
bobo | T3DJ93C - posté le 10.04.2021 à 08:04

Nanga tu as des cptes a rendre tot ou tard, saches-le !!

Non 1
Oui 250
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

« Il faut commencer à préparer les élections maintenant » (Ambassadeur UE)

Politique ..,

Denis Mukwege refuse de postuler pour une candidature à la Présidence de la CENI, mais dit «...

Société ..,

CENI : les idées-forces de Sesanga pour une réforme aboutie

Politique ..,

Réforme de la Ceni : Lumeya propose le recrutement de 15 membres par appel d'offres

Politique ..,