mediacongo.net - Actualités - Fizi : des affrontements sanglants entre miliciens à Bibokoboko



Retour Provinces

Fizi : des affrontements sanglants entre miliciens à Bibokoboko

Fizi : des affrontements sanglants entre miliciens à Bibokoboko 2021-10-14
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2021_actu/10-octobre/11-17/fizi-territoire-sud-kivu.jpg -

Des affrontements sanglants sont rapportés depuis deux jours entre deux groupes des miliciens à Bibokoboko et Magunga dans les Moyens Plateaux du territoire de Fizi au Sud-Kivu.

Selon des informations parvenues à La Prunelle RDC Info, ces combats c’est entre une coalition des miliciens Maï-Maï et les Twirwaneho.

A ce jour, plusieurs dégâts humains et matériels sont déjà rapportés. Le bilan humain fait état d’au moins 3 civils tués dans ces affrontements sanglants. Un peu plus selon des sources de la Communauté Banyamulenge.

Des organisations de défense des droits de l’homme dans la région d’Uvira et Fizi rapportent également que plusieurs maisons ont été brulées par des miliciens maï-maï dans beaucoup des villages. Résultat : des centaines de familles ont choisi de quitter la région pour se réfugier dans des endroits supposés sécurisés comme Baraka et ailleurs.

« A l’heure où je vous écris ce message, 16 heures de Bukavu, quelques dizaines de personnes ont été tuées depuis deux jours, d’autres disparues ou errent dans la brousse, tous les grands villages banyamulenge, 13 en tout sont en train d’être brûlés un a un. Des centaines des vaches emportées par les assaillants », écrit Enock Sebineza, un notable de la Communauté Banyamulenge qui s’adresse directement au Gouverneur du Sud-Kivu dans un message relayé sur les réseaux sociaux.

Enock Sebineza accuse le Secteur Opérationnel Sukola 2 des FARDC à Uvira d’avoir « dégarni » la région en retirant tous les militaires de Bibokoboko sous prétexte d’un déploiement militaire « comme pour laisser place aux attaques maï-maï ».

Pour l’instant, la situation sécuritaire est confuse dans la région et les raisons de ces affrontements à Bibokoboko et environs non encore élucidées. Les acteurs sociaux et défenseurs des droits humains appellent à protéger les populations civiles victimes de cette situation malheureuse dans une région confrontée à l’activisme des groupes armés aux revendications à caractère tribal et ethnique.

 

Jean-Luc M. (Correspondant au Sud-Kivu)
congo-press.com (MCP) / Prunelle RDC
501 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Équateur : le président et le vice-président de l’Assemblée provinciale destitués
AUTOUR DU SUJET

Motion contre le Gouverneur du Sud-Kivu: Des policiers partout pour empêcher que les députés...

Provinces ..,

Sud-Kivu : le Président de l’Asspro alerte « pour l’instant, la situation sécuritaire des...

Provinces ..,

Uvira : 4 miliciens Maï-Maï tués dans des affrontements avec les FARDC

Provinces ..,

Sud-Kivu : la garde rapprochée du Président de l’Assemblée provinciale retirée

Provinces ..,