mediacongo.net - Actualités - « Le cobalt est une bulle qui va éclater » Louis Watum, président de la Chambre des mines de RDC



Retour Economie

« Le cobalt est une bulle qui va éclater » Louis Watum, président de la Chambre des mines de RDC

« Le cobalt est une bulle qui va éclater » Louis Watum, président de la Chambre des mines de RDC 2021-06-16
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2021_actu/06-juin/14-20/louis_watum_21_1.jpg -

Louis Watum, président de la Chambre des mines de RDC

Le marché des véhicules électriques est le principal moteur de la croissance de la demande de cobalt du fait de son utilisation dans les batteries électriques. Si la hausse des prix du métal conduit certains acteurs à lui rechercher des alternatives, la demande ne devrait pas faiblir à moyen terme.

La hausse de la demande mondiale de cobalt et l’augmentation des prix qui y est liée constituent une bulle spéculative. C’est du moins ce que pense Louis Watum, président de la Chambre des mines de RDC, qui estime que les technologies de substitution du métal dans les batteries électriques devraient en réduire la consommation.

« Je ne suis pas un fan du cobalt [c’est] une bulle qui va éclater », a déclaré lundi, celui qui dirige également la mine de zinc-cuivre-argent de Kipushi, propriété d’Ivanhoe Mines en RDC.

Si la sortie de Louis Watum a été surtout l’occasion d’inviter les investisseurs à s’intéresser plutôt au cuivre congolais, secteur dans lequel sa société est présente, ses propos ne sont pas dénués de fondements. Face à la hausse des prix du cobalt et aux critiques liées à l’extraction du minerai en RDC, les producteurs de batteries électriques et les géants de l’automobile explorent en effet des alternatives au métal. Ceci devrait permettre de réduire les coûts de production des véhicules électriques afin de les rendre davantage accessibles aux consommateurs.

Tesla a ainsi annoncé l’année dernière son intention d’abandonner le cobalt dans la production des batteries utilisées pour ses véhicules. La société d’Elon Musk travaille notamment avec le chinois Contemporary Amperex Technology Ltd. (CATL) pour fabriquer des batteries utilisant peu ou pas du tout de cobalt.

Plusieurs sociétés comme la chinoise SVOLT ont déjà produit des prototypes de batteries sans cobalt, alors que des scientifiques danois et américains ont découvert chacun de leur côté des méthodes de substitution qui sont même plus efficaces que le cobalt.

L’abandon du cobalt n’est pas proche

Les différentes avancées soulignées plus haut peuvent laisser penser que la fin du cobalt comme matériau indispensable dans les véhicules électriques est proche. Il n’en est rien pourtant. À titre d’exemple, alors qu’il collabore avec Tesla pour supprimer le cobalt, CATL a déboursé récemment 137,5 millions de dollars pour prendre une participation dans la mine de cuivre-cobalt Kisanfu en RDC et sécuriser ainsi un futur approvisionnement.

Les compagnies minières, les producteurs de batteries électriques et même les constructeurs automobiles sont par ailleurs plus que jamais impliqués dans l’assainissement de l’extraction du cobalt congolais, afin de rendre, in fine, l’approvisionnement du métal responsable. Ils ne consentiraient logiquement pas ces efforts si le remplacement du cobalt était déjà un projet réaliste à court ou moyen terme.

Pour l’heure donc, la RDC n’a pas de sérieuses raisons de s’inquiéter et peut poursuivre sereinement l’amélioration du paysage minier local. Comme l’a demandé Louis Watum, il faut surtout garantir aux investisseurs davantage de stabilité dans la réglementation, améliorer l’accès à l’énergie et construire des infrastructures pour faciliter le transport des produits miniers vers les points d’expédition.

Emiliano Tossou
Agence Ecofin / MCP, via mediacongo.net
1262 suivent la conversation
3 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Jean Jacques Bukasa | GFA7ICS - posté le 17.06.2021 à 02:12

...des cerveaux. Par exemple, de façon simpliste juste pour dire que nous pouvons résoudre certains problèmes sur la batterie que les autres n’auraient pas grand intérêt pour le faire à notre place parce que leur profit ne s’y retrouve pas; je voulais donc dire de façon simpliste que si aussi un des problèmes mis devant qui est qu’elle peut prendre feu même si le Cobalt est présente pour réduire ce risque, pourquoi construire la batterie dans la voiture au lieu qu’elle la traine derrière dans un second compartiment comme les bus de voyage le font avec les wagons de bagages séparés? A bon entendeur, salut !

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Jean Jacques Bukasa | GFA7ICS - posté le 17.06.2021 à 02:11

...utilise le Cobalt et les soutenir par tous les moyens possibles pour ne pas seulement subir les décisions des autres sans rien faire et aussi envisager coûte que coûte à produire ces batteries , produire les voitures électriques localement. Un jeune Sud-Africain a bien produit une voiture électrique de qualité ; Des entrepreneurs privés au Nigeria ou le Ghana, je crois produisent bien des voitures à petite échelle. N’est-ce pas que le coût du Cobalt est aussi lié au coût du transport vers les pays traitants, ce qui aussi hausse le prix de la batterie. Il faut juste réfléchir, réfléchir et réfléchir encore plus pour ne pas juste subir ; et l’Afrique ne manque pas...

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Jean Jacques Bukasa | GFA7ICS - posté le 17.06.2021 à 02:09

Comme nous l’avions dit il y a de cela plus plusieurs mois que les Africains risquent de se faire damer les pions s’ils ne se rendent pas compte que la campagne médiatique du salissement du Cobalt Congolais avec le travail d’enfants et la course pour son remplacement ne l’est que pour garder l’Afrique au niveau où on a toujours voulu qu’elle soit. Quelqu’un avait même commenté dans un débat en disant : que faisons-nous à aller chercher ce produit dans un « x ??!!@@ » de trou ; C’est bien cela le sentiment caché. Nous avions proposé que l’Afrique, et particulièrement la RDC se concentrent sur les recherches faites ailleurs pour améliorer la batterie qui...

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC-Ouganda: appel à cesser l'activité pétrolière autour du parc des Virunga
left
ARTICLE Précédent : Le Chef de l’Etat Joseph Kabila préside la réunion de l’équipe économique du gouvernement
AUTOUR DU SUJET

Nicolas Kazadi sur RFI: “la RDC est engagée dans un processus de rectification des contrats...

Economie ..,

COP 26 : les deux Congo déterminés à consolider la voix de l’Afrique

Politique ..,

Les USA apportent 5 millions USD pour lutter contre le travail des enfants dans les mines

Politique ..,

Mines en RDC: que retenir des états généraux?

Economie ..,