mediacongo.net - Actualités - Dossier Bukanga Lonzo : l'heure de vérité approche, l'IGF appelle les criminels économiques au calme



Retour Société

Dossier Bukanga Lonzo : l'heure de vérité approche, l'IGF appelle les criminels économiques au calme

Dossier Bukanga Lonzo : l'heure de vérité approche, l'IGF appelle les criminels économiques au calme 2021-05-10
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2021_actu/05-mai/10-16/alingete_jules_20_021451.jpg -

L’Inspection générale des Finances (IGF) sonne le glas de l’impunité. Face aux agitations des personnes citées dans le dossier du parc agro-industriel de Bukanga Lonzo, l’institution publique appelle au calme, car dit-elle, l’heure de la vérité approche.

Tout en dénonçant les propos qu’elle qualifie d’injurieux et désobligeants de ces agitateurs, l’IGF fait remarquer que le peuple congolais a droit aux explications sur la dilapidation de 300 millions de USD difficilement mobilisés par les régies financières pour ce projet.

« La bonne gouvernance a comme socle la redevabilité et le contrôle. Les inquiétudes des Congolais sur la débâcle de Bukanga Lonzo remontent de plus de 4 ans. Répondre aujourd’hui à ces préoccupations des Congolais ne peut nullement être un fait politique« , dit-elle.

Dans la foulée, l’IGF appelle au respect des institutions de la République ainsi que de la justice. Pour l’institution dirigée par Jules Alingete, traiter la justice de son pays d’instrumentalisée est  » un déni, une injure inacceptable qui frise l’outrage ».

Comme dans chaque cas, il y a toujours des exceptions, l’Inspection générale des Finances constate aussi une attitude positive de plusieurs incriminés dans ce dossier, ce dont elle encourage.

« L’interpellation de la justice est faite sur l’intime conviction du parquet après recoupement des plusieurs sources d’informations et faits et non pas seulement sur base de son rapport », précise-t-elle.

Face à la campagne de sape des efforts entrepris pour stopper la fraude, la corruption et le détournement de deniers publics, l’Inspection générale des Finances affirme regorger des hauts cadres chevronnés qui méritent respect de la part des fossoyeurs patentés des Finances publiques.

Jules Alingete a toujours soutenu que « l’échec de ce projet était déjà planifié dès son élaboration ».

Au cours d’un échange avec la presse, il avait affirmé que  » six personnes sont identifiées comme responsables, dont deux sont couvertes par des immunités parlementaires, un expatrié, un Congolais en fuite à l’étranger et un autre Congolais vivant au pays ».


OURAGAN FM / MCP, via mediacongo.net
4049 suivent la conversation
16 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Mampuya | T6L7OKA - posté le 10.05.2021 à 15:57

VH | TILVP3A - posté le 10.05.2021 à 14:11 On ne dit pas, Matata ne doit pas etre juger. Mais nous disons que, dire « l’échec de ce projet était déjà planifié dès son élaboration ». C'est déjà une condamnation, pour qui a conçu le projet, pas l'exécution. Donc concevoir un projet pour soustraire l'argent de l'Etat. Avec ce raisonnement, nous bloquons le futur du pays. A notre avis, le procès devrait etre à la charge de l'inconnu, ou des inconnu. Alors Matata est entendu comme temoin. Au cours du procès que les coupables vont etre dénicher. Le projet des sauts des moutons, au vue de la somme disparu,ne peut avoir seulement 2 condamnés.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Meso Mbuaki | 9KYSFK8 - posté le 10.05.2021 à 15:16

J'apprecie et je soutiens le travail de Jules Alingete et l'IGF , mais je pense qu'un peu plus de discrétion serait souhaitable . Bakendeke na bokila na mutu ya makelele te , noki te banyama bakokima !

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
VH | TILVP3A - posté le 10.05.2021 à 14:11

Mon frère MAMUYA, l'IFG a fait un travail d'audit. La justice doit faire le sien. Un Projet qui échoue ne signifie pas qu'il y a eu vol. Mais lorsque les indices de fraude sont là, il faut les exploiter. Aussi, moi je suis contre le syllabus. Avec les Syllabus, on ne peut plus planifier les coûts des études en RDC. Il y a des professeurs dans instituts supérieurs à Kinshasa qui exigent l'enrôlement pour présenter un TP ou une interrogation. Tous ces professeurs, alors étudiants n'ont pas à leur tour acheté de syllabus. Ce qu'il faut faire à notre avis, que les syllabus, les frais d'enrôlement aux interro et TP soient intégrer aux frais d'études et connus au moment de...

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Am NG | 3XEUYGV - posté le 10.05.2021 à 13:40

Avec ce regime, c est du folklore sur toutes les lignes. Comment n est pas dire que la justice est instrumentalisee. IFG son role c est juste auditer, mais ce regime l a fait passer a une arme de propagande et de traque pour matter les potentiels adversaires politiques.

Non 2
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | T6L7OKA - posté le 10.05.2021 à 13:26

Dans notre petit. Combien de la diaspora, qui ont eu des bonnes idèes, ou projet au pays, où à la fin, un parent, un ami a été incapable de conduire, de dèvelopper l'affaire. Maintenant on devient mauvais pour avoir eu l'idée ou fait le projet, peut etre dans l'intéret des tous ? Nous sommes au riducule.

Non 1
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 10.05.2021 à 12:46

Pourquoi l'état (de droit retrouvé) ne travaille pas en silence ? Les gens veulent tous les fossoyeurs des deniers publics rattrapés et mis en tôle et leur lucre confisqué mais cela doit se faire calmement sans des chamailleries qui distraient le travail à faire. Tous les congolais y compris ceux dans la diaspora sommes prêts à traquer ces valeurs et leurs complices quelque soit le coin du monde où et la forme dans lequel ils ont logé leur détournements. Alors, il faut beaucoup de discipline dans le travail.

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | T6L7OKA - posté le 10.05.2021 à 11:57

(suite) Tout grand projet d'investissement est à haut risque partout dans le monde. Donc pour nous, c'est la base de l'accusation qui est mauvaise et malsaine pour le pays, pour tout investisseur ,tout projet d'invertissement au Congo. C'est meme dégoutant ce genre de raisonnement et accusation.

Non 4
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | T6L7OKA - posté le 10.05.2021 à 11:55

Jules Alingete a toujours soutenu que « l’échec de ce projet était déjà planifié dès son élaboration ». Un projet n'a rien avoir avec des detornements ou vol s'il y'a eu vol. Un projet soit un bon ou mauvais. Le projet Inga coute , a couté des millions, un bon projet ou mauvais projet ? Les sauts des moutons bon projet ou mauvais projet ? seulement un arcetecte, ou ingénieur qui peut nous dire si c'est un bon projet ou mauvais. L'IGF doit chercher et prouver le detourneur, voleur, mais pas le projet. Nous sommes en train d'arreter tout investisseur étranger. Il y'a des projets, ou investissements à bas risque et haut risque. Tout grand projet d'investissement est à haut...

Non 4
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | T6L7OKA - posté le 10.05.2021 à 11:45

(Suite) voilà pourquoi le syllabus devient un problème avec ce régime qui veut des idiots parceque tout projet intellectuel devient preuve de culpabilité.Les profs. des nos universités devnus des criminels pour des syllabus, et dans un pays sans un programme des bibliothèques .Il suffit de peindre un batiment pour croire avoir construit une école, mais vide dedans. Pol Pot du cambodge, tuait et criminalisait meme le port des lunettes, parceque intellectuel.

Non 4
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | T6L7OKA - posté le 10.05.2021 à 11:41

Accusé quelqu'un d'être auteur intellectuel de la fallite de ceci ou cela c'est la plus grande betise intellectuelle et cela ne pouvait que sortir de la tête d'un certain congolais est d'une certaine culture. Le bakongos disent ont met un fils au monde pas son cœur. Même les meilleurs projets peuvent finir mal. Seulement quand on cherche à comprendre pourquoi un bon projet a échoué qu'on avance. Tout succès vient d'un échec. Aujourd'hui les engins vont sur Mars mais avant il y'a eu combien d'échecs. Le Congo ne sera jamais développer avec des gens qui ont peur d'échecs.

Non 4
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Congo mon unique pays | 2RG113N - posté le 10.05.2021 à 11:19

Il est prétend que la justice n'est pas instrumentalisée mais lui même parle comme un politicien. Outrage à la justice kiekekie. L'IGF est politisée et instrumentalisée car un organe de propagande et de menace de la présidence. On devra lisser la cour de compte et l'igf travailler en toute indépendance pour nous éviter de procès politiques et de règlements de compte. Si les choses sont bien faites nous sdisterons à de procès pédagogiques qui aideront le pays à se débarrasser de la fraude. Ce dont le Congo a besoin, pas de spectacles du genre igf format présidence.

Non 2
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
la perspicacité | 5LBBWWK - posté le 10.05.2021 à 11:03

ils nous ont confirmé que WILLY BAKONGA a detourner des millions $ mais une fois en Justice l'affaire a changé .maintenant il est arreter pour transfert illegal de 30000$!le ridicule n'est pas congolais. Fatshi a sa bande voyagent avec combine d'argent?

Non 13
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
la perspicacité | 5LBBWWK - posté le 10.05.2021 à 10:57

depuis le debut du show de l’IGF rien de concret! on continue a s'endetter,l'economie toujours marasmique,les djalelistes toujours entrain de chanter les refrains monotones.je me demande si le ridicule n'est pas congolais. depuis l'affaire 15millions dont nous connaissont les coupables en passant par les 180 millions,sans oublier la formations des milices a KINGABWA IGF et la Justice congolaise ne pipe pas un mot!

Non 8
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
KALUMBA | TR57OBY - posté le 10.05.2021 à 10:56

Ce citoyen pense qu'il est devenu powerful kiekiekiekiekie en RDC les gens confident tout, s'il est general d'armee, il pense qu'il general meme au Regideso, il confound l'armee et les autres institutions. Ce type son travail c'est inspecte' les finances et donne' le rapport A qui de droit, c'est pas lui de dire telle personne sera arrete' car il n'a pas competence, mais comme c'est la talibanie, les amateurs, c'est l'aprentissage A tout les niveaux.

Non 9
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
LE CONGOMANI | HPHMW34 - posté le 10.05.2021 à 10:29

Si en 18 ans de règne Joseph Kabila avait instauré un système d'audit, de controle, et une justice fiable, nous n'aurions pas ce problème aujourd'hui. Mais comme le chauffeur de Defao et ses copins, amis, beaux-frères, concubines, étaient occupés à voler, piller les richesses du congo et tuer les congolais en toute impunité, nous devons leur montrer que l'Etat de droit est une réalité. L'IGF leur avait dit de rester calme et attendre le moment. Oui, le moment tant attendu est venu. Ils recolteront surement ce qu'ils avaient semé. Quand on passe son temps à voler l'argent de l'Etat, il faut s'attendre à 20 ans de vungule.

Non 6
Oui 26
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
JP | KT1IVA4 - posté le 10.05.2021 à 10:07

Au cours d’un échange avec la presse, il avait affirmé que » six personnes sont identifiées comme responsables, dont deux sont couvertes par des immunités parlementaires, un expatrié, un Congolais en fuite à l’étranger et un autre Congolais vivant au pays ».: Avant meme les les enquettes ,vous parlez de fuite? Il ne faut pas placer la charrue avant le boeuf.,Dans tous les pays serieux du monde il existe une administration et des audits qui sont des actes courants.Avec le regime actuel c'est la Justice qui fait les audits et pourtant cela demande des competences specifiques.Quelle confusion du fameux pretendu état de droit?

Non 12
Oui 14
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Pose de la première pierre pour la construction d’un amphithéâtre à l’ISSS/CR
AUTOUR DU SUJET

Affaire Bukanga-Lonzo : Matata Ponyo n’est toujours pas sorti de l’auberge, le PG saisit la...

Société ..,

Matata Ponyo ou le mirage de Bukanga Lonzo

Société ..,

Devant le Senat Matata dénonce une cabale politicienne contre sa personne

Politique ..,

Levée d'immunité rejetée, Matata saisit la justice contre Jules Alingete

Société ..,