mediacongo.net - Actualités - Inde: une manifestation réprimée à Bangalore après la mort d’un Congolais en garde à vue



Retour Diaspora

Inde: une manifestation réprimée à Bangalore après la mort d’un Congolais en garde à vue

Inde: une manifestation réprimée à Bangalore après la mort d’un Congolais en garde à vue 2021-08-03
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2021_actu/01-aout/02-08/manif_inde_africain_21_0214.jpg -

Manifestation à Bangalore, après la mort de Joël Malou, le 2 août 2021. © AFP

Des dizaines de ressortissants africains de la ville de Bangalore, au sud de l'Inde, ont manifesté, lundi 2 août, devant un poste de police local et ont été violemment réprimés. Ils exprimaient leur outrage après le décès en garde à vue d’un jeune Congolais de RDC, accusé de possession de drogues. Des accusations que ses amis considèrent comme montées de toutes pièces.

La police de Bangalore dit avoir arrêté Joël Malou en scooter, en possession de MDMA, une drogue psychotrope, dimanche dans la nuit. Les agents emmènent ce jeune Congolais de 27 ans au poste et, quelques heures après, il serait mort d’une crise cardiaque.

Mais ses amis racontent une tout autre histoire. Selon eux, les policiers débarquent chez Joël alors qu’il célèbre un anniversaire. Ils fouillent son appartement, ne trouvent rien, mais lui demandent de l’argent. Il ne peut en donner, donc les agents le placent en détention et réclament une rançon pour le libérer.

« Votre frère est décédé »

Glody Kparagume, un vieil ami congolais de Joël, assiste à ce marchandage. « Ils avaient demandé au moins 1 500 dollars pour le libérer. On essaie un peu de se cotiser et de voir comment on pouvait trouver un petit rien pour aller négocier. Le matin, en allant là-bas pour commencer les démarches, on nous dit : "Votre frère est décédé". Je ne sais pas ce qui s’est passé, je ne sais pas ce qu’ils lui ont donné », témoigne-t-il.

Quand une vingtaine de ressortissants africains ont manifesté, lundi 2 août, devant le poste de police, ils ont été tabassés. Et deux autres personnes, qui ont assisté à la demande d’extorsion, auraient été arrêtées. Un représentant de l’ambassade de RDC vient d’arriver à Bangalore pour obtenir les résultats de l’autopsie du corps de Joël Malou.

Sébastien Farcis
RFI / MCP, via mediacongo.net
8353 suivent la conversation
2 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Caleb | JKOTX35 - posté le 03.08.2021 à 22:33

Ce pays(Inde) des cons et complexés, penses qu'il est un modèle de réussite au monde, pendant que sa richesse vient de nos pays dans lesquels les médiocres indiens exploitent esclavagisement les Congolais. Que Le Gouvernement expulse leur ambassade, pour que l'âme de notre regretté frère Joël repose en paix.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
avatar
Antoine | GNF1HEC - posté le 03.08.2021 à 18:41

Il ne suffit que de prendre en chasse les indiens qui s'enrichissent en Afrique et en tuer une petite dizaine pour qu'on nous respecte dans ces pays qui déversent chez nous des milliers de chômeurs à la recherche, comme nous dans leurs pays, le pain quotidien

Non 1
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Moïse Katumbi communie avec la population zambienne
left
ARTICLE Précédent : Plus de 15000 volontaires congolais réfugiés en Angola seront bientôt rapatriés au Kasaï
AUTOUR DU SUJET

Le Rwanda « Peut-il mettre à la disposition de l’opinion publique un rapport indépendant qui...

Politique ..,

Le Sri Lanka accueille un navire chinois suspecté d'espionnage, colère de l'Inde

Monde ..,

Un avocat indien gagne une bataille juridique de 22 ans pour un billet de train facturé 20...

Monde ..,

Pluies au Niger: 24 morts et plus de 50.000 sinistrés depuis juin

Afrique ..,