mediacongo.net - Actualités - Tony Mwaba face à l’impératif de sauver la gratuité de l’enseignement de base



Retour Politique

Tony Mwaba face à l’impératif de sauver la gratuité de l’enseignement de base

Tony Mwaba face à l’impératif de sauver la gratuité de l’enseignement de base 2021-04-13
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2021_actu/01-avril/12-18/mwaba_tony_21_02100.jpg -

Le nouveau ministre de l’Enseignement, Primaire, Secondaire et Technique (EPST), Tony Mwaba, hérité d’un secteur d’activités en ébullition.
La liste des dossiers chauds qu’il doit prendre en charge tout de suite est longue.

Le brûlot SECOPE

A la suite du procès autour du Service coordination de la paie des enseignants, le Directeur Général du SECOPE et l’Inspecteur Général de l’EPST ont été condamnés à 20 ans de servitude pénale.

Cette sanction judiciaire contre les deux cadres du secteur de l’enseignement de base en République Démocratique du Congo sonnait la fin d’un système de gestion entretenu aux antipodes de la réforme de la gratuité de l’enseignement au niveau primaire.

Le warrior envoyé au front de l’ESPT a la lourde mission de recréer de la confiance entre les partenaires de l’éducation et le Gouvernement de l’Union sacrée de la Nation.

Dans le secteur de l’enseignement primaire secondaire et Technique, les défis sont légions.

La priorité des priorités reste la réussite de la gratuité de l’enseignement de base initiée par le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi.

Nommé à la tête de ce ministre en remplacement de Willy Bakonga, l’avocat et Professeur Tony Mwaba, devra conduire plusieurs réformes pour donner du sang nouveau à l’EPST.

Connu pour ses critiques acerbes vis-à-vis de la gestion de Willy Bakonga, le ministre Tony Mwaba devra remettre de l’ordre dans ce secteur transformé en siège de la corruption.

Dans son plaidoyer, Tony Mwaba avait également condamné les nominations fallacieuses au sein du ministère de l’Enseignement Primaire, Secondaire, Professionnel et Technique.

Notons que Tony Mwaba prend la tête du ministère de l’enseignement Primaire secondaire et Technique dans un contexte particulier.

Le ministère de l’EPST est secoué par des soupçons de corruption qui règne au sein de ce ministère.

Il sied de rappeler que le ministre sortant Willy Bakonga laisse un conflit latent au sein de la chaîne du ministère de l’EPST (EDUC TV).

Tony Mwaba devra passer un grand coup de brosse afin de ramener la sérénité dans l’administration de l’EPST.


Zoom - Eco / MCP, via mediacongo.net
2269 suivent la conversation
6 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

gomes | IQNKUTC - posté le 14.04.2021 à 10:51

OÙ EST PARTI LE DOCTEUR SOIT L'ENGENIEUR SANS SAVOIR LIRE NI ECRIRE VENANT DE RWANDA? IL A FAIT L'UNIVERSITÉ EN MATIERE DE DETOURNEMENT POUR S'ENRICHIR ET ALIMENTER LA REBELLION!

Non 1
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
KALUMBA | TR57OBY - posté le 14.04.2021 à 09:02

" Le ministère de l’EPST est secoué par des soupçons de corruption qui règne au sein de ce ministère". Si deja au niveau du minister la corruption est le mode du travail qu'en est-il au niveau de l'enseignement ???? Vous avez des diplome's qui ne savent ni lire ni ecrire, incapable de copier correctement un text qui est devant lui. Nous avons vu l'exemple au Rwanda, qui se rappelle ??? kiekiekie

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | T6L7OKA - posté le 14.04.2021 à 08:43

Papa Fololo posté le 13.04..il faut savoir que l'école est liée à l'idéologie politique d'un pays. Ainsi dans les pays libérales, à chaque nouvelle législature on parle de réformes scolaires. Au Congo sont ces fameux kulunas déporter chaque jour, qui est l'exemple de la mauvaise éducation scolaire depuis l'école maternelle.

Non 0
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
SHAKA | 2ZKD172 - posté le 14.04.2021 à 06:29

Papa fololo qui prends des vessies pour des lenternes sans oublier que la gratuité en RDC était financer par la banque mondiale qui a arrêté son financement de la fameuse gratuité ceci suites aux détournements de fonds de la banque mondiale destiner a cette gratuité de l'enseignement plus de 100 millions de dollars détourner par le clan Tshilombo curieusement les Tshisekedistes n'en parlent pas trop

Non 0
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Papa Fololo | VNWZBF1 - posté le 13.04.2021 à 23:28

Bon travail camarade Tony Muaba. N'oubliez pas que vous êtes Warrior au front. Ce secteur stratégique apaisera surtout les parents avec la gratuité et la qualité.

Non 1
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | T6L7OKA - posté le 13.04.2021 à 23:25

C'est la critique qui est facile, l'art non. Comme les événements nous les disent.

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

EPST: le ministre exige des explications du secrétaire général sur la non production des...

Société ..,

EPST : Tony Mwaba débute des échanges avec les services sous tutelle du ministère dès ce lundi

Politique ..,

Fête de l'enseignement : "L'heure est venue de relever le défi de la nouvelle gouvernance du...

Politique ..,

Le nouveau Ministre de l’enseignement promet une « politique de rupture »

Société ..,