mediacongo.net - Actualités - George Floyd a crié à l'aide jusqu'à « son dernier souffle », selon le procureur



Retour Monde

George Floyd a crié à l'aide jusqu'à « son dernier souffle », selon le procureur

George Floyd a crié à l'aide jusqu'à « son dernier souffle », selon le procureur 2021-04-19
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2021_actu/01-avril/19-25/george_floyd_manif_21_1.jpg -

George Floyd « a appelé à l'aide dans son dernier souffle » avant de mourir sous le genou de Derek Chauvin, a affirmé ce lundi 19 avril 2021 le procureur dans son réquisitoire contre le policier accusé d'avoir tué le quadragénaire afro-américain, le 25 mai 2020, à Minneapolis.

George Floyd a supplié jusqu'à ce qu'il ne puisse plus parler, a dit Steve Schleicher au jury. Il fallait juste un peu de compassion, et personne n'en a montré ce jour-là, a ajouté le procureur.

Le policier blanc de 45 ans est jugé pour meurtre, homicide involontaire et violences volontaires ayant entraîné la mort de George Floyd, qui avait été interpellé pour une infraction mineure. Pendant plus de neuf minutes, il avait maintenu un genou sur le cou du quadragénaire qui était allongé sur le ventre, les mains menottées dans le dos.

Sa mort a suscité des manifestations antiracistes d'une ampleur historique et une vague d'indignation mondiale contre les brutalités policières.

Il a appelé à l'aide dans son dernier souffle, mais l'agent n'a pas aidé, l'accusé est resté sur lui, a rappelé le procureur, affirmant que le policier avait enfreint le code de la police de Minneapolis en matière d'usage de la force.

Il a aussi fustigé l'inaction du policier, qui n'a rien fait pour ranimer George Floyd. En tant que premier secours, vous devez faire un massage cardiaque, il ne l'a pas fait alors qu'il était formé à cela, a lancé le procureur.

L'accusé n'est pas jugé parce qu'il est policier, [mais] il est jugé pour ce qu'il a fait, a souligné Steve Schleicher, estimant que Derek Chauvin avait trahi son insigne.

C'était un meurtre, l'accusé est coupable des trois chefs d'accusation et il n'y a aucune excuse, a asséné le procureur en conclusion de son réquisitoire, qui a duré plus d'une heure et demie.


Le révérend Al Sharpton, le frère de George Floyd, Philonise Floyd, et la représentante Sheila Jackson Lee à leur arrivée au palais de justice, à Minneapolis. PHOTO : GETTY IMAGES / STEPHEN MATUREN

Pour l'accusation, qui a appelé à la barre près de 40 témoins, c'est bien le policier qui a tué George Floyd, qui ne pouvait pas respirer.

Il est mort d'un manque d'oxygène provoqué par la pression de Derek Chauvin sur son cou et son dos, ont expliqué plusieurs médecins. L'Afro-Américain avait des problèmes cardiaques, mais même une personne en bonne santé serait morte de ce que M. Floyd a subi, a affirmé le pneumologue Martin Tobin.

Pour David Schultz, professeur de droit à l'Université du Minnesota, les procureurs ont fait du très bon travail pour démontrer que le policier n'avait pas agi de manière raisonnable.

Une tout autre version du côté de la défense

L'avocat de Derek Chauvin, Eric Nelson, va tenter de semer le doute dans l'esprit du jury, qui doit rendre un verdict unanime sur chacune des trois charges.

Les condamnations de policiers pour meurtre sont très rares, les jurés ayant tendance à leur octroyer le bénéfice du doute.

Selon Eric Nelson, George Floyd est mort d'une crise cardiaque due à des problèmes de cœur, aggravés par la consommation de fentanyl, un opiacé, et de méthamphétamine, un stimulant, et par l'inhalation de gaz d'échappement pendant qu'il était allongé au sol.

D'après la défense, le policier a utilisé une procédure autorisée pour maîtriser un individu qui se débattait et le maintenir au sol.

Elle évoque aussi une foule hostile qui représentait une menace et aurait détourné l'attention du policier du sort de George Floyd.

Derek Chauvin, lui, a refusé de s'expliquer, usant du droit de tout accusé aux États-Unis à ne pas apporter de témoignage susceptible de l'incriminer.


Des travailleurs de la Ville de Minneapolis se préparent au verdict du procès de George Floyd et aux réactions qu'il risque de provoquer. PHOTO : GETTY IMAGES / SCOTT OLSON

Si le jury ne parvient pas à se mettre d'accord sur l'ensemble des charges, le procès sera déclaré nul. Tout autre scénario qu'une condamnation inquiète les autorités locales.

La tension est très forte dans la ville, qui s'était déjà embrasée après la mort de George Floyd. Les commerces sont barricadés derrière des plaques de bois, et la Garde nationale patrouille dans les rues.

La mort récente de Daunte Wright, un jeune Afro-Américain tué par une policière blanche lors d'un banal contrôle routier dans la banlieue de Minneapolis, n'a fait qu'augmenter cette tension.

Nous nous préparons au pire, confiait Janay Clanton, une habitante de Minneapolis. Tout va exploser, a même prédit la sexagénaire, si Derek Chauvin n'est pas reconnu coupable.

L'issue du procès aura aussi un impact sur celui de trois autres agents qui doivent être jugés en août pour complicité de meurtre.


AFP / Radio Canada / MCP, via mediacongo.net
8324 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : Fifa : sanction alourdie pour Platini et Blatter ?
left
ARTICLE Précédent : Climat : Le G7 s’engage pour décarboner son électricité et cesser les subventions aux énergies fossiles à l’étranger d’ici 2035
AUTOUR DU SUJET

Etats-Unis : Joe Biden procède à une réforme de la police à l'occasion du 2e anniversaire de...

Monde ..,

États-Unis : l'Oklahoma interdit totalement l'avortement

Monde ..,

États-Unis : après la fusillade au Texas, la position délicate du gouverneur Greg Abbott

Monde ..,

Washington allège certaines sanctions contre Caracas pour favoriser le dialogue politique

Monde ..,