mediacongo.net - Actualités - L’Asus Zenfone 8 : un concurrent de taille à l’iPhone 12 mini



Retour MC Geek !

L’Asus Zenfone 8 : un concurrent de taille à l’iPhone 12 mini

L’Asus Zenfone 8 : un concurrent de taille à l’iPhone 12 mini 2021-05-13
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2021_actu/05-mai/10-16/phone_asus_zenfone_21_1.jpg -

Très populaire dans le monde du PC, Asus peine à se faire une place sur le marché des smartphones. Avec le Zenfone 8, il mise sur un format compact pour se distinguer. Test.

Le Zenfone 8 est-il l’iPhone 12 mini de l’univers Android ? Sur le papier, tous les éléments sont réunis. Plutôt que de se battre avec les mastodontes, Asus fait le pari audacieux de se recentrer sur un format compact qui a retrouvé ses lettres de noblesse avec le modèle d’Apple.

Un poil plus grand que le smartphone Pommé, le Zenfone 8 est bien un smartphone compact. Petit mais costaud, il embarque le nec plus ultra des technologies du moment. Surtout, Asus promet d’avoir corrigé l’un des principaux défauts des petits téléphones : leur autonomie. Le tout pour 699€. De quoi proposer une alternative sérieuse à l’iPhone 12 mini.

Le retour du smartphone compact

La principale originalité du Zenfone 8 réside dans son format. Cette année, Asus a décidé de se distinguer en proposant un smartphone compact. Un pari à la fois malin et risqué. Malin car il n’existe aucun produit de ce genre sur le marché des smartphones Android. Risqué car l’iPhone 12 mini, modèle compact d’Apple, ne semble pas connaître un franc succès.

Ces considérations mises à part, Asus n’a pas tout à fait la même démarche que le géant américain. Pour concevoir son Zenfone 8, il a d’abord sondé ses fidèles utilisateurs. À la question « quelle taille d’écran vous plairait le plus pour un flagship ? » 67% ont répondu « moins de 6 pouces », 39% « entre 5,8 et 6’’ ».

Pour contenter le plus grand nombre, Asus a donc opté pour une dalle de 5,9’’ (pile au milieu). À partir de cet écran, les ingénieurs ont alors imaginé le format compact « parfait ».

Le Zenfone 8 devait donc pouvoir se tenir facilement à une main, et ce pour toutes les morphologies. Pour cela, sa largeur ne devait pas dépasser 150 mm et son épaisseur 70 mm. Mission accomplie.

Comme l’iPhone 12 mini, le petit Poucet d’Asus s’utilise aisément à une main (ses bordures arrondies sont bienvenues) et se glisse facilement dans une poche de pantalon, même serré.

Le modèle d’Asus est même un peu plus grand, ce qui rend l’expérience plus agréable. Selon nous, l’écran de l’iPhone 12 mini est trop petit pour répondre aux besoins d’un utilisateur de 2021, notamment pour le multimédia. Le taïwanais semble avoir trouvé le bon compromis (nous y reviendrons).

Décidément très en forme, Asus a opté pour des matériaux nobles : le dos du smartphone est recouvert d’une coque en verre avec un revêtement mat du plus bel effet. Les finitions sont exemplaires, en témoigne le bouton on/off bleu électrique sur notre modèle de test noir. Un petit saphir sur ce bijou de technologie. Le tout est certifié IP67/68.

Taillé pour le multimédia

Il y a 10 ans, Samsung lançait le premier Galaxy Note, un smartphone alors qualifié de géant. Pourtant, il intégrait un écran de 5,3 pouces, soit plus petit que celui de l’iPhone 12 mini.

Depuis les constructeurs ont bien travaillé. Exit les bordures trottoirs, le ratio taille-écran est aujourd’hui généralement supérieur à 90%. Ces avancées permettent à Asus de commercialiser un smartphone à la fois compact et confortable puisqu’équipé d’un écran de 5,9’’.

Tant qu’à suivre les tendances, le taïwanais a choisi une dalle AMOLED HDR 10+ (Samsung Diamond Pixel) avec une fréquence de rafraîchissement de 120 Hz et une latence tactile de 1 ms. Elle est protégée par un verre Gorilla Victus de Corning. Bref, le nec plus ultra du moment.

Finissons ce tour du propriétaire en mentionnant la présence de deux haut-parleurs stéréo et… d’un jack 3,5 mm. Le tout est développé en partenariat avec Dirac avec une certification Hi-Res Audio.

Grâce à cet arsenal technique, l’expérience multimédia sur le Zenfone 8 se révèle très agréable. Les plus tatillons pourront même naviguer dans les paramètres pour ajuster l’affichage ou le son (égaliseur Dirac complet) à leur guise.

Selon nous, le format du Zenfone 8 est idéal pour tout amateur de smartphone compact. Plus grand que l’iPhone 12 mini mais plus petit qu’un iPhone 12 Pro ou Galaxy S21, il marie parfaitement une prise en main agréable à un affichage confortable.

Petit mais costaud

Ne vous fiez pas à sa petite taille, le Zenfone 8 embarque bien les meilleurs composants de 2021. Snapdragon 888, jusqu’à 16 Go de RAM LPPDR5, 256 Go de stockage UFS 3.1, connectivité 5G et WiFi 6, tout y est.

Le Zenfone 8 rivalise donc haut la main avec les mastodontes (au sens propre comme au figuré) du marché. Il saura donc satisfaire celles et ceux pour qui le smartphone est avant tout un outil de travail.

Les amateurs de multimédia et les joueurs pourront s’adonner à leurs activités favorites sans jamais rencontrer de ralentissements (quoi de plus normal) ou de problème de chauffe (un vrai exploit pour un modèle de cette taille).

Cette puissance s’accompagne d’une version quasiment pure d’Android 11. Quasiment, car Asus ajoute quelques petites fonctionnalités ici et là facilitant l’utilisation quotidienne. On pense par exemple aux multiples modes d’économie d’énergie ou aux réglages audio de Dirac. Simple, efficace.

Prêt pour le marathon

Le problème des smartphones compacts, c’est qu’ils disposent de peu d’espace pour loger une grosse capacité de batterie. L’iPhone 12 mini en est le parfait exemple. En conséquence, les petits gabarits figurent toujours parmi les smartphones les moins endurants du marché.

Ce n’est pas le cas du Zenfone 8, bien au contraire. Lors de la conception, les ingénieurs ont eu l’excellente idée de séparer la carte mère en deux couches. Ils ont ainsi réussi à gagner 62% d’espace pour loger l’ensemble des composants, dont une batterie généreuse de 4000 mAh.

Forcément, 4000 mAh associés à un écran plus petit, cela fait des économies d’énergie. Non content d’échapper à la malédiction des smartphones compacts, il se permet même de figurer parmi les marathoniens.

Dans nos conditions de test (c’est-à-dire avec un usage intensif), nous avons aisément dépassé la journée d’autonomie. On frôle même les deux jours en limitant les sessions de jeu. Belle prouesse.

À ces excellentes performances s’ajoute un système de recharge rapide très efficace. Le Zenfone 8 est livré avec un chargeur de 30 W compatible avec la technologique Quick Charge 4.0. Asus annonce que sa nouvelle star peut récupérer 60% d’énergie en 25 minutes de charge. Des chiffres que nos tests confirment.

Afin d’allonger la durée de vie de la batterie, Asus intègre toujours une grande variété de modes de charge dont la charge programmée (elle démarre au bon moment pour que la batterie soit pleine au réveil) ou la charge limitée (ne dépasse pas un pourcentage prédéfini).

En revanche, Asus boude toujours la recharge sans fil pourtant largement démocratisée y compris dans les segments milieu de gamme. Dommage.

What else ?

Lors de la présentation du Zenfone 8, Asus ne s’est pas attardé sur la partie photographique. Une bonne raison à cela : son nouveau flagship reprend la configuration de son prédécesseur.

Format compact oblige, l’espace disponible limite le module à deux capteurs : un premier de 64 Mpxl associé à un grand-angle, un second de 12 Mpxl accompagné d’un objectif ultra grand-angle.

Asus explique avoir surtout travaillé sur l’optimisation logicielle, ses « anciens » capteurs répondant parfaitement aux usages actuels. Après tout, Apple recycle aussi son matériel photo depuis quelques années, sans que cela ne pose problème, bien au contraire.

Sans atteindre le niveau d’un iPhone 12 mini, le Zenfone 8 s’en tire avec les honneurs. La photographie n’est clairement pas son meilleur atout mais ses talents suffiront à satisfaire la plupart des utilisateurs.


Ultra grand-angle


Grand-angle


Zoom 2x


Portrait


Selfie


Autoportrait


Basse lumière (Mode nuit)


Basse lumière

Il n’a rien à envier à la concurrence dans de bonnes conditions de lumière et son ultra grand-angle reste très correct. Un peu faiblard en basse lumière, il se rattrape avec un mode Pro complet, la possibilité de shooter en RAW et de tourner en 8K. Le capteur frontal de 12 Mpxl, lui, saura séduire les « selfistes » compulsifs.

Notre avis sur le Zenfone 8

Le Zenfone 8 est à l’univers Android ce que l’iPhone 12 mini est à l’univers Apple : un smartphone compact bourré de technologies dernier cri. S’il n’égale pas le modèle Pommé en matière de photographie, il tient la comparaison dans la plupart des domaines et le surclasse même sur certains points. On pense notamment à son excellente autonomie, principal point noir des petits formats.

Reste à savoir maintenant si la stratégie d’Asus se révèle payante. Selon les dernières estimations, l’iPhone 12 mini a du mal à trouver son public. Signe que le smartphone compact n’est finalement pas si populaire ? Asus pense le contraire. Espérons que l’avenir lui donnera raison.

TEST ASUS ZENFONE 8 FLIP, UNE SIMPLE MISE A JOUR

A peine officialiser, on a pu passer quelques semaines avec le nouveau smartphone d'Asus. Voici notre test de l'Asus Zenfone 8 Flip.

Tout juste officialisé, voici le véritable successeur des Zenfone 7 de l’année dernière et plus particulièrement du Zenfone 7 Pro. Du coup, c’est sans surprise qu’on retrouve une des grandes innovations d’Asus ces deux dernières années avec le Flip Camera.

2021 oblige, Asus a perfectionné son Flip Camera pour le rendre plus solide et bien évidemment, le constructeur taïwanais a mis à jour les caractéristiques techniques avec un SoC Qualcomm Snapdragon 888, 256Go de mémoire interne en UFS 3.1, toujours une batterie de 5000mAh et un écran intégral. On a passé ces dix derniers jours avec, voici notre test de l’Asus Zenfone 8 Flip.

Les Caractéristiques de l’Asus Zenfone 8 Flip

Pour rappel sur les caractéristiques, le Asus Zenfone 8 Flip propose :

Écran
- Ecran Samsung AMOLED NanoEdge de 6,67"
- Gorilla Glass 6
- Définition Full HD+ (1080x2400)
- Format 20:9
- 92% de taux d'occupation
- 90 Hz
- Fréquence d'échantillonnage tactile de 200Hz
- Temps de réponse de 1ms
- Luminosité max : 700nits / 1000nits
- HDR 10+
- DCI-P3 (110%)
- Delta E<1

SoC et GPU
- Qualcomm Snapdragon 888
- Qualcomm Adreno 660

Mémoire
- 8Go de RAM LPDDR5
- 256Go de stockage en UFS 3.1
- Port mémoire MicroSD
- Support NTFS pour les disques durs externes

Coloris
- Galactic Black
- Glacier Silver
- Contour en métal
- Dos en verre Gorilla Glass 3

Appareil Photo
- Flip Camera avec trois appareils photo :
- Appareil principal grand angle: Sony IMX686 64 Mégapixels, 78°, F/1.8
- Appareil ultra grand-angle : Sony IMX363 12 Mégapixels, 112°, F/2.2
- Appareil téléphoto : 8 Mégapixels, Zoom 3x, 80mm, F/2.4

- Flip Camera en Liquid Metal
- Angle Sensor + G-Sensor
- 200.000 flips soit 100 fois par jour sur 5 ans

- Autofocus Dual-Pixel (Appareil photo principal et ultra grand-angle)
- Mode Nuit
- Mode Macro sur l'ultra grand-angle
- Panorama Automatique (Appareil photo principal et ultra grand-angle)

- Enregistrement de vidéos jusqu'en 8K à 30fps et Ultra HD 2160p à 60fps
- Mode Ralenti en 4K à 120fps, 1080p à 240fps ou en 720p à 480fps
- Stabilisation électronique sur 4 axes
- Mode vidéo ultra-stabilisé HyperSteady
- Timelapse 4K

- Mode Video Pro
- Motion Tracking

Audio
- Haut-parleurs stéréo
- Dirac HD Sound
- Asus AudioWizard
- Pas de prise Jack
- 3 micros avec la technologie Asus Noise Reduction

Batterie
- 5000mAh
- Recharge rapide jusqu'à 30W
- Qualcomm Quick Charge 4.0

Connectivités
- All-in-one Smart key
- Lecteur d'empreintes sous l'écran
- Bluetooth 5.2
- WiFi 6
- 5G
- 2x nano-SIM (5G Dual-SIM)
- A-GPS+GLONASS, DNLA, Miracast (WiFi Direct), Google Cast
- NFC
- USB 3.0, USB Type-C
- Baromètre, Gyroscope, Accéléromètre
- Capteur de proximité et de luminosité

Logiciel
- Android 11
- ZenUI 8

Taille et Poids
- 165,04 x 77,28 x 9,6 mm
- 230g

Prix de lancement
- 799 euros

Date de Disponibilité
- Mai 2021

Concernant le packaging du smartphone, pas de surprise, on retrouve une boîte des plus classiques. Et sans surprise, on y retrouve le câble USB Type-C, un chargeur USB QuickCharge 4.0 30W et des petits livrets pour une première prise en main. Mais ce n’est pas tout, Asus propose en plus une coque avec un petit loquet pour bloquer le Flip Camera.

A la lecture des caractéristiques, on comprend au final que le Zenfone 8 Flip se présente comme une mise à jour du Zenfone 7 Pro de l’année dernière. Le prix est toujours en soi justifié mais on préfère avertir maintenant, si vous avez déjà un Zenfone 7 Pro, il n’y aura vraiment de raison de passer au Zenfone 8 Flip.

Flip Camera et Design

Avec le Zenfone 8 Flip, on retrouve l’idée principal de proposer un smartphone avec un écran intégral. Pas d’encoche donc ou même de poinçon mais cette idée géniale, inaugurée avec le Zenfone 6, qu’est le Flip Camera. Pour ceux qui n’ont pas tout suivi, le Flip Camera est un bloc photo motorisé qui peut s’orienter sur 180°. Du coup, exit l’appareil photo selfie dédiée puisque le Flip Camera fait aussi office d’appareil photo à selfie, ce qui permettra non seulement d’économiser un appareil photo mais aussi d’avoir la qualité optimale pour les selfies, la même que le bloc photo principal. Pour rappel, l’idée n’est pas nouvelle et le fait de placer le Flip Camera en haut du smartphone permet de basculer aisément en mode selfie. On peut ainsi choisir l’angle d’inclinaison. Si cela permet de prendre des clichés sous de nouveaux angles, cela simplifie aussi certains modes comme la prise de panoramas par exemple.


Asus Zenfone 8 Flip

Dans tous les cas, avec le Flip Camera, à vous les selfies de la même qualité que le bloc photo principal. Cela concerne aussi bien les photos que les vidéos comme l’enregistrement de vidéos en 8K à 30fps ou 4K à 60fps ou encore du mode ultra- stabilisation. Le Flip Camera a évolué par rapport à celui de l’année dernière. Pas autant que que l’année dernière mais il est un peu plus résistant et plus rapide. On retrouve bien évidemment les trois pré-réglages de position. Pratique.

Avec un écran intégral qui occupe 92% de la face avant du smartphone, difficile de faire dans l’originalité en terme de design. En revanche, on retrouve une excellente finition digne d’un smartphone premium. Le dos est en verre avec un contour en aluminium. On retrouve tous les boutons sur la tranche droite. Cette année, la capteur d’empreintes passe enfin sous l’écran et on retrouve le bouton de mise sous tension et/ou de veille qui pourra être configuré pour lancer des applications avec un simple appui, un double-appui ou un appui long. A l’utilisateur de choisir ainsi l’action. Et enfin, pour info, l’Asus Zenfone 8 Flip tient très bien en main malgré la taille et le poids, même si l’écran a pris en taille.

Ecran et Audio

Sur l’Asus Zenfone 8 Flip, on retrouve finalement la même partie hardware que le Zenfone 7 Pro et donc un écran Super AMOLED de Samsung avec une définition Full HD+ qui, au quotidien, suffira amplement. Les bords d’écran ne sont pas les plus fins du marché mais ne posent pas de problème particulier dans la vie de tous les jours. Comme l’année dernière, on retrouve également un taux de rafraîchissement de 90 Hz qui permet plus de fluidité d’affichage. Si cela ne se voit pas tout de suite au quotidien sur des usages classiques mais on sent de suite plus de fluidité dans l’expérience globale comme les défilements dans Twitter ou sur les pages web. Si la différence se sent vraiment entre 60Hz et 90Hz, elle est plus subtile avec les écrans 120Hz ou 144Hz. En revanche, petite déception dans la mesure où Asus s’est contenté de reprendre l’écran, même s’il est très bon, du Zenfone 7 Pro. On aurait aimé un écran 120Hz comme c’est devenu la règle en 2021.

Côté audio, le Zenfone 8 Flip propose des haut-parleurs stéréo. Alors que le Zenfone 7 Pro ne proposait ni DTS Surround X, ni de Dirac HD, le Zenfone 8 Flip propose la technologie Dirac HD, ce qui permet au Zenfone 8 Flip de mieux s’en sortir en terme de qualité au global. En revanche, on retrouve malheureusement le haut-parleur du haut qui est moins puissant que celui du bas. Du coup, il y a une sorte de déséquilibre en mode paysage. Ce n’est pas gênant pour du contenu internet mais les plus audiophiles le remarqueront. Après, ce ne sont que des haut-parleurs de smartphones et ils ne remplaceront pas un bon casque ou des écouteurs bien évidemment. Et enfin, il n’y a pas de port jack 3,5mm.

ZenUI 8, Performances et Autonomie

ZenUI 7 était très bien, ZenUI 8 joue la carte de la continuité. L’expérience utilisateur est toujours très proche de l’expérience Android Stock. On retrouve ainsi par exemple des petites choses super utiles comme l’affichage des applications dans les dossiers en bas pour une meilleure accessibilité. Parce que ZenUI se veut proche d’Android, on retrouve non seulement en tiroir latéral Google mais aussi l’essentiel des applications Google. Il reste encore quelques applications maisons comme la Galerie Photo mais c’est vraiment minime.

Du côté des performances, on ne va pas trop vous surprendre puisque le Asus Zenfone 8 Flip embarque le meilleur SoC Android de cette année, à savoir le Qualcomm Snapdragon 888. Aussi, on retrouve des résultats aux différents benchmarks de très haute volée. Dans l’ensemble, les résultats sont évidemment excellents et similaires à ce qu’on connait déjà. Quelque soit vos usages, le Snapdragon 888 s’en sortira sans sourciller.

Et enfin, pour finir, histoire de marquer le coup, on retrouve une batterie de 5000mAh. Dans un usage quotidien, si on n’avait aucun doute pour tenir une journée entière, même super chargée. Dans la réalité, avec le Zenfone 8 Flip, on a pu tenir tranquillement deux vrais jours complets et ce, sans même faire attention à nos usages. Si on retrouve la recharge rapide de 30W comme sur le smartphone de l’année dernière, on regrette que le Zenfone 8 Flip ne propose pas de recharge sans-fil.

Photo et Vidéo

Comme on l’a dit plus haut, la grosse évolution, c’était l’année dernière. Cette année, s’il y a quelques améliorations au niveau même du moteur composant le Flip Camera, du côté des appareils photos, Asus ne s’est pas spécialement foulé et propose le même bloc photo que le Zenfone 7 Pro. On retrouve ainsi un appareil photo principal avec un capteur Sony IMX686, vieillissant mais toujours en vogue, un ultra grand-angle et un téléphoto. L’application n’a pas spécialement changé et on retrouve les mode HDR+ ou mode Nuit, sans oublier le suivi d’objet ou encore le mode Vidéo Pro où l’utilisateur pourra utiliser ses propres réglages. On notera toujours la présence d’un mode ultra-stabilisation comme beaucoup le propose et qui s’apparente à une sorte de mode Action-Cam.

Parce que l’Asus Zenfone 8 Flip est équipé d’un SoC Qualcomm Snapdragon 888, on retrouve la possibilité d’enregistrer des vidéos allant jusqu’au 8K à 30fps mais aussi de la 4K allant jusqu’à 120fps. En revanche, on n’a plus de stabilisation optique sur l’appareil photo principal ou le téléphoto. Ces stabilisations étaient présentes sur le Zenfone 7 Pro mais sur le Zenfone 7. C’est dommage dans la mesure où la stabilisation apporte un petit plus non négligeable, que cela soit en photo ou en vidéo. L’autofocus et le suivi sont toujours efficaces et fiables. Et enfin, pour les vidéos, Asus a quelque peu réduit la saturation, ce qui permet d’avoir des résultats plus naturels.

Pour les photos en elles-mêmes, quand les conditions de lumière sont idéales, l’Asus Zenfone 8 Flip s’en sort très bien. On pensait que le constructeur taïwanais allait changer son traitement mais que nenni, on trouve toujours que les photos manquent quelque peu de contraste mais c’est avant tout une affaire de goût. En dehors de cela, les photos restent détaillées. Parce qu’Asus a équipé l’ultra grand-angle d’un capteur décent, on retrouve une bonne qualité générale, ce qui change de certains concurrents qui ont tendance à sacrifier cette partie. En revanche, le téléphoto pêche toujours avec des photos qui manquent toujours de piqué et c’est encore plus flagrant en condition de faible luminosité. Et en parlant de ces conditions de faible luminosité, s’il y a un mieux avec des photos plus nettes et plus détaillées, elles restent en dessous de la concurrence à ce niveau de prix. Après, si on ne recherche pas le meilleur photophone du marché, on pourra clairement se contenter du Zenfone 8 Flip au quotidien.

Et enfin, c’est sur les selfies que le Flip Camera prend tout son sens. Encore une fois, avec cette innovation, l’Asus Zenfone 8 Flip est un des meilleurs smartphones à selfies. Pas de capteur ou d’objectif au rabais, c’est juste la qualité même du Flip Camera et ce, avec la possibilité de zoomer ou bien d’être en ultra grand-angle.


Presse Citron / Journal de Geek / MCP, via mediacongo.net
2442 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : Le smartphone, un outil d'aide au dépistage du cancer du col de l'utérus
left
ARTICLE Précédent : Eyuan: la Chine lance sa propre monnaie virtuelle
AUTOUR DU SUJET

Honor annonce le retour du Google Play Store sur ses smartphones

MC Geek ! ..,

Un virus dérobe les mots de passe sur smartphones

MC Geek ! ..,

Plus de 500.000 smartphones Huawei infectés par un malware

MC Geek ! ..,

WhatsApp : attention à cette nouvelle arnaque qui cherche à voler votre compte

Sur le net ..,