mediacongo.net - Actualités - Covid-19: la deuxième prolongation des mesures "draconiennes" expire aujourd’hui



Retour Société

Covid-19: la deuxième prolongation des mesures "draconiennes" expire aujourd’hui

Covid-19: la deuxième prolongation des mesures "draconiennes" expire aujourd’hui 2021-07-15
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2021_actu/07-juillet/12-18/tshisekedi_felix_adresse_nation_21_1.jpg -

Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, président de la République

Le Président de la République, Félix Tshisekedi, avait annoncé mardi 15 juin dernier, depuis la ville de Goma, province du Nord-Kivu, de nouvelles mesures pour faire face à la troisième vague de la Covid-19 que connait la République démocratique du Congo. Les écoles et universités sont restées ouvertes, tandis que les boites de nuit, discothèques, bars et terrasses étaient fermées, le couvre-feu maintenu de 22h à 5h (21h à 4h TU) avec des patrouilles mixtes armée-police, tout rassemblement public de plus de 20 personnes interdit.

Les Eglises ont été appelées à réduire le nombre de participants lors des cultes. Les restaurants ont fonctionné dans le respect des mesures barrières dont la prise de température et le lavage des mains. Ce, pour un délai de 15 jours.

Le 30 Juin, ces dispositions dites « draconiennes » ont été prolongées de 15 jours, soit jusqu’au 15 juillet. Et bien, nous y sommes. Le gouvernement devra se réunir incessamment pour, soit prolonger à nouveau de 15 jours, soit annoncer la fin de ces mesures drastiques.
Toutefois, lors de la dernière réunion du Conseil des ministres du vendredi 9 juillet dernier, l’exécutif central avait constaté la diminution des cas de la Covid-19 dans la ville de Kinshasa.

Tout porte à croire que les mesures pourront être levées, soit allégées, pour une durée qui sera encore déterminée. Entre-temps, Kinshasa ressemble, la nuit, à une ville-fantôme : pas de nuisance sonore ou tapage nocturne, pas de terrasses, pas d’attroupement des fêtards… Une situation qui porte atteinte à l’économie du pays, et préjudicie de nombreuses familles qui vivent des activités nocturnes. Néanmoins, la santé n'a pas de prix.

LM
congo-press.com (MCP) / mediacongo.net
2846 suivent la conversation
1 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

KALUMBA | TR57OBY - posté le 15.07.2021 à 13:32

TSHILOMBO NE CONNAIT PAS OU IL N'EST PAS INFORME OU ON LUI A JAMAIS DIT CELA kiekiekiekiekie ATA LIKAMA 'ANGO.

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Bruxelles : sortie le 26 octobre prochain de « l’Empire du Silence », un film de Thierry Michel sur l’impunité des crimes commis en RDC
AUTOUR DU SUJET

Points forts et limites des vaccins à ARN

Santé ..,

Coronavirus: le point sur la pandémie dans le monde

Santé ..,

Inde : l'OMS craint l'apparition du virus mortel Nipah

Santé ..,

Coronavirus au Royaume-Uni : Pourquoi le gouvernement britannique a-t-il renoncé au pass...

Santé ..,