mediacongo.net - Actualités - Covid-19: les autorités de santé européennes surveille un nouveau variant provenant de Brazza mais qui serait peu "préoccupants ou d'intérêts" selon l'OMS



Retour Santé

Covid-19: les autorités de santé européennes surveille un nouveau variant provenant de Brazza mais qui serait peu "préoccupants ou d'intérêts" selon l'OMS

Covid-19: les autorités de santé européennes surveille un nouveau variant provenant de Brazza mais qui serait peu "préoccupants ou d'intérêts" selon l'OMS 2021-11-18
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2021_actu/11-novembre/1-7/Covid-19-nouveau-variant-du-Congo.jpg -

Il avait été découvert après un cluster en Bretagne. Le variant B.1.640, originaire du Congo, est désormais classé comme "sous surveillance" par les autorités de santé en France. 

Il n'a pas de lettre de l'alphabet grec, à la différence du bien connu variant Delta. La raison : le variant B.1.640 ne fait pas partie des "variants préoccupants ou d'intérêts" pour l'OMS.

"Sous surveillance"

Pourtant, après la découverte d'un cluster en Bretagne et de sa présence en Ile-de-France et en Paca, ce variant, aussi appelé variant congolais, en raison de son origine, est placé "sous surveillance" par les autorités de santé britanniques, européennes et françaises, rapporte le Huffington Post.

Si pour l'heure, il n'y a pas de raisons de s'inquiéter particulièrement de ce variant, puisque le variant Delta reste très largement majoritaire en France, il présente néanmoins des caractéristiques qui en font un variant atypique.

Un variant ancien ?

Ce qui intrigue notamment les scientifiques, à propos du variant congolais, c'est sa diversité génomique. En effet pour résumer d'une façon très simplifiée, cet indicateur permet de "dater" le virus. Plus il a subi de mutations, plus il est ancien. Et le Huffington Post rapporte que ce variant B.1.640, découvert au Congo, semble plutôt ancien.

"Une possibilité, c’est que ce variant circule potentiellement à bas bruit depuis quelque temps, en Afrique ou ailleurs, dans des lieux où la surveillance des génomes est plus faible", avance le chercheur Etienne Simon-Lorière.

Pour l'heure, ce variant, découvert en Bretagne sur le sol français après la détection d'un cluster dans une école, est à l'origine de quelques cas en Ile-de-France et en Paca mais ne provoque pas d'inquiétude, car il ne semble pas se propager rapidement.

Traquer les variants

L'ARS Bretagne s'est d'ailleurs voulue plutôt rassurante sur le sujet car selon elle, les cas du cluster ont été pris en charge assez rapidement. Dans une interview à Ouest France, Olivier Véran s'est aussi voulu rassurant, notamment sur la capacité de la France à traquer les variants. 

"Vous avez peut-être entendu parler d’un variant congolais. Huit cas ont été identifiés en République du Congo et on a découvert fin septembre un cluster familial chez des personnes qui en revenaient (...) Je ne dis pas ça pour inquiéter, rien n’indique que ce variant soit particulièrement dangereux, mais pour souligner que notre capacité à traquer les variants est très forte."


Midi Libre/ MCP, via mediacongo.net
989 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : Tshuapa: une maladie semblable au choléra fait de nombreuses victimes à Ikela
left
ARTICLE Précédent : Covid-19: Un nouveau sous-variant d’Omicron scruté de près par les épidémiologistes
AUTOUR DU SUJET

Covid-19 : “La faible couverture vaccinale estimée à 0,31% rend vulnérable la RDC”, selon...

Santé ..,

Covid-19: Un nouveau sous-variant d’Omicron scruté de près par les épidémiologistes

Science & env. ..,

Kikwit : le port des masques dans les lieux publics pour lutter contre le Covid-19

Provinces ..,

Quand pourrons-nous dire de la pandémie qu’elle est terminée?

Santé ..,