mediacongo.net - Actualités - La RDC enregistre chaque année environ 3 millions de grossesses dont 1,2 million non désirées

Retour Société

La RDC enregistre chaque année environ 3 millions de grossesses dont 1,2 million non désirées

La RDC enregistre chaque année environ 3 millions de grossesses dont 1,2 million non désirées 2014-01-08
Société / Femme / Santé

La République démocratique du Congo (RDC) enregistre chaque année environ 3.060.200 (trois millions soixante mille deux cents) dont 1.224.084 (un million deux cent vingt quatre mille quatre vingt quatre) grossesses non désirées qui se terminent souvent par des avortements clandestins et mortels, 460.000 (quatre cent soixante mille) grossesses à risque et 153.000 (cent cinquante trois mille) césariennes.

Ces chiffres sont fournis à l’ACP par le bureau de représentation du Fonds des Nations-Unies pour la population (UNFPA) à Kinshasa qui se réfère aux résultats des enquêtes et études réalisées dans ce domaine en RDC.

La même source indique que 24% d’adolescentes de 15 à 19 ans ont déjà un enfant et que l’indice de fécondité en RDC qui est de 6,3 enfants par femme est le plus élevé d’Afrique. Le nombre élevé de grossesses non désirées est un des principaux facteurs qui favorisent le taux élevé de mortalité maternelle en RDC qui est l’un de 3 pays d’Afrique qui contribuent à 50% de cette mortalité dans le monde.

Le taux de mortalité maternelle au Congo Kinshasa est 549  décès maternels pour 100.000 naissances vivantes. Pour l’UNFPA, il s’agit là des conséquences néfastes de la faible utilisation des services de planification familiale. Il y a eu dans ce pays une chute accentuée de la prévalence contraceptive qui est passée de 15,3% en 1984 à 5,8% en 2007 (Enquête démographique et de santé 2007) et à 5,4% en 2012, indique l’UNFPA.

Pour permettre à la RDC de réduire ce taux élevé de mortalité maternelle et les grossesses non désirées, l’UNFPA appuie le gouvernement congolais à travers le Programme national de santé de la reproduction (PNSR) dans l’organisation d’une campagne de sensibilisation visant à augmenter le nombre d’utilisateurs et d’utilisatrices des contraceptifs modernes.

La planification familiale offre aussi des services de lutte contre la stérilité permettant ainsi aux couples sans enfants de pouvoir accéder aux soins appropriés.


590 suivent la conversation
0 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
right
ARTICLE SUIVANT : Le procès Denis Lessie : prochaine audience ce vendredi
left
ARTICLE Précédent : Le collectif des ONGs des droits de l’homme sollicite la grâce présidentielle pour le norvégien J. French