mediacongo.net - Actualités - Mali: Le gouvernement regrette les sanctions de la CEDEAO Et réitère sa volonté de poursuivre le dialogue avec l'organisation sous-régional



Retour Afrique

Mali: Le gouvernement regrette les sanctions de la CEDEAO Et réitère sa volonté de poursuivre le dialogue avec l'organisation sous-régional

Mali: Le gouvernement regrette les sanctions de la CEDEAO Et réitère sa volonté de poursuivre le dialogue avec l'organisation sous-régional 2021-11-09
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2021_actu/11-novembre/1-7/Mali-grouvernement-sanctions.jpg -

Le gouvernement malien a annoncé, lundi, regretter les décisions issues de la 3ème session extraordinaire de la Conférence des Chefs d'Etats et de Gouvernements de la Communauté Economique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) tenue, dimanche à Accra au Ghana, et consacrée à la situation politique au Mali et en Guinée.

« En ce qui concerne le Mali, le gouvernement regrette les décisions prises lors de ce sommet, qui ne tiennent pas suffisamment compte des aspirations profondes du peuple malien et des efforts déployés au quotidien par les autorités de la Transition pour relever les défis multiformes auxquels le pays est confronté et pour une stabilité durable », déplore le gouvernement dans un communiqué consulté par l'Agence Anadolu.

En outre, le gouvernement réitère sa volonté de poursuivre le dialogue avec la CEDEAO en vue de permettre la tenue d'élections libres et crédibles dans les meilleurs délais et conditions d'organisation.

Pour rappel, la CEDEAO avait décidé, dimanche, au terme du sommet extraordinaire à Accra, de durcir les sanctions contre les autorités de la transition au Mali et en Guinée, a-t-on appris d'un communiqué officiel.

La CEDEAO avait, en effet, annoncé l'interdiction de voyage et le gel des avoirs financiers des autorités de la transition du Mali et des membres de leurs familles ainsi que le maintien de la suspension de la République de Guinée de tous les organes directeurs de l'organisation.

L'organisation sous-régionale a, en outre, appelé l'Union africaine, les Nations Unies et les partenaires bilatéraux et multilatéraux à approuver et à soutenir la mise en œuvre de ces sanctions.

Fatma Bendhaou
AA / MCP, via mediacongo.net
686 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : RDC: le Burundais Egide Mwéméro bientôt devant la justice militaire?
left
ARTICLE Précédent : Cameroun: 8 morts dans une bousculade devant un stade de la Coupe d'Afrique des nations
AUTOUR DU SUJET

Mali, Guinée, Tchad, Soudan, Burkina Faso: L’Afrique face au « variant kaki » !

Afrique ..,

Mali: Les sanctions internationales, une arme émoussée

Afrique ..,

Rapprochement de Bamako avec Wagner, la ligne rouge que ni la CEDEAO ni Paris et Berlin ne...

Afrique ..,

Au Mali et en Centrafrique, le message politique de la France ne passe plus

Afrique ..,