mediacongo.net - Actualités - Une mission de l’IGF annoncée à EDUC TV pour auditer la gestion des fonds publics alloués



Retour Société

Une mission de l’IGF annoncée à EDUC TV pour auditer la gestion des fonds publics alloués

Une mission de l’IGF annoncée à EDUC TV pour auditer la gestion des fonds publics alloués 2021-05-06
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2021_actu/05-mai/03-09/alingete_jules_inspecteur_IGF_21_1.jpeg -

Jules Alingete, Inspecteur général de l'IGF

Une équipe d’agents de l’Inspection générale des finances travaille depuis quelques heures dans les installations d’EDUC TV, une chaine de télévision de l’Etat rattachée au ministère l’Enseignement Primaire, secondaire et technique (EPST).

Cette mission d’audit des inspecteurs de l’IGF intervient à un moment où plusieurs interrogations demeurent sans réponses en rapport avec la gestion des fonds publics en République démocratique du Congo.

Selon certaines sources internes, le contrôle initié par l’IGF a pour objectif de lever certaines zones d’ombre sur certaines irrégularités reprochées au comité de gestion dirigé par Carine Kabututu, une des proches collaborateurs de l’ex ministre de l’EPST aujourd’hui en prison pour tentative de blanchiment d’argent.

Les mêmes sources indiquent que l’utilisation d’un total de 400 000 dollars américains doit être retracée par les inspecteurs des finances. Une enveloppe qui aurait été mise à la disposition d’EDUC TV dans le cadre du programme dénommé « classe télévisée ».

Les critères de recrutement des agents de cette télévision thématique figureraient également sur les matières devant faire l’objet de l’audit initié par l’IGF.

Signalons par ailleurs que dans une correspondance adressée à la coordonnatrice d’EDUC TV en juin 2020, un groupe d’enseignants ayant presté dans le cadre du programme « classe télévisée » évoquait la non prise en charge de l’équipe par les services attitrés.

« Nous, collège des enseignants de classe sus évoquée, avons le regret de constater que depuis trois mois après lancement de ces activités par le ministère de l’EPST sur les antennes d’EDUC TV relayées sur les antennes de la télévision nationale, n’avons bénéficié d’aucun intérêt ni de l’attention particulière d’une seule autorité en terme de prise en charge », peut-on lire dans cette correspondance.

Olivier Kamo
Zoom Eco / MCP, via mediacongo.net
1356 suivent la conversation
5 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Gardien du Monastère | NIFLBHF - posté le 06.05.2021 à 21:52

Tout ceci est la preuve que le mal est profond. On ne fait pas du neuf avec du vieux... Tout est mal géré, on apprend des détournements de fonds dans presque toutes les institutions de l'Etat. Le décollage de ce pays se fera au pris du changement radical de la mentalité. Autrement, on est parti pour de bon...

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 06.05.2021 à 21:40

Mais finalement, c'est quoi ce qui s'est géré et se gère convenablement dans ce pays? Rien du tout on dirait !

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Meso Mbuaki | 9KYSFK8 - posté le 06.05.2021 à 19:32

je me pose la question sur le bien fondé des telles annonces , je pense que l'IGF doit travailler dans la plus grande discrètion . Dans l'affaire Bakonga n'eut été la vigilance des services d'immigration Brazza-congolais , ce dernier serait déjà en France à l'abri des poursuites de la justice congolaise .

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme | 7XFYUTG - posté le 06.05.2021 à 18:25

Ram Ram voila etat de droit tolomi ko controler ts le monde,na epoque ya kadogo nionso ezalaki ko leka na passe simple,na kundelupin.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 06.05.2021 à 18:11

RAM! RAM! RAM! Qui est le prestataire des services qui sera payé 35% de cette fortune RAM? Quelqu'un dans la beau-frerie à la présidence ou dans la progéniture présidentielle ? Voilà l'interro!

Non 1
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Pose de la première pierre pour la construction d’un amphithéâtre à l’ISSS/CR
AUTOUR DU SUJET

Tshisekedi demande que soient «mis hors d’état de nuire», les responsables des entreprises...

Economie ..,

Précisions de l’IGF : « Les cartes de crédit ont été émises au profit des personnes sans...

Economie ..,

L’IGF qualifie la plainte de Matata contre Jules Alingete de « comédie »

Société ..,

L’IGF note une augmentation de 60 % des recettes de régies financières les 4 derniers mois

Economie ..,