Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Media & tendance Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - IMCongo (habillage new site)
Retour

Culture

Le film choc sur le Dr Mukwege présenté hier à la Haye en avant-première mondiale

2015-03-23
23.03.2015 , Kinshasa
Culture
2015-03-23
Ce long métrage sera ensuite projeté tour à tour à Bruxelles, Montréal, New-York, Washington, Genève,…

Le documentaire choc » l’Homme qui répare les femmes » réalisé par le Belge Thierry Michel était à l’honneur, hier dimanche 22 mars à la Haye, au Pays-Bas, à l’occasion de la présentation en avant-première mondiale ce film qui peint un tableau terrifiant de la RD Congo, pays où les viols sont utilisés de manière récurrente comme des armes de guerre par les groupes armés qui sèment la mort et la désolation à l’Est de ce vaste pays.

Le héros dans ce film qui n’est autre que le médecin congolais Denis Mukwege était présent hier à la Haye, pour cette avant-première mondiale.

C’était la meilleure façon choisie par les organisateurs de cet évènement pour rendre hommage à ce courageux médecin congolais qui défie quotidiennement l’insécurité au Kivu, parfois au risque de sa vie, en soignant les femmes victimes de viols.

« Les viols sont des armes de guerre » en République démocratique du Congo (RDC), dénonçait, en effet, e le réalisateur Thierry Michel, à la veille de la présentation en avant-première mondiale de ce documentaire à La Haye, tout en soulignant l’urgence de » faire réagir la communauté internationale « .

Co-écrit avec la journaliste Colette Braeckman, ce long métrage sera ensuite projeté à Bruxelles ce mercredi 25 mars, puis à Paris le 31 mars, toujours en présence du Dr Mukwege, avant Montréal, New-York, Washington ou encore Genève.

L’action du Dr Mukwege et les témoignages de ses patientes sont au centre du film, dont le décor principal est l’hôpital de Panzi, dans la banlieue de Bukavu.

« Chaque femme violée, je l’identifie à ma femme. Chaque mère violée, je l’identifie à ma mère, et chaque enfant violé, je l’identifie à mes enfants », déclarait ce courageux médecin parfois incompris par les autorités congolaises en recevant l’an dernier à Strasbourg le « prix Sakharov pour la liberté de l’esprit » du Parlement européen.

Ce long métrage réalisé par Thierry Michel avec le concours de la journaliste Colette Braeckman dénonce entre autres l’impunité des auteurs de viols, militaires ou ex-rebelles, qui occupent parfois des postes importants. « Il faut tuer 1.000 personnes pour devenir général au Congo », affirme un prêtre congolais interviewé par Thierry Michel, remarqué en 1999 pour son film « Mobutu, roi du Zaïre ».

Créé en 1999 pour permettre aux femmes d’accoucher dans des conditions d’hygiène acceptable, l’hôpital de Panzi est vite devenu une clinique du viol à mesure que les régions des Kivus sombraient dans l’horreur de la deuxième guerre du Congo (1998-2003).


C’est vous qui le dites : 0 commentaire
8352 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


right
Article suivant L’Institut culturel allemand rouvre ses portes à Kinshasa
left
Article précédent Sindika Dokolo : « Nous, Africains, allons intégrer le monde de l’art sans baisser notre pantalon »

Les plus commentés

Politique Publication du calendrier électoral : "Ces élections auront lieu dans les temps voulus par les législateurs" (Lambert Mende)

26.11.2022, 14 commentaires

Provinces Nord-Kivu : zone tampon ou balkanisation de fait du pays

25.11.2022, 11 commentaires

Politique Menaces de balkanisation de la RDC : Bernadette Tokwaulu tire la sonnette d'alarme et interpelle Félix Tshisekedi

25.11.2022, 9 commentaires

Afrique Résolutions du mini-sommet de Luanda : « Avec la partie rwandaise, le respect de la parole donnée n’a jamais été au rendez-vous » (Christophe Lutundula)

25.11.2022, 9 commentaires


Infos congo - Actualités Congo - IMCongo Application - bottom - 30 août 2022

Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance