mediacongo.net - Actualités - Une étude révèle 17 cas d’avortements clandestins par heure



Retour Femme

Une étude révèle 17 cas d’avortements clandestins par heure

Une étude révèle 17 cas d’avortements clandestins par heure 2021-04-13
Santé
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2021_actu/01-avril/05-11/Ecole-de-sante-publique.jpg -

La République démocratique du Congo enregistre 17 cas d’avortements clandestins par heure, selon une étude menée par l’école de santé publique en 2016. Une situation qui constitue un réel danger pour la femme et va à l’encontre du Protocole de Maputo signé par le pays et qui prône l’avortement sécurisé comme droit pour la femme.

A cet effet, afin qu’il puisse mener des plaidoyers pour la mise en œuvre de l’article 14 du Protocole de Maputo, le Réseau des médias africains pour la promotion de la santé et de l’environnement (REMAPSEN), a tenu à attirer l’attention des professionnels des médias sur les conséquences de l’avortement clandestin, qui serait un grand danger pour la vie des femmes.

Cette journée d’information a été organisée ce mercredi 31 mars 2021 à Kinshasa, avec l’appui d’IPAS. L’initiative rentre dans le cadre de la célébration de la journée des droits de femmes.

Dans le même registre, les chevaliers de la plume et du micro de différentes catégories des médias de Kinshasa ont été sensibilisés sur les dangers que constituent l’avortement clandestin et la nécessité de promouvoir l’avortement sécurisé dans certaines circonstances, selon le Protocole de Maputo.

Dans la foulée, Docteur Rachel Yodi, expert en Planification familiale au Programme national de santé de la reproduction (PNSR) a axé sa présentation sur les normes, directives et soins complets sur l’avortement et la sécurité de la femme en RDC. Pour Docteur Yodi, l’avortement sécurisé suppose plusieurs conditions et des contextes précis car ce n’est pas toute femme qui le veut, qui peut en bénéficier. Selon le Protocole de Maputo, l’avortement sécurisé doit être effectué pour des cas d’inceste, de viol, d’agression sexuelle… mais aussi lorsque la grossesse met en danger la vie de la mère ou la vie du fœtus.

Signalons qu’en RDC, selon l’enquête MICS-2018, 30% des cas de mortalité maternelle ont pour cause les avortements clandestins. Et à ce jour, le pays a seulement un taux de planification familiale de 18%. Des chiffres qui sont encore faibles et qui doivent être améliorées. Par ailleurs, pratiquer l’avortement sécurisé nécessite la mise en place de service d’avortement sans risque,  des matériels et médicaments sécurisés. En outre, la femme doit être consentante et détenir toutes les informations sur ce traitement spécifique.

Dans leur rôle d’informateurs et des sensibilisateurs, les professionnels des médias ont été appelés à remettre cette question sur la table en produisant des émissions et articles sur les risques de l’avortement clandestin et l’importance de l’avortement sécurisé.

Raphaël Mansangu
La Prospérité / MCP, via mediacongo.net
3112 suivent la conversation
1 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Mr Umar Zikri | X99SZ68 - posté le 30.04.2021 à 17:17

L’ADMISSION À L’ADHÉSION À LA SOCIÉTÉ MAÇONNIQUE, a toujours été limitée aux hommes, mais il existe plusieurs organisations de fourmis annexes pour les dames et pour les garçons et les filles, Les dirigeants maçonniques ont décidé de donner 5.000.000 euros à des gens qui sont prêts à donner 25%, de l’argent pour réconcilier les pauvres, Si vous êtes intéressé par le don, et vous avez l’état d’esprit fidèle pour aider les pauvres une fois que vous recevez les fonds, s’il vous plaît envoyer une réponse urgente à l’adresse de contact officiel de bonne foi, info.masonic.oregon@gmail.com Ou WhatsApp +31687329133

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Les femmes en période d'ovulation, des rivales aux yeux des autres femmes ?
left
ARTICLE Précédent : Violences sexuelles en RCA: la RDC va rester «attentive et solidaire»
AUTOUR DU SUJET

Insécurité dans l’Est : B. Balamage invite le parlement à doter un budget conséquent aux FARDC

Politique ..,

Lomami : l’Udps/ de Mwene-Ditu annonce une marche le 23 mai en soutien aux FARDC

Provinces ..,

Beni : les FARDC saluent les frappes aériennes de la Monusco contre des positions ADF

Provinces ..,

Covid-19: le Gouvernement informé sur les risques pouvant conduire à une troisième vague

Santé ..,