Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Medias & tendances Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - Premier-BET - 01 juillet
mediacongo
Retour

Société

Gabriel Kyungu : confusion à l’Unafec !

2015-04-23
23.04.2015 , Kinshasa
Société
2015-04-23
Ajouter aux favoris
Coup de théâtre, cacophonie. Les mots ne manquent pas pour qualifier le jeu du chat et de la souris auquel se livrent, à cœur joie, les sociétaires de l’Unafec, parti politique cher à Gabriel Kyungu. A Kinshasa, certains cadres de l’Unafec ont créé la surprise en annonçant avoir déchu l’inamovible Kyungu de son fauteuil de président du parti. Parmi ces cadres, on cite Bijou Kat, ministre du Genre. Celle-là même qui avait été exclue de l’UNAFEC à l’issue du mini-congrès organisé dernièrement à Lubumbashi. Kyungu en a profité pour lui régler les comptes.

Dans une correspondance, il a demandé au Premier ministre de la limoger. Car, c’est au nom de l’Unafec qu’elle se retrouve au Gouvernement. Il est peu probable que Matata réponde positivement à la demande de Kyungu. Quand bien même on parle de plus en plus de l’imminence d’un remaniement ministériel pour plusieurs raisons. Il y a cette affaire du ministère oublié des Affaires sociales dans Matata II. Tout comme le dossier de la vice-ministre au Plan que les députés UDPS ne reconnaissent pas. Comment ne pas souligner la question de l’Opposition républicaine dont les délégués au Gouvernement sont constamment pointés du doigt pour manque de solidarité. 

Ceux qui ont  annoncé l’éviction de Kyungu lui reprochent son irrespect envers l’Autorité morale de la Majorité présidentielle. On lui reproche également d’avoir eu le culot d’annoncer la candidature de l’Unafec à la présidence de la République. Tous ces griefs sont contenus dans une déclaration lue, le 18 avril dernier, sur la télévision nationale. Les frondeurs auraient aimé que Kyungu se montrât plus solidaire envers la Majorité présidentielle. En soutenant, par exemple, le processus de découpage territorial. Ou en s’inscrivant dans la logique des élections locales. Ce que Gabriel Kyungu ne fait pas. 

Quel camp l’emportera ? La question reste posée. Mais, on peut déjà constater que Kyungu a perdu le contrôle de trois députés à l’Assemblée nationale et de la ministre du Genre. Par contre à Lubumbashi, mieux au Katanga, il conserve sa popularité. La base du parti, dit-on, est avec Kyungu que l’on présente comme le rempart à ‘‘l’émiettement’’ du Katanga. L’Unafec n’est pas à sa première grande crise. Pendant les années 2000, Gabriel Kyungu s’était violemment opposé à Kisimba Ngoy. Pour peu, ils en seraient venus aux mains. Le parti fut momentanément divisé en deux avant sa réunification quelques années plus tard. Toutefois, la crise en cours à l’Unafec se déclenche à un moment où les partis affûtent leurs armes pour gagner les élections.     


C’est vous qui le dites :
8452 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


right
Article suivant Mode et mœurs : l’apologie du nudisme sur la scène à Kinshasa
left
Article précédent Rapport Mapping : la justice rejette la demande de mise en liberté provisoire de Roger Lumbala

Les plus commentés

Politique Le M23 en RDC : le Japon préoccupé par « les grandes quantités d’artillerie sophistiquée »

14.07.2024, 17 commentaires

Société " L'invitation de Koffi Olomide au parquet général près la Cour de cassation est une insulte de trop pour notre peuple" (Fayulu)

15.07.2024, 10 commentaires

Politique UDPS : l’éclatement, une question d’heures

15.07.2024, 9 commentaires

Afrique Les RDF et UPDF renforcent davantage leur soutien au M23 (Gouvernement de Kinshasa)

13.07.2024, 7 commentaires


Ils nous font confiance