mediacongo.net - Actualités - Panne de Facebook, Instagram, WhatsApp et Messenger: que s'est-il vraiment passé ?



Retour Sur le net

Panne de Facebook, Instagram, WhatsApp et Messenger: que s'est-il vraiment passé ?

Panne de Facebook, Instagram, WhatsApp et Messenger: que s'est-il vraiment passé ? 2021-10-05
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2021_actu/03-octobre/04-10/watsup_telephone_21_02145.jpg -

Facebook, Instagram, WhatsApp et Messenger, ainsi que les autres sites et applications appartenant au groupe Facebook, ont été rétablis dans la nuit de lundi à mardi après une panne de plusieurs heures. La panne "la plus importante jamais observée", selon le site Downdetector, qui recense les signalements des utilisateurs.

Dans un communiqué publié plusieurs heures après le début de la panne, Facebook a expliqué que la panne était due à un problème technique, qui a eu également un impact sur de nombreux outils et systèmes internes, ce qui a ralenti la résolution du problème. De nombreux médias rapportaient en effet lundi que les employés de Facebook ne pouvaient plus pénétrer dans les bâtiments, les badges ne fonctionnant plus.

"Etonnant de voir que Facebook a en fait fermé la voiture, en laissant les clés dedans", tweetait d’ailleurs, Jonathan Zittrain, professeur en droit de l’internet à Harvard.

Changements de configuration

"Selon nos équipes d’ingénieur, des changements de configuration sur les routeurs qui coordonnent le trafic réseau entre nos centres de données ont provoqué des problèmes qui ont interrompu la communication. Cette perturbation du trafic réseau a eu un effet en cascade sur la façon dont nos centres de données communiquent, ce qui a entraîné l'arrêt de nos services".

Selon plusieurs experts, il s’agirait d’un problème de BGP, Border Gateway Protocol, l’un des systèmes qui permet que les informations soient trouvables sur internet. Pour le dire simplement: un système qui permet que quand vous tapez une adresse internet (par exemple : https://www.facebook.com), vous arrivez effectivement sur le site, le contenu de Facebook.com.

En très résumé, Facebook et ses différents sites et apps avaient tout simplement disparus de l’internet, ils n’étaient plus trouvables. Ils étaient "perdus" dans la grande Toile (pour ceux qui voudraient aller plus loin dans l'explication technique, lire ici, par exemple).

Erreur humaine ou attaque ?

"Nous tenons à préciser qu'à ce stade, nous pensons que la cause première de cette panne est un changement de configuration défectueux. Nous n'avons pas non plus de preuve que les données des utilisateurs aient été compromises à la suite de cette panne", a précisé Facebook dans son communiqué, pour écarter les hypothèses d’un sabotage en interne ou d’une cyber-attaque.

Ce qui n’est pas complètement rassurant, selon Gilles Quoistiaux, journaliste à Trends/Tendances, interrogé sur La Première ce matin : "Ici on ne parle pas de piratage, mais plutôt d’une erreur humaine. Est-ce que c’est de l’amateurisme ? On ne connait pas encore les détails". Mais cela montre que "c’est clairement une organisation extrêmement centralisée, avec des serveurs centraux. C’est quand même incroyable qu’une reconfiguration ait un impact aussi gigantesque sur une application utilisée par des milliards de personnes. Visiblement tout est lié chez Facebook. Et ça montre clairement qu’il y a des failles".

Cette gigantesque panne tombe en tout cas très mal pour Facebook, dans le collimateur des autorités américaines. Récemment, une lanceuse d’alerte, ancienne ingénieure chez Facebook, a révélé de nombreux documents montrant que Facebook fait passer sa rentabilité avant l'éthique, bien conscient de son impact sur la société et les démocraties.

Elle doit justement être entendue ce mardi par le Sénat américain concernant les problèmes de santé mentale de nombreuses adolescentes confrontées aux images retouchées d’Instagram. Une dérive dont Facebook a parfaitement conscience, selon l'ingénieure.

 


RTBF / MCP, via mediacongo.net
1056 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : Yahoo! réduit la voilure
left
ARTICLE Précédent : Internet : le taux de pénétration du haut débit fixe en Afrique sub-saharienne est le plus faible au monde
AUTOUR DU SUJET

Covid-19: WhatsApp limite la fonctionnalité de transfert de messages pour lutter contre la...

Sur le net ..,

Le BlackBerry Messenger (BBM) sera officiellement fermé le 31 mai

MC Geek ! ..,