mediacongo.net - Actualités - Bukanga-Lonzo : controverse autour d'une prétendue fuite du DG d’Africom



Retour Société

Bukanga-Lonzo : controverse autour d'une prétendue fuite du DG d’Africom

Bukanga-Lonzo : controverse autour d'une prétendue fuite du DG d’Africom 2021-10-28
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2021_actu/03-octobre/25-31/christo_grobler_21_02145.png -

Christo Grobler

Une information défraie la chronique ce jeudi 28 octobre 2021, faisant état de l'arrestation, mercredi 27 octobre dernier, à l'aéroport international de N'djili, par des agents de la Direction générale des migrations (DGM), du directeur général de la société sud-africaine Africom, Christo Grobler, alors qu'il tentait de fuir la République démocratique du Congo sous une fausse identité. Christo Grobler est donc jugé devant la Cour constitutionnelle avec Augustin Matata Ponyo dans le dossier Bukanga-Lonzo.

"Faux", rétorque Jacquemin Shabani, un des avocats qui l'assistent dans ce procès, contacté ce jeudi 28 octobre par MCP.

L'ancien secrétaire général de l'Union pour  la démocratie et le progrès social rejette en bloc ces accusations, et dit ne pas être au courant d’une quelconque restriction de son client par la Cour Constitutionnelle.

“Aucune tentative de fuite, aucune fausse identité et aucune restriction de mouvements communiquée à notre client Mr Christo. Il est venu devant la justice de sa propre initiative et il attend être fixé par la Cour sur sa situation actuelle et ses prétentions” a réagi cet avocat.

Il faut rappeler que ledit procès fixé au 25 octobre avait été renvoyé au 8 novembre, justement parce qu'il manquait un interprète pour traduire en français les interventions de Christo Grobler, anglophone.

 

LM
congo-press.com (MCP) / mediacongo.net
2726 suivent la conversation
4 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Kitenge Yezu | XORWQ8J - posté le 28.10.2021 à 20:23

A-t-il volé seulement en anglais sans interprète ? Drôle d'étranger !

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
uand vous | 6W32LRU - posté le 28.10.2021 à 19:10

Wait and see

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | T6L7OKA - posté le 28.10.2021 à 18:44

On avait vu aussi Matata quitté kinshasa

Non 1
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 28.10.2021 à 18:14

Même si Saint Thomas travaillais à la DGM et aurait en face de lui un individu et une identité, il aurait bien affirmé que l'individu sous arrestation l'était avec une identité différente que la sienne Christo Grobler; à moins que ce soit un sosie.

Non 1
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Félix Tshisekedi recommande au gouvernement d’attribuer une partie de la concession de la MIBA à la SNEL
AUTOUR DU SUJET

Le dossier transmis à la Cour de Cassation/Bukanga Lonzo : Matata Ponyo dénonce l’acharnement...

Politique ..,

Matata Ponyo dénonce une prison à ciel ouvert parce qu’empêché de se déplacer à...

Société ..,

Dossier Bukanga Lonzo : Matata Ponyo dénonce la complicité du sénat à vouloir son "arrestation"

Politique ..,

Affaire Bukanga Lonzo: Christo Grobler, administrateur de la Société Africom, remet en cause...

Société ..,