mediacongo.net - Actualités - 17 mai : "les acquis de la libération n'ont jamais été pérennisés" (Jacques Issongo)



Retour Société

17 mai : "les acquis de la libération n'ont jamais été pérennisés" (Jacques Issongo)

17 mai : "les acquis de la libération n'ont jamais été pérennisés" (Jacques Issongo) 2021-05-18
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2021_actu/05-mai/17-23/issongo_21_021451.jpg -

La proclamation de la journée nationale de la Révolution et des FARDC par le gouvernement a été une marque de reconnaissance aux grands efforts déployés par l’Alliance des forces démocratiques pour la libération du Congo (AFDL), dans son combat pour libérer le peuple congolais jadis zaïrois de l’oppression du régime dictatorial de feu Maréchal Mobutu.

Jacques Issongo, fervent militant de la Lutte pour le changement (Lucha) a affirmé lundi à Ouragan.cd que cette journée a marqué la fin du règne de Mobutu dans la mesure où le pays était sous une dictature la plus cruelle que l’Afrique n’ait jamais connu.

L’activiste a souligné que l’arrivée de Mzee Kabila, en dépit de dégâts matériels et de pertes en vies humaines de la guerre, avait suscité espoir auprès de Congolais. Malheureusement, force est de constater 24 ans après, les acquis de cette révolution n’ont jamais été préservés. L’auto-prise en charge, le Non trahir son pays, le Non à l’impérialisme, socles de la gouvernance de Kabila Laurent-Désiré n’ont pas été perpétués par ses successeurs qui se sont illustrés par une main tendue à l’extérieur, a fait observer Jacques Issongo.

Le militant pro-democratie a déploré le fait que le service national, une bonne politique n’ait pas non plus survécu après Mzee. Isongo s’interroge si réellement le peuple congolais était libéré du joug de la dictature mobutienne.

Pour lui, le pays est toujours sous l’emprise d’une dictature avec une démocratie de façade. Aussi, il se demande pourquoi cette journée a été dédiée à la gloire des FARDC car, dit-il, l’armée de l’AFDL était une rébellion contre les institutions légitimes établies [bien que rejetées par la majeure partie de la population].

Le communicant de la Lucha pense que cette armée n’est pas les FARDC pour l’honorer car elle est la résultante de plusieurs mouvements armés.

Jacques Issongo conclut en disant que cette journée ressemble à une date d’occupation rwandaise que d’une libération en soi.

Alexis Emba
OURAGAN FM / MCP, via mediacongo.net
365 suivent la conversation
1 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Eléctions 2023: la Cenco et l'ECC coalisent pour une mission d'observation à long terme
AUTOUR DU SUJET

"J'ai honte de cette révolution", Jonas Tshiombela à propos du mouvement du 17 mai 1997

Politique ..,

17 mai 1997 - 17 mai 2021: 24 ans déjà depuis la chute du régime Mobutu

Politique ..,

17 mai : le M17 qualifie de saupoudrage le règne de Félix Tshisekedi

Politique ..,

Losele Samby Christopher : « La journée du 17 mai marque l’effectivité de la démocratie en...

Politique ..,