mediacongo.net - Actualités - « Le gouvernement n’arrive pas à créer une classe moyenne parce que l’économie est entre les mains des étrangers » (Députés)



Retour Société

« Le gouvernement n’arrive pas à créer une classe moyenne parce que l’économie est entre les mains des étrangers » (Députés)

« Le gouvernement n’arrive pas à créer une classe moyenne parce que l’économie est entre les mains des étrangers » (Députés) 2021-10-22
Economie
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2021_actu/10-octobre/11-17/Gouvernement-economie-mains-des-etrangers.jpg -

La plénière de mercredi 20 octobre à l’Assemblée nationale a examiné la question orale avec débat adressée au ministre Eustache Muhanzi sur le dossier de la sous-traitance dans le secteur privé. 

Selon plusieurs députés, le gouvernement n’arrive pas à créer une classe moyenne en RDC parce que l’économie est entre les mains des étrangers, en complicité avec les autorités congolaises et au mépris de la loi. 

Pour les députés, la loi de 2017 fixant les règles applicables à la sous-traitance dans le secteur prive est régulièrement violée par les investisseurs étrangers sous la protection des autorités congolaises.

Dans son exposé des motifs, l’auteur de la question orale avec débat dénonce l’organisation de la sous-traitance par les étrangers en violation des dispositions pertinentes de la loi et ce, en dépit de l’existence de l’Autorité de régulation de la sous-traitance (ARSP).

Pour l'un des députés, Hubert Kuruguta, les entreprises sous-traitantes étrangères sont à la base de la pauvreté criante des Congolais.

Les députés nationaux recommandent au gouvernement de tout mettre en œuvre pour empêcher les étrangers à appauvrir le peuple congolais.

Dans ces éléments de réponse, le ministre reconnait des cas de violation de la loi qui méritent des sanctions.

Il sollicite, à cet effet 48 heures pour revenir répondre à toutes les préoccupations des députés.


Radio Okapi / MCP, via mediacongo.net
723 suivent la conversation
2 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

MWAPOLENI | YY4LC8L - posté le 26.10.2021 à 14:06

La culture d'entreprise devrait faire partie entière de la formation des le niveau élémentaire.ce qui pourrait permettre à de nombreux jeunes de se lancer dès la fin de leurs études techniques etc... Mais aussi rappelons l'importance des mesures gouvernementales d'accompagnement des entrepreneurs : facilité d'accès au marché locaux,accès aux matières premières, subvention dans certains domaines, facilité d'accès au crédit...

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Lukeni lua Nimi | ZB26YF9 - posté le 22.10.2021 à 09:15

C'est une demi verité. Les Congolais sont aussi par reflex peu entrepreuneur. L'action de l'individu et la volonté humaine est souvent étoufé par nos cultures. Les gens preferent attendre que les choses tombent du ciel. Cette maniere de penser explique pourquoi les etrangers prosperent plus que les otochtonnes. Dieu ne va pas faire le travail la ou nous pouvons le faire, ca beaucoup d adultes refusent de l'accepter. ENTREPRENONS ENTREPRENONS ENTREPRENONS malgres le peripeties

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : L’Assemblée nationale porte un regard favorable sur le projet de loi portant création de l’ordre des sages-femmes