mediacongo.net - Actualités - Expulsion avortée pour Junior Masudi, l’étudiant congolais inscrit à l’UCLouvain



Retour Diaspora

Expulsion avortée pour Junior Masudi, l’étudiant congolais inscrit à l’UCLouvain

Expulsion avortée pour Junior Masudi, l’étudiant congolais inscrit à l’UCLouvain 2021-10-04
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2021_actu/03-octobre/01-03/walessa_masudi_21_02145.jpg -

Junior Masudi Wasso

Junior Masudi Wasso, un étudiant congolais âgé de 20 ans, inscrit à l’UCLouvain pour suivre des cours d’économie, s’est opposé à son expulsion du territoire belge dimanche matin, ont indiqué dimanche plusieurs sources.

Une vingtaine de personnes étaient présentes à l’aéroport de Zaventem afin de sensibiliser les passagers du vol pour Kinshasa dans lequel devait être mis Junior Masudi Wasso.

«Nous dénonçons une situation dramatique et un acharnement à l’égard d’un jeune qui dispose d’un visa étudiant parfaitement en règle», témoigne une membre du collectif de soutien à Junior.

Il s’agit de la deuxième tentative d’expulsion après un premier essai jeudi. En fin de matinée dimanche, le jeune homme a été ramené au Centre de transit Caricole où il est détenu depuis le 18 septembre. Une manifestation en son soutien est prévue lundi à 12h30 devant l’Office des Etrangers à Bruxelles.

L’UCLouvain a déjà dénoncé le sort réservé à Junior Masudi Wasso. Les recteurs et rectrices des universités francophones ont fait de même dimanche par voie de communiqué.

«Ils s’insurgent contre la volonté d’expulsion de cet étudiant et espèrent vivement que le secrétaire d’État à l’Asile et à la Migration (Sammy Mahdi, NDLR) fera usage de son pouvoir discrétionnaire pour permettre à Junior Masudi Wasso de poursuivre sereinement ses études en Belgique», a fait savoir le Conseil des recteurs (CRef)

Junior Masudi Wasso avait été admis à s’inscrire à l’UCLouvain. Manifestement en possession d’un passeport en règle et d’un titre de séjour valable, il a pourtant été interpellé par la police des frontières lors de son arrivée en Belgique et est retenu depuis dans un centre fermé en vue d’être expulsé du territoire. Les policiers qui l’ont interrogé ont jugé ses connaissances académiques insuffisantes, estimant dès lors le motif de son voyage suspect, rappelle le CRef.

Le Collectif de soutien à Junior précise que la soeur de l’étudiant réside et travaille en Belgique après y avoir fait ses études.

L’affaire a aussi été évoquée par le gouvernement congolais, rapportait Le Soir samedi. Le président Félix Tshisekedi a notamment condamné un «acte déplorable», exigeant la libération immédiate du jeune homme. Le président «insiste sur la nécessité de rappeler aux autorités belges d’assurer, par devoir de réciprocité, un meilleur traitement aux citoyens congolais qui arrivent sur leur sol, comme la République démocratique du Congo le fait pour les citoyens belges», a-t-il indiqué en conseil des ministres.

Dans l’opposition, DéFI demande à M. Mahdi, de faire la lumière sur cette situation. Le député et président, François De Smet, interrogera le secrétaire d’Etat mardi en commission de l’Intérieur de la Chambre.

«S’il est exact qu’un visa ne donne pas d’accès automatique au territoire, ce cas pose question sur la manière dont la police aéroportuaire peut réduire à néant en quelques questions des documents aussi charpentés qu’un visa et une inscription universitaire», a-t-il souligné dans un communiqué.

Les conditions d’entrée n’étaient pas réunies, selon l’OE

La procédure d’expulsion de Junior Masudi Wasso se poursuivra dans les prochains jours, a indiqué dimanche l’Office des étrangers (OE). Selon cette administration, les conditions d’entrée sur le territoire de l’étudiant congolais de l’UCL n’étaient pas remplies lors de son arrivée à l’aéroport national.

Une première tentative d’expulsion a échoué jeudi. Il en a été de même dimanche. Une vingtaine de membres du comité de soutien étaient présents à l’aéroport pour sensibiliser les autres passagers à la situation de l’étudiant.

M. Wasso est enfermé depuis le 18 septembre. Son recours devant le Conseil du contentieux des étrangers a été rejeté. Il disposait d’un passeport et d’un visa en règle délivré par l’ambassade belge à Kinshasa mais la police a mis en doute les motifs de son voyage car il n’était pas en possession d’une preuve d’inscription effective à l’université, ni de la preuve qu’il disposait des moyens financiers pour séjourner en Belgique, a expliqué un porte-parole de l’Office.

Glatigny interpelle Mahdi

La ministre de l’Enseignement supérieur en Fédération Wallonie-Bruxelles, Valérie Glatigny (MR), a exprimé dimanche son incompréhension à propos d’un étudiant congolais détenu en centre fermé en vue d’être expulsé.

«Mercredi dernier, j’ai exprimé mon inquiétude au sujet de la situation de Junior Masudi Wasso auprès du secrétaire d’Etat à l’asile et la migration, M. Sammy Mahdi. Ce jour, relayant l’incompréhension du Conseil des Recteurs Francophones (Cref), j’ai réitéré mon appel à une clarification de la situation, en particulier des motifs du refus de l’accès au territoire», a-t-elle déclaré sur Twitter.

Le Cref a dénoncé la privation de liberté de l’étudiant et s’insurge contre la tentative d’expulsion de celui-ci. Il a appelé M. Mahdi à faire usage de son pouvoir discrétionnaire pour permettre à M. Wasso de poursuivre sereinement ses études en Belgique.

Dans les rangs politiques francophones, tant dans la majorité que dans l’opposition, des voix s’élèvent depuis plusieurs jours pour réclamer une révision de la décision d’expulsion de l’étudiant en économie et s’étonner du traitement que lui réserve l’Office des étrangers alors que le jeune homme disposait d’un passeport et d’un visa délivré par l’ambassade de Belgique à Kinshasa.

L’Office des étrangers a toutefois fait savoir que, malgré deux tentatives avortées, la procédure d’expulsion se poursuivrait. Un recours devant le Conseil du contentieux des étrangers a été rejeté, a indiqué un porte-parole selon lequel l’étudiant ne réunissait pas les conditions nécessaires pour son entrée en Belgique.

Une question sur le sujet au secrétaire d’Etat est inscrite mardi à l’ordre du jour de la commission de l’Intérieur de la Chambre.


lavenir/ MCP, via mediacongo.net
8367 suivent la conversation
8 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Salima | TTYVYQL - posté le 04.10.2021 à 13:41

En réalité, tout ce que l'immigration belge est en train de dire au jeune homme c'est qu'il demande l'asile car elle croit que le visa d'étudiant et l'inscription a l'UCL ne sont que des astuces. Sa sœur a certainement demandé l'asile après ses études. Et des milliers d'étudiants congolais ont fait et font autant. Alors, Junior est tombé victime de toutes ces conséquences.

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
KALUMBA | TR57OBY - posté le 04.10.2021 à 12:08

microKa | WHVON84, mais OU est le mal, moi je ne peux pas laisser mes enfants etudier au Congo, avec vos Bombe', un diplome' d'etat qui ne sait lire ni ecrire.

Non 1
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
microKa | WHVON84 - posté le 04.10.2021 à 11:25

Pourquoi envoyer l'enfant étudier l'économie en Belgique?? Pour le préparer à devenir Belge??

Non 2
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 04.10.2021 à 09:51

Si Fatshi est béton et la Belgique c'est son Autre Congo, n'est-ce pas ici qu'il doit montrer cela? L'étudiant Junior fait face à un problème ordinaire de tous le monde qui arrive à la frontière dans un pays en occident. Votre passeport et visa ne vaut son penny que lorsqu'on y appose un tampon autorisant votre entrée. Et le fait que le jeune a une sœur venue en Belgique et qui n'est jamais répartie au Congo après ses études n'aide pas le pauvre étudiant. Et c'est quoi les moyens financiers que l'étudiant a présenté? Un appui familial au Congo ou une déclaration de la sœur ou une bourse Excellencia de madame Fatshi? Voilà l'énigme.

Non 3
Oui 10
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Hama | QEX7EWO - posté le 04.10.2021 à 09:51

Où sont les retombées de tous ces voyages présidentiels en Occident avec ce genre de traitement? Sous JKK, ces racistes belges nous ont bien respectés. Si l'étudiant est expulsé, que le gouvernement congolais agisse par réciprocité à l'égard des voyageurs belges.

Non 4
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 04.10.2021 à 09:46

Si Fatshi est béton et la Belgique c'est son Autre Congo, n'est-ce pas ici qu'il doit montrer cela? L'étudiant Junior fait face à un problème ordinaire de tous le monde qui arrive à la frontière dans un pays en occident. Votre passeport et visa ne vaut son penny que lorsqu'on y appose un tampon autorisant votre entrer. Et le fait que le jeune a une sœur venue en Belgique et qui n'est jamais reparti au Congo après ses études n'aide pas le pauvre étudiant.

Non 2
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
KALUMBA | TR57OBY - posté le 04.10.2021 à 09:00

Finalement je n'arrive pas A comprendre, Gisele Mpela etait expulsee avec ses enfants tous Congolais de pere et de mere, de la RDC vers la Belgique, maintenant on veut expulser un Congolais de la Belgique vers la RDC. C'est complique'. Qui a le droit d'expulser un citoyen Congolais du pays ??????

Non 2
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
LE CONGOMANI | HPHMW34 - posté le 04.10.2021 à 02:29

Oh le Belges. Mawa mingi po na ba noko. Depuis l'arrivée de Fatshi au pouvoir, ces gens ne se retrouvent plus. Ils n'ont plus les privilèges qu'ils savouraient à l'époque de Mobutu et Joseph Kabila. Ils espéraient reprendre les affaires selon leur vouloir, mais Fatshi le l'entend pas de cette oreille; et ne les laisse pas faire comme ils en avaient l'habitude quand le congo était encore leur chasse gardée. L'affaire Junior Masudi n'est qu'une manière pour eux de chercher une escalade jusqu'à devenir un incident diplomatique. Mais ils ont rencontré le Béton qui les a mis K.O. sur le même plan diplomatique, en éxigeant la libération de Junior.

Non 14
Oui 14
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Moïse Katumbi communie avec la population zambienne
left
ARTICLE Précédent : Plus de 15000 volontaires congolais réfugiés en Angola seront bientôt rapatriés au Kasaï
AUTOUR DU SUJET

Junior Wasso enfin autorisé à entrer en Belgique pour poursuivre ses études à UCL

Diaspora ..,

Belgique : plus de 100 manifestants réclament la libération de l’étudiant rd-congolais de...

Diaspora ..,

Un jeune Congolais venu étudier à l’UCLouvain arrêté dès son arrivée à Zaventem

Diaspora ..,