mediacongo.net - Actualités - « Il y a du retard dans les réformes électorales » (Confessions religieuses)



Retour Politique

« Il y a du retard dans les réformes électorales » (Confessions religieuses)

« Il y a du retard dans les réformes électorales » (Confessions religieuses) 2021-05-14
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2021_actu/05-mai/10-16/nshole_donatien_abbe_et_confessions_religieuses_21_0.jpg -

"Le constat est malheureux. On est en train d'observer une certaine léthargie, nonchalance (dans la réforme de la loi sur l'organisation de la Commission électorale nationale indépendante et loi électorale). Nous craignions que ce soit une volonté politique à tirer les choses en longueur pour des dividendes politiques", déclare Abbé Donatien Nshole, secrétaire général de la Conférence épiscopale nationale congolaise (Cenco) et porte-parole des confessions religieuses à l'issue d'une réunion tenue à Kinshasa.


Abbé Donatien Nshole, secrétaire général de la Conférence épiscopale nationale congolaise (Cenco)

"C'est pour cela que les chefs des confessions religieuses lancent un appel aux députés nationaux à plus de responsabilité ".

Les responsables des communautés religieuses de la RDC poursuivent, de leur côté, leur quête du candidat idéal qui devra prendre la direction de la centrale électorale.

"On avait fait appel à candidatures dont la date finale était le 9 avril 2021 et au bout de cette échéance, chaque confession religieuse devrait se mettre au travail pour faire un premier tri des candidatures perçues jusqu'à maximum 3 candidats. C'est l'état de lieu de ce travail qui a été l'objet principal de la réunion", renseigne Abbé Donatien Nshole.

Seulement, les pères spirituels semblent être butés à l'absence des réformes devant précéder et guider le choix du futur animateur de l'administration des élections.

"C'est à la lumière de la loi portant organisation de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) qu'on va finaliser ce travail", précise le secrétaire général de le Cenco.

Dans un récent tweet, le député national Delly Sessanga alertait : "au rythme nonchalant où se déroule la session de mars 21, la réforme électorale de plus en plus compromise par manque de volonté politique".

Pour lui, "sur les 34 jours restants, il devient illusoire de penser terminer la loi Ceni et procéder à sa mise en place. 2023 de plus en plus incertain".

Eric Lukoki
Top Congo FM / MCP, via mediacongo.net
1415 suivent la conversation
3 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Kardacos | 5G585O1 - posté le 14.05.2021 à 22:13

Chercher un expatrié pour ce poste,

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
SHAKA | RBEPVWD - posté le 14.05.2021 à 22:12

Tshilombo BBARABAS fait semblant d'organiser les élections en 2023,la vérité est tout autre tshilombo n'as aucune intention d'organiser des élections,il a deux face comme toujours la face publique et la face occulte ,comme a Genève ,comme avec kamerhe ,comme avec kabila,tout les naïfs qui ont suivies Tshilombo et son clan vont s'en mordre les doigts,il a hériter ça de son père qui faisait exactement comme Tshilombo,avec tout les membres de l'UDPS en réunion le matin il dit jamais s'allier avec Mobutu aux infos le soir on voit Tshesekedi au coté de Mobutu nommer premier ministre et les gens qu'il pressente comme ministres ce pas des gens qui font les meetings et les réunions...

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme! | ET86R2M - posté le 14.05.2021 à 20:12

Vous n'allez tout quand même pas demander à l'UDPS de faire de sorte que s'accélère les RÉFORMES ÉLECTORALES! Vous savez bien comme bien de congolais que l'UDPS a perdu dans moins de deux ans, l'adn de consolidation politique qu'elle avait depuis 38 ans avant d'arriver au pouvoir! Félix quant à lui, il a le VERBE FACILE et est un VÉRITABLE DISTRIBUTEUR TRÈS AUTOMATIQUE DE PROMESSES(qu'il n'est pas prêt à réaliser...)

Non 0
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

Réformes électorales: un Bureau de la CENI dirigé par la seule Société Civile (Proposition)

Politique ..,

Réformes électorales: démission du Président de la République 3 mois avant les élections...

Politique ..,

CENI : les idées-forces de Sesanga pour une réforme aboutie

Politique ..,

Réforme de la Ceni : Delly Sesanga insiste sur la dépolitisation et l'indépendance des animateurs

Politique ..,