mediacongo.net - Actualités - Covid-19: le monde menacé par une quatrième vague mais moins virulente d'ici septembre selon l’Institut Pasteur



Retour Santé

Covid-19: le monde menacé par une quatrième vague mais moins virulente d'ici septembre selon l’Institut Pasteur

Covid-19: le monde menacé par une quatrième vague mais moins virulente d'ici septembre selon l’Institut Pasteur 2021-06-30
Monde
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2021_actu/06-juin/28-30/france_covid_masque_21_0.jpg -

La part de la population immunisée risque d’être insuffisante pour mettre un coup d’arrêt à la circulation du virus à l’automne, selon une étude publiée sur le site de l’Institut Pasteur.

A quoi faut-il s’attendre pour la rentrée sur le front épidémique ? Dans une étude mise en ligne mardi 29 juin sur le site de l’Institut Pasteur, plusieurs scénarios sont esquissés selon le niveau de couverture vaccinale atteint d’ici à l’automne, et le niveau de circulation du virus. Pour les auteurs, si nous entrons dans « une nouvelle ère » avec la vaccination, la population immunisée risque d’être insuffisante pour mettre un coup d’arrêt à cette circulation.

Tel un mirage qui ne cesse de reculer à mesure que l’on s’en approche, le retour à « la vie d’avant » risque d’être compromis par l’arrivée de variants plus contagieux, et par l’hésitation d’une partie de la population à se faire vacciner.

Delta, le "super-variant" de SARS-CoV-2

L’apparition de variants, par mutations de certaines parties du génome du virus, est un processus évolutif naturel.

Les capacités de ces variants à devenir dominant seront déterminées par le ou les avantage(s) évolutifs qui lui confèrent leurs mutations, par rapport aux autres variants.

Dans le cas du SARS-CoV-2, ce sont les variants les plus contagieux qui se sont révélés les plus aptes à devenir dominant : en automne passé, le variant anglais (aujourd’hui nommé Alpha) est devenu en quelques mois le principal responsable des infections en Europe. D’ici la fin de l’été, il sera probablement remplacé par Delta.

Selon les données récoltées par l’ECDC, dans son rapport d’estimation des risques liés au développement du variant Delta en Europe, Delta est entre 40 à 60% plus contagieux qu’Alpha, qui lui-même était aussi jusqu’à 60% plus contagieux que la souche d’origine. Ses capacités à se répandre dans la population (sans mesures sanitaires) sont deux fois plus élevées que pour le virus originel. Ce qui a une conséquence directe sur la vaccination : afin d’obtenir une immunité collective, les experts estiment qu’il faudrait obtenir une couverture vaccinale de 90% si le variant Delta est dominant, alors qu’une couverture de 70% était estimée avant que les variants n’entrent dans la danse.

L’ECDC estime, sur base de différents modèles, que 70% des nouvelles infections en Europe pourraient être dues au Delta d’ici début août, un chiffre qui grimperait à 90% fin août. Mais le conditionnel est ici important : la couverture vaccinale joue en effet un rôle dans l’évolution de la propagation du virus.

Plusieurs pays constatent en effet une augmentation des cas liés au variant Delta : le Portugal a annoncé ce 26 juin qu’il était devenu dominant dans le pays, et subit un rebond des contaminations. En Russie, et tout particulièrement Saint-Pétersbourg, le nombre de cas a fortement augmenté, les autorités suspectant de "nouveaux variants" d’aggraver la situation.

En Afrique du Sud, plusieurs experts ont affirmé que le variant Delta était responsable de la forte hausse des contaminations. L’Australie, un des premiers pays à avoir levé ses restrictions contre le covid, a replacé Sydney en confinement pendant deux semaines pour contenir la progression de Delta.

En Israël, le port du masque dans les lieux publics a été rétabli, et la réouverture du pays aux touristes a été reportée suite à une reprise de l’épidémie malgré un taux de vaccination élevé, même dans les populations jeunes.

Delta progresse malgré la vaccination ?


Depuis le début des campagnes de vaccination, c’est le grand point d’interrogation : à quel point les vaccins nous permettront de nous protéger contre des nouveaux variants du coronavirus ? Force est de constater qu’en l’état actuel des choses, le taux de couverture vaccinal, même des pays les plus avancés en la matière, n’est pas suffisant pour contenir le développement d’un variant aussi contagieux que le Delta. Mais heureusement, les vaccins ont bel et bien un effet sur les cas sévères et décès du coronavirus.

Le Royaume-Uni, un des pays qui a le meilleur suivi moléculaire du SARS-CoV-2, fait office de point de référence pour les pays ayant pu mettre en place une campagne de vaccination et qui craignent l’arrivée du variant Delta. Malgré une très bonne couverture vaccinale, Delta a mis peu de temps pour devenir largement dominant outre-Manche : détecté pour la première fois en février, il a passé la barre de 50% des contaminations en mai, alors que plus de 60% de la population avait déjà reçu sa première dose, et un peu moins de 30% étaient complètement vaccinés. Il est aujourd’hui quasi omniprésent.

Depuis fin mai, la moyenne journalière des contaminations a quintuplé dans le royaume britannique, suivant une courbe assez raide. Le nombre de nouvelles admissions a l’hôpital a presque doublé, mais semble légèrement se stabiliser ces derniers jours. L’augmentation des cas se constate principalement dans les classes d’âge les plus jeunes, soit celles qui ont le taux de vaccination le moins élevé.

Chloé Hecketsweiler
Le Monde / RTBF / MCP, via mediacongo.net
1363 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : Tshuapa: une maladie semblable au choléra fait de nombreuses victimes à Ikela
left
ARTICLE Précédent : OMS : baisse du nombre de cas de Covid-19 en Afrique
AUTOUR DU SUJET

L'OMS veut renvoyer une délégation d'experts en Chine pour retracer l'origine du Covid-19

Santé ..,

Pfizer démarre un essai clinique pour un usage préventif de sa pilule anti-Covid

Santé ..,

Coronavirus : Après 561 jours de restrictions, la Norvège va revenir à la normale samedi

Monde ..,

OMS : baisse du nombre de cas de Covid-19 en Afrique

Afrique ..,