mediacongo.net - Actualités - Désactivation des enseignants grévistes: «C'est la dictature. Même Mobutu qu'on traite de dictateur ne l'a pas fait en son temps», intersyndicale du Sud-Ubangi



Retour Provinces

Désactivation des enseignants grévistes: «C'est la dictature. Même Mobutu qu'on traite de dictateur ne l'a pas fait en son temps», intersyndicale du Sud-Ubangi

Désactivation des enseignants grévistes: «C'est la dictature. Même Mobutu qu'on traite de dictateur ne l'a pas fait en son temps», intersyndicale du Sud-Ubangi 2021-10-08
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2021_actu/10-octobre/4-10/enseignants_syndicats_sud_ubangi_21_1.jpg -

Le président de l'intersyndicale des enseignants de la province du Sud-Ubangi, César Bokula, a, dans un entretien avec la presse jeudi 7 octobre dernier à Gemena, chef-lieu de la province du Sud-Ubangi, indiqué que la menace du ministre de l'Enseignement primaire secondaire et technique (EPST), Tony Mwaba, qui annonce la désactivation des enseignants grévistes du fichier paie est restée une intimidation.

César Bokula l'a dit au sortir d'une rencontre présidée par la ministre provincial intérimaire de l'éducation du Sud-Ubangi, Marie-Thérèse Tontoa jeudi dernier à Gemena, à l'intention de gestionnaires des écoles pour restituer les résolutions des assises de la promotion scolaire à Kinshasa.

« L'enseignant n'a pas seulement les devoirs. Nous sommes dans un pays démocratique. Notre constitution reconnaît aussi la grève. Nous avons le mot d'ordre national : Écoles sans enseignants. Si le gouvernement prend en charge nos revendications, même partiellement, à ce moment-là nous pouvons allonger un peu la corde. Mais nous intimider comme ça... C'est la dictature. Même Mobutu qu'on traite de dictateur ne l'a pas fait en son temps », a déclaré, César Bokula.

Convaincu de leur action, il a appelé les enseignants du Sud-Ubangi à maintenir leur mouvement de grève jusqu'à ce que le gouvernement réponde favorablement à leurs revendications.

« Au mois de juillet, je vous rappelle, c'était un montant de 100.000 CDF qui était promis [Comme ajout, ndlr] et c'est resté irréalisable. Alors voilà ça quitte 100.000 pour arriver à 40.000 FC et demain nous allons atteindre 10.000 Fc et qui ne sera pas toujours payé. Nous voulons la concrétisation du mot du gouvernement », a-t-il poursuivi.

Signalons que dans une correspondance du secrétariat général à l’EPST signée le 6 octobre, le ministre Tony Mwaba a instruit les autorités compétentes de l'enseignement en provinces d'envoyer des équipes de contrôle pour s'imprégner de la présence physique des enseignants dans leurs établissements scolaires et de procéder, toutes affaires cessantes, à la désactivation des enseignants absents pour les remplacer par les nouvelles unités.

Une décision que l'intersyndicale des enseignants de la province du Sud-Ubangi n'entend pas de cette oreille. Son président César Bokula demande aux enseignants de cette province de passer dans leurs écoles respectives au moment opportun pour être contrôlés tout en maintenant la grève.

Il sied de rappeler que quelques enseignants du collège Boboto et du lycée Bosangani de Kinshasa, toutes des écoles conventionnées catholiques, ont été désactivés de la fiche de paie ce jeudi 7 octobre 2021 par le secrétariat général de l’EPST après une visite d’inspection organisée par le Secrétaire général ai à l’EPST, les conseillers au ministère et le Dircaba du ministre Tony Mwaba dans ces écoles dont les enseignants sont en grève depuis lundi 4 octobre, jour prévue pour la rentrée scolaire 2021-2022.

Prince Wello (Correspondant à Mbandaka)
congo-press.com (MCP) / mediacongo.net
2004 suivent la conversation
12 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

SIMON TEMPLAR | VLPSTGB - posté le 08.10.2021 à 22:02

On devient ministre pour trouver des solutions et non créer des problèmes.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Linon | 477Y1R1 - posté le 08.10.2021 à 22:00

Congo mon pays | F24WA5U - posté le 08.10.2021 à 21:36 "je suis étonné le ministre Tony muaba, professeur de Droit de surcroît l'ignore". Professeur de droit, oui , mais quand on a le sang de la dictature dans ses veines, on reste dictateur.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Congo mon pays | F24WA5U - posté le 08.10.2021 à 21:36

La grève est un droit garantie par la constitution, c'est juste pourquoi il éxiste des organisations syndicales :je suis étonné le ministre Tony muaba, professeur de Droit de surcroît l'ignore. Je pense également que la vision du chef de l'État (le peuple d'abord) souffre à cause de ce genre des collaborateurs ; étaient-ils préparés à diriger ? On ne choisit pas un ministre juste à cause de son appartenance à un parti politique..je propose à fatshi de recycler son entourage qui fait plus de mal que ses adversaires politiques (ex: Tony muaba,kibassa, Augustin kabuya..)

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
SIMON TEMPLAR | VLPSTGB - posté le 08.10.2021 à 20:42

Tony Mwaba Kazadi, ce que tu fais est une mauvaise campagne contre Fatshi. On n'a pas vu le ministre de la santé désactiver les médecins de la liste de paie parce qu'ils sont allés en grève mais, il a plutôt trouvé une solution à leurs révendications.

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme! | ET86R2M - posté le 08.10.2021 à 20:10

Le Sérieux; je pense que tu vois les réactions des internautes à ta réaction à mon commentaire! Ça veut déjà dire beaucoup pour quelqu'un qui a juste un tout petit peu de bon sens! Mais ça, je te le demande pas parce que...

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
B.Michel | RQ3L698 - posté le 08.10.2021 à 18:06

Miyibi…

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Lokele | J3MMOAG - posté le 08.10.2021 à 17:22

Un gouvernement de carton. (Dossier RAM, désactivation des enseignants, fameux État de siège, Génocide à l'Est du pays, Chômage, fameux Union Sacrée de voleurs, Un ex diaspora coiffeur qui dirige le pays, Un premier ministre télécommandé,...) Mawa trop

Non 2
Oui 12
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
bobo | T3DJ93C - posté le 08.10.2021 à 16:18

Il faut désactiver ce Ministre, il est malade.

Non 2
Oui 21
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Le sérieux | ITYD3Q5 - posté le 08.10.2021 à 16:11

@Anonyme, ce que tu dis n'est pas vrai... Il ne s'est pas mis tout le monde à dos... C'est plutôt toi et ceux qui voient les choses comme toi qui pensez qu'il en est ainsi. Il faut que l'Etat soit en mesure de soumettre à ses ordres ses citoyens si non, l'Etat n'existe pas; c'est de l'anarchie, la rébellion.

Non 19
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
la perspicacité | 5LBBWWK - posté le 08.10.2021 à 16:01

ésactivation des enseignants grévistes: «C'est la dictature. Même Mobutu qu'on traite de dictateur ne l'a pas fait en son temps»,

Non 1
Oui 17
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme! | ET86R2M - posté le 08.10.2021 à 15:59

Tnny vient de se mettre TOUT LE MONDE à dos! Je crains que s'il ne change pas vite que cette affaire se radicalise davantage!

Non 1
Oui 19
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Le sérieux | ITYD3Q5 - posté le 08.10.2021 à 15:58

Beaucoup de congolais font mauvais usage de la démocratie. Bien que la grève soit un droit constitutionnellement garanti, de quelle manière les enseignants du réseau catholique ont-ils déclenché la leur? la grève sauvage n'est pas protégée par les lois de la république. A une grève sauvage, il faut une méthode forte de réponse.

Non 22
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Équateur : le président et le vice-président de l’Assemblée provinciale destitués
AUTOUR DU SUJET

Grève des enseignants: Tony Mwaba veut la reprise des négociations interrompues avec le banc...

Société ..,

Rentrée scolaire : la promesse non tenue du gouvernement plombe le moral des enseignants

Société ..,

Kasaï : rentrée scolaire timide dans les écoles publiques

Provinces ..,

Rentrée scolaire 2021 - 2022: des écoles sans enseignants à Kinshasa

Provinces ..,