mediacongo.net - Actualités - Etat de siège: 672 civils tués par des groupes armés et 67 autres par les forces de sécurité au Nord-Kivu et en Ituri



Retour Provinces

Etat de siège: 672 civils tués par des groupes armés et 67 autres par les forces de sécurité au Nord-Kivu et en Ituri

Etat de siège: 672 civils tués par des groupes armés et 67 autres par les forces de sécurité au Nord-Kivu et en Ituri 2021-09-16
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2021_actu/09-septembre/13-19/Etat-de-siege-672-civils-tues.jpg -

Selon les données recueillies par le Baromètre sécuritaire du Kivu, une initiative conjointe de Human Rights Watch et du Groupe d’étude sur le Congo, divers groupes armés ont tué au moins 672 civils depuis l’entrée en vigueur de l’état de siège, le 6 mai, jusqu’au 10 septembre 2021, dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri. Au cours de la même période, les forces de sécurité congolaises ont tué 67 autres civils, faisant au total 739 personnes tuées dans ces deux provinces.

Ce bilan est livré ce mercredi 15 septembre 2021 par Human Rights Watch, qui déclare que les attaques perpétrées contre des civils par des groupes armés, se sont poursuivies dans ces deux provinces en proie aux conflits, bien que le gouvernement ait imposé l’état de siège.

Cette ONG internationale cite l’un des nombreux massacres perpétrés en août dernier, et qui selon elle, met en évidence l’insécurité persistante dans la région et l’insuffisance de la réponse militaire.

«Le 2 août, les Forces démocratiques alliées (ADF), un groupe armé islamiste dirigé par des Ougandais, auraient tué au moins 16 civils, dont deux femmes, dans le village d’Idohu, situé dans la province de l’Ituri. Une douzaine de soldats de l’armée congolaise se trouvaient dans le village et d’autres étaient stationnés dans un camp militaire à proximité, mais ils n’ont pas empêché l’attaque,» dit l’organisation, qui soutient que d’autres groupes armés et certains éléments de l’armée nationale congolaise, ont également été impliqués dans des attaques dans la région.

«Si le gouvernement congolais reconnaît la nécessité de sécuriser davantage les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu, l’imposition de l’état de siège n’a pas permis d’y parvenir. Bien que le gouvernement s’efforce de dépeindre ses actions en succès militaires, bon nombre d’habitants de l’est de la RD Congo vivent toujours dans la peur constante du prochain massacre,» déclare Thomas Fessy, Chercheur principal sur la RDC à Human Rights Watch.

Depuis que l’état de siège a été déclaré, les données de Baromètre sécuritaire du Kivu ne montrent « aucune » indication que les forces congolaises ont intensifié leurs opérations militaires, pour améliorer la protection des civils dans les zones les plus à risque.

Museza Cikuru
MEDIA CONGO PRESS /La Prunelle
485 suivent la conversation
1 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

la perspicacité | 5LBBWWK - posté le 16.09.2021 à 09:39

divers groupes armés ont tué au moins 672 civils depuis l’entrée en vigueur de l’état de siège, le 6 mai, jusqu’au 10 septembre 2021, dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri. Au cours de la même période, les forces de sécurité congolaises ont tué 67 autres civils, faisant au total 739 personnes tuées dans ces deux provinces.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Volcan Nyiragongo : La variation élevée en concentration du dioxyde de carbone à Munigi fait penser à une anomalie qui exige un suivi particulier (OVG)
AUTOUR DU SUJET

Incursion de l’armée rwandaise : le député national Jackson Ausse Afingoto adresse une...

Provinces ..,

Meeting Lamuka : Martin Fayulu insiste sur la surpression du RAM et de l'état de siège

Politique ..,

Etat de siège à Ituri : 9 officiers des FARDC condamnés pour détournement des fonds alloués...

Provinces ..,

L’Assemblée nationale a prorogée pour la 10 ème fois l’État de siège

Politique ..,