Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Medias & tendances Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - Premier-BET - 01 juillet
mediacongo
Retour

Politique

Proclamation de l’état de siège au Nord-Kivu et en Ituri, ce qu’il faut savoir !

2021-05-03
03.05.2021
2021-05-03
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2021_actu/05-mai/01-02/fatshi_honneur_militaire_21_02145.jpeg -

Deux provinces de la Rd Congo seront bientôt placées en état de siège. Le Gouvernement de la République a pris acte de cette décision du Commandant suprême des Forces armées et de la police après concertation avec les présidents de deux chambres du Parlement, Conseil supérieur de la défense entendu.

Une ordonnance présidentielle doit définir les modalités pratiques de la mise en œuvre de cette mesure d’exception approuvée lors du tout premier Conseil des ministres du Gouvernement Sama Lukonde, le 30 avril 2021, à la Cité de l’Union Africaine à Kinshasa.

Quelles sont les retombées de cette décision et que dit la loi à ce sujet ?

La décision a été prise par le Commandant suprême des Forces armées et de la police, Félix-Antoine Tshisekedi, et ce, conformément à l’article 85 de la Constitution qui stipule: « Lorsque des circonstances graves menacent, d’une manière immédiate, l’indépendance ou l’intégrité du territoire national ou qu’elles provoquent l’interruption du fonctionnement régulier des institutions, le Président de la République proclame l’état de siège, après concertation avec le Premier Ministre et les Présidents de deux Chambres, conformément aux articles 144 et 145 de la constitution. Il en informe la nation par un message. Les modalités d’application de l’état de siège sont déterminées par la loi ».

L’état de siège est un dispositif juridique généralement mis en œuvre par le Gouvernement en cas de péril imminent (insurrection armée ou invasion étrangère) pour la nation.

Pour le cas précis des provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri, des soulèvements de la population en colère deviennent récurrents à Goma, Butembo ou encore à Béni.

C’est de cette unique façon que les citoyens et citoyennes de cette partie du pays exacerbés par les violences et tuéries quotidiennes expriment leur ras-le-bol.

De ce fait, la proclamation de l’état de siège devrait permettre le rétablissement de la paix dans ces deux provinces de l’Est du pays en proie à l’insécurité due à la présence des groupes terroristes locaux et étrangers.

Les dispositions clés

L’état de siège comprend plusieurs dispositions pratiques :

  1. le fait que l’armée remplace la police pour la sécurité publique;
  2. certaines libertés de l’État de droit (circulation, manifestation, expression) sont fortement restreintes;
  3. les médias sont contrôlés;
  4. un couvre-feu entre en vigueur sur le territoire concerné par l’état de siège;
  5. La mobilisation nationale peut être décidée;
  6. les tribunaux civils sont remplacés par des tribunaux militaires ;
  7. la surveillance accrue de la population.

En somme, tous les responsables de l’administration publique dans ces deux provinces du pays, qu’il s’agisse de Gouverneurs, maires et autres commis de l’Etat, sont placés sous l’autorité des militaires.

Aux frontières, ce sont des militaires qui auront la décision sur tout ce que fait la Direction Générale des Douanes et Accises (DGDA) et les autres services affectés aux frontières ainsi que toutes les autres régies financières.

D’après un avocat contacté et qui a requis l’anonymat, toutes les décisions qui devaient passer par l’Assemblée Provinciale ou Parlement, passent directement par l’armée.

D’une certaine manière, la constitution sera un peu mise en veille dans les zones placées en état de siège.

Quant à la durée de l’état de siège, seul le Président de la République la détermine dans son ordonnance.

La seule crainte, souligne notre source, est qu’il y ait des dérapages de la part des militaires car ils auront le plein pouvoir.

Il faudrait donc un bon encadrement des hommes en uniforme qui seront engagés dans la gestion des opérations durant l’état de siège, avance-t-il.

Aussi, la population risquerait de vivre dans une certaine peur car tous ses faits et gestes seront bien contrôlés.

Mais le côté positif est que l’état de siège fera régner une certaine discipline au sein de la population et disposer d’un champ libre pour les opérations contre les groupes armés dont certains éléments cohabitent, en toute discrétion, avec les habitants dans les agglomérations, cités et villages.

Pour certains observateurs, c’est bien de décréter un état de siège mais il serait mieux d’activer la justice transitionnelle pour sanctionner ceux-là même qui nourrissent et financent ces groupes armés.

Il faudrait, estiment-ils, leur couper des vivres, sanctionner des complices qui pourraient se recruter parmi des officiels et autorités congolaises, peu importe leur rang, pour ainsi mettre fin une fois pour toutes à ces conflits qui n’ont fait que trop durer.

Ce n’est que de cette manière que la paix et la sécurité seront définitivement de retour dans la partie Est du pays.


Zoom - Eco / MCP, via mediacongo.net
C’est vous qui le dites : 20 commentaires
8897 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


MULUBA NDE @2DP3YAY   Message  - Publié le 04.05.2021 à 15:44
Toute prise de conscience collective est appelée à produire un changement radical et positif Aucun Congolais ne peut être pessimiste, car le Congo a besoin d un système d'optimisme radical its now or never to change

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
JUSTICIER @4TZW14P   Message  - Publié le 03.05.2021 à 21:51
Un nouveau crime ou délit vient d'être créé en RDC:'"SABOTAGE DEL' ETAT DE SIEGE '" QUICONQUE s'opposera en premier lieu aux FOLLES DEPENSES DE TSHILOMBO et à ses ordres de d' augmnter les MILLIONS DE DOLLARS supplémentaires en sa faveur, lui TSHILOMBO,quiconque donc osera S Y OPPOSER ,sera accusé et poursuivi en " justice" pour "SABOTAGE DE L' ETAT DE SIEGE" Idem qui osera pointer les violations de la CONSITUTION par TSHILOMBO

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
JB007 @DPLJ7ML   Message  - Publié le 03.05.2021 à 14:45
On n'a jamais pu compter sur toute l'armée depuis déjà l'époque de Mobutu. Chaque président s'est toujours appuyer sur une branche qui recevait un tratement privilegié. Quelle est cette branche de l'armée fidèle à Tshisekedi , lui qui n'a jamais fait partie d'une armée ?

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Salima @TTYVYQL   Message  - Publié le 03.05.2021 à 13:46
...survient de cet état de siège. Beto me tadila yandi kaka.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Salima @TTYVYQL   Message  - Publié le 03.05.2021 à 13:39
Les gens savent bien ce que l'état de siège veut dire. La monusco est à l'est du Congo avec tout ce que @Shaka décrit. La monusco c'est une force armée avec tout ce qu'il y a de plus sophistiquée comme armature. Et pourtant ça n'a pas d'effet. Pourquoi? C'est une force de parade qui est là plus pour faire peur que vraiment combattre. Comme lui Félix est en train de jouer sa survie politique et se languit pour légitimer son pouvoir et met en jeu cette stratégie, qui que ce soit il associe à cela (y compris ses propres beaux-frères rwandais, les mêmes qui attisent tout ce feu), c'est lui que tout cela regarde. Et c'est aussi lui qui en subira les conséquences si désastre survient de cet état de siège. Beto me tadila yandi kaka.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Salima @TTYVYQL   Message  - Publié le 03.05.2021 à 13:36
Les gens savent bien ce que l'état de siège veut dire. La monusco est à l'est du Congo avec tout ce que @Shaka décrit comme quelqu'un de l'armée. La monusco c'est une force armée avec tout ce qu'il y a de plus sophistiquée comme armature. Et pourtant ça n'a pas d'effet. Pourquoi? C'est une force de parade qui est là plus pour faire peur que vraiment combattre. Comme lui Félix est en train de jouer sa survie politique et se languit pour légitimer son pouvoir et met en jeu cette stratégie, qui que ce soit qu'il associe à cela (y compris ses propres beaux-frères rwandais, les mêmes qui attisent tout ce feu), c'est lui que tout cela regarde. Et c'est aussi lui qui en subira les conséquences si désastre survient de cet état de siège.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
SHAKA @2ZKD172   Message  - Publié le 03.05.2021 à 12:25
j'ai l'impression que beaucoup ici ne comprends pas vraiment ce quoi l'état de siège ,ils commentent bêtement comme d'hab ,tout les pro Tshilombo trouvent ça formidable ou miraculeux

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
SHAKA @2ZKD172   Message  - Publié le 03.05.2021 à 12:23
c'est pas l'état de siège qui va combattre les ennemies mais de fantassins bien former et mieux équipés si l'arme manquent des véhicules, hélicoptères ,drones de combats ,carburant fusils modernes et munitions que peut faire l'état de siège contre les groupes armées aguerris et bien équipés ? un seul commando aguerri bien former et équipés peut déstabiliser tout une bataillon de tocards mal former et mal équipés ce plus question des moyens mis en la disposition de l'armée que de concepts comme état de siège qui ne veut rien dire

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Salima @TTYVYQL   Message  - Publié le 03.05.2021 à 11:37
... voisins ou voler se planquer à l'ouest pour laisser passer le vent. La loi militaire doit être dure là. Et la Lucha doit se calmer. Avec l'état de siège l'état doit envoyer le message qu'il n'y aura plus de monusco, ni armée nationale brassée aux éléments ex rebelles dans toute la zone est. Et poste état de siège, l'armée, la police, les politiques des affairés du crime et terrorisme finiront. Et l'état devrait mettre en place cette justice transitionnelle qu'on réclame que que les criminels ne restent pas non jugés et punis comme Leopold II, le roi délinquant des belges.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Salima @TTYVYQL   Message  - Publié le 03.05.2021 à 11:28
L'état de siège c'est certainement ce qu'il est juste de décréter. Il faut le faire dans toute sa sévérité et discipline. Il faut le faire sans état d'âme. Il faut le faire avec ses éléments armés loyaux et non infiltrés. L'état doit suspendre toute exploitation des mines, bois, et tout autres activités de trafiquants, tout ce qui alimentent la ruée vers l'or là pour ne pas dire coltan etc. L'état devrait étendre L'état de siège au sud kivu, le maniema et au katanga pour arrêter une fois pour toute la descente vers l'enfer de toute cette zone. L'état devrait mettre les filets pour attraper tous les criminels et terroristes qui vont juste traverser dabs les pays voisins ou voler se planquer à l'ouest pour laisser passer le vent. La loi militaire doit être dure là. Et la Lucha doit se calmer.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Taty @JUCJQ3P   Message  - Publié le 03.05.2021 à 11:11
Merci FATSHI, tu vas ramener la paix a l'Est de notre pays

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Sagesse oblige @D9DHMGG   Message  - Publié le 03.05.2021 à 09:51
Il est donc judicieux pour le Chef de l'Etat de décréter cet état de siège.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Sagesse oblige @D9DHMGG   Message  - Publié le 03.05.2021 à 09:50
La situation de l'Est est complexe. Elle a des racines politiques, diplomatiques, économiques, Les gouvernements civiles n'ont pas réussi à éradiquer ces conflits, il est de coutume, à l'échelle internationale que lorsque les civils n'ont pas réussi, que les militaires prennent la relève. Cela conséquemment au paradoxe qui gouverne la gestion de la chose publique. Le paradoxe dit :"La guerre est trop onéreuse qu'il ne faut pas la laisser entre les mains des militaires; et la politique est trop onéreuse qu'il ne faut pas la laisser entre les mains des civils". C'est paradoxal, je l'ai dit, mais l'on fait avec. Il est donc judicieux pour le Chef de l'Etat de décréter cet état de siège.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
TJB @26JI5QT   Message  - Publié le 03.05.2021 à 08:21
Il ne faudrait pas que cet état de siège devienne permanent Que ces militaires s'installent et ne se détournent de la mission qui leur est confiée Il y aura aussi des armées étrangères,le Kenya notamment Qui vivra verra.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
J'aime mon pays la R @6Z2XTJ3   Message  - Publié le 03.05.2021 à 08:09
Il faut écarter tous les militaires infiltrés rwandais de l'effectif de l'Etat de siège pour ne pas faire le jeu de l'ennemie et amplifier les exactions rwandaises au Congo sous couvert des ADF N'oubliez jamais que le Rwanda est derrière toutes ces atrocités au Congo avec Kagame comme chef de file C'est à cause de ça qu'il développe le Rwanda Sans cela,le Rwanda meurt de faim et de pauvreté Tous ces militaires infiltrés sont sous le service et le commandement de Kagame et son Rwanda Il faut les écarter au plus vite Sans oublier d'encadrer l'armée pour prévenir les débordements dont elle est réputée ;et, sanctionner les coupables par une justice exempte d'impunité comme c'est le cas.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Katanga85 @V9DL1W8   Message  - Publié le 03.05.2021 à 07:16
Il ne faut pas évoquer les aspects négatifs de l'état de siège car c'est la population qui se plaint chaque fois des tueries, vols et violes dont elle est victime. Si la solution est celle de l'état de siège, elle doit accepter malgré ce qu'elle peut juger comme aspect négatifs car au finish, c'est pour son bien être

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
SHAKA @2ZKD172   Message  - Publié le 03.05.2021 à 06:42
ce pas sorcier il suffit d'affecter massivement, l'armée a la frontière et autour des mines de minerais exploiter ,surveiller la foret par les moyens modernes comme les drones et hélicoptères des combats,mettre massivement la police dans les villes et villages pour la surveillance des civils , mettre aussi massivement les renseignements militaires et civils, il suffit de prendre les unités des polices dans les zones calme de la RDC et les envoyés l'as ou il y a des tueries

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Kardacos @5G585O1   Message  - Publié le 03.05.2021 à 05:48
Seule le gouverneur de l'Ituri qui refuse l'État de siège. On lui a coupe les tuyaux de vol d'argent. Il fasse paie 1200$ par camion Mahagi bunia. Voleur du sang enfant modi de belge qui ne connais pas son papa.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
LE CONGOMANI @HPHMW34   Message  - Publié le 03.05.2021 à 03:19
Le Président avait dit, lors de son dernier passage à Goma, que les députés qui collaborent avec les groupes armés seront arrêtés sans tenir compte de leurs immunités. Il y a déjà un groupe d'officiers supérieurs des FARDC qui est aux arrêts. Et avec le changement de ministre à la Défense, la chaine de commandement dans ces deux provinces sera chamboulée. Donc, il y a des raisons de croire que les oppérations qui seront menées conjointement avec l'armée Kenyane donneront des résultats escomptés, mettre fin à la guerre, car ces militaires vont controler aussi les entrées et sorties des camions à la frontière.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
right
Article suivant A quoi ressemblera l’état de siège décrété par Félix Tshisekedi ?
left
Article précédent Le président Joseph Kabila à l’inauguration du nouveau canal de Suez en Egypte

Les plus commentés

Politique Kabuya indéboulonnable, des aigris chapeaux à plumes confondus

12.07.2024, 9 commentaires

Politique Guerre à l’Est de la RDC : le silence de Kinshasa sur l’implication de l’Ouganda

12.07.2024, 6 commentaires

Société Justice : Koffi Olomide invité à la Cour de cassation ce lundi 15 juillet

12.07.2024, 6 commentaires

Politique L'Ouganda : allié des FARDC ou du M23 ?

11.07.2024, 5 commentaires

Ont commenté cet article



Ils nous font confiance