mediacongo.net - Actualités - Covid-19 : obligation vaccinale pour les soignants en Angleterre, frais médicaux des non-vaccinés déremboursés à Singapour



Retour Monde

Covid-19 : obligation vaccinale pour les soignants en Angleterre, frais médicaux des non-vaccinés déremboursés à Singapour

Covid-19 : obligation vaccinale pour les soignants en Angleterre, frais médicaux des non-vaccinés déremboursés à Singapour 2021-11-10
Santé
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2021_actu/11-novembre/1-7/covidmondevac.jpg -

La pandémie de Covid-19 a fait au moins 5 millions de morts dans le monde depuis que le bureau de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) en Chine a fait état de l’apparition de la maladie, à la fin de décembre 2019, selon un bilan établi par l’Agence France-Presse (AFP) à partir de sources officielles, mardi 9 novembre.

L’Angleterre a fait savoir qu’elle instaurerait l’obligation vaccinale pour les soignants, tandis que Singapour a averti que les personnes non vaccinées paieraient leurs frais médicaux.

L’Angleterre va instaurer l’obligation vaccinale pour les soignants au printemps
Le gouvernement britannique a annoncé, mardi, l’instauration de l’obligation d’être vacciné contre le Covid-19 pour les quelque 627 000 soignants du Service national de santé (NHS) en Angleterre à partir du 1er avril. Ceux qui ne travaillent pas au contact des patients ou ne peuvent être vaccinés pour des raisons de santé seront exemptés.

Le ministre de la santé, Sajid Javid, a précisé que « 90 % du personnel du NHS a reçu au moins deux doses » de vaccin, même si dans certains centres hospitaliers, « le chiffre est plus proche de 80 % ». Les employés des maisons de retraite en Angleterre avaient été priés d’être complètement vaccinés contre la maladie avant ce jeudi.

Singapour va cesser de prendre en charge les frais médicaux des malades atteints du Covid-19 qui ont refusé de se faire vacciner, ont annoncé les autorités de cette cité-Etat d’Asie du Sud-Est.

Le système de santé de Singapour, qui est confronté à sa pire vague de contaminations depuis le début de la pandémie, avec entre 2 000 et 3 000 nouveaux cas par jour et quelques décès, est sous pression. « Les personnes qui ne sont pas vaccinées représentent une majorité importante de ceux qui ont besoin de soins intensifs et contribuent de façon disproportionnée à la pression sur nos infrastructures sanitaires », a justifié le ministère de la santé.

L’Organisation mondiale de la santé a mis en garde, mardi, contre une pénurie possible de seringues en 2022, si leur production ne suit pas celle des doses de vaccins contre le Covid-19. « Le déficit pourrait être de 1 à 2 milliards », a déclaré à la presse Lisa Hedman, conseillère principale de l’OMS pour l’accès aux médicaments et produits de santé. Cette pénurie pourrait particulièrement toucher les pays africains, avait déjà alerté l’OMS fin octobre lors d’un point régional.

Plus de 7,25 milliards de doses de vaccins contre le Covid-19 ont été administrées dans le monde, soit près du double du nombre de vaccinations usuelles effectuées chaque année, faisant bondir d’autant les besoins en seringues. Parmi ces équipements figurent en particulier des seringues de 0,3 millilitre utilisées pour l’administration du vaccin Pfizer-BioNTech, pour lesquelles le marché est serré et très compétitif.

Selon Lisa Hedman, un manque de seringues pourrait entraîner un retard dans ces vaccinations de routine et, donc, avoir un impact sur la santé publique « pour les années à venir » si une génération de jeunes ne reçoit pas les vaccins normaux de l’enfance. Elle pourrait aussi se traduire par le réemploi déconseillé des seringues et aiguilles, censées être à usage unique.

Nouvelle-Zélande : manifestation contre les restrictions

Plusieurs milliers de personnes ont manifesté, mardi, en Nouvelle-Zélande contre les restrictions imposées pour lutter contre la propagation de l’épidémie de Covid-19, mobilisant un important déploiement de policiers à Wellington. Quelque 3 000 personnes, dont des dizaines de motocyclistes, la plupart ne portant pas de masque, ont traversé le centre-ville de la capitale pour rejoindre le Parlement néo-zélandais.

Le gouvernement a adopté une réponse sévère au virus, avec de stricts confinements et des fermetures des frontières. Les habitants d’Auckland, la plus grande ville du pays, sont confinés chez eux depuis la mi-août et la première ministre, Jacinda Ardern, a affirmé cette semaine que ces restrictions seraient maintenues jusqu’à la fin de novembre. La Nouvelle-Zélande a enregistré un bilan de 31 décès dus au Covid-19 pour une population de 5 millions d’habitants.


le Monde/ MCP, via mediacsongo.net
1789 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : Fifa : sanction alourdie pour Platini et Blatter ?
left
ARTICLE Précédent : Ukraine : cyberattaque massive contre les sites gouvernementaux, le Kremlin réagit