mediacongo.net - Actualités - Liberia : le virus Ebola retrouvé dans du sperme, six mois après la guérison d'un homme



Retour Santé

Liberia : le virus Ebola retrouvé dans du sperme, six mois après la guérison d'un homme

Liberia : le virus Ebola retrouvé dans du sperme, six mois après la guérison d'un homme 2015-04-15
Santé
Des traces du virus d’Ebola ont été retrouvées dans le sperme d’un homme au Liberia près de six mois après sa guérison, a indiqué mercredi 15 avril, un porte-parole de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Jusqu’à présent, l’organisation sanitaire avait indiqué que selon une étude datant de 1995 sur un cas d’Ebola d’un patient de République démocratique du Congo (RDC), des traces du virus avaient été retrouvées dans le sperme de cet homme « 82 jours après le début de son infection ».

Mais à présent, « des traces du virus ont été retrouvées dans du sperme au moins six mois après la guérison », a affirmé le porte-parole de l’OMS, Tarek Jasarevic.

Pour l’instant, seul un cas est concerné, celui d’un homme au Liberia, a-t-il ajouté.

Cet homme avait quitté une unité de traitement d’Ebola en septembre dernier après que ses tests sanguins se sont révélés négatifs.

«  Il avait fourni un échantillon de son sperme qui a été testé positif à Ebola 175 jours après son test sanguin négatif  », a expliqué M. Jasarevic.

« Nous avons besoin de mieux comprendre si ce cas particulier est une anomalie ou s’il y a vraiment un groupe de personnes qui pourraient conserver des traces du virus Ebola pendant plus longtemps. Cela va prendre du temps de faire ces études  », a souligné le porte-parole.

Interrogée sur le caractère potentiellement infectieux du sperme testé positif à Ebola, l’OMS n’entend pas tirer de conclusions pour l’instant. Elle préfère seulement émettre un message de prévention aux populations concernées.

L’OMS préconise toujours aux personnes ayant guéri de s’abstenir de toute relation sexuelle, dont le sexe oral, durant les trois mois suivant l’apparition des premiers symptômes, ou sinon d’utiliser des préservatifs.

Mais, ajoute-t-elle, les personnes qui ont guéri « doivent envisager d’utiliser un préservatif correctement à chaque acte sexuel au-delà des trois mois, tant que l’on ne dispose pas de plus d’informations ».

Le virus a fait 10.604 morts depuis son émergence fin 2013 en Afrique de l’Ouest, surtout au Liberia, en Sierra Léone et en Guinée, selon le dernier bilan de l’OMS publié mardi 14 avril.


771 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : Épilepsie : la marijuana contribuerait à réduire le nombre de crises
left
ARTICLE Précédent : Campagne de sensibilisation sur la prévention dentaire à l’école maternelle Fatima