mediacongo.net - Actualités - « Congo hold-up »: une enquête sur l’enrichissement de Joseph Kabila et sa famille aux dépens de ses concitoyens ?



Retour Société

« Congo hold-up »: une enquête sur l’enrichissement de Joseph Kabila et sa famille aux dépens de ses concitoyens ?

« Congo hold-up »: une enquête sur l’enrichissement de Joseph Kabila et sa famille aux dépens de ses concitoyens ? 2021-11-19
Politique
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2021_actu/11-novembre/15-21/jkabila_kabange_21_3.jpg -

Joseph Kabila Kabange

Les documents de « Congo hold-up », plus grande fuite de données d’Afrique, montrent l’enrichissement de Joseph Kabila aux dépens de ses concitoyens. Ils écrivent aussi une histoire de ce pays, où flux financiers expliquent intrigues politiques et réalités sociales.

C'est l’histoire d’un hold-up, dont le magot se compte en dizaines de millions de dollars. Les protagonistes ? Un chef d’État, Joseph Kabila, au pouvoir au Congo jusqu’en janvier 2019. Une banque privée, la BGFI. Un pays, la République démocratique du Congo (RDC), géant d’Afrique centrale dont le sous-sol regorge de minerais, mais dont les trois quarts des 100 millions d’habitants doivent vivre avec moins de deux dollars par jour.

Ce braquage historique serait sans doute resté inconnu sans la plus grande fuite de données sensibles d’Afrique : 3,5 millions de documents confidentiels issus de la BGFI, qui permettent de retracer le scénario du casse dans ses moindres détails.

En cinq ans, la famille Kabila et ses associés ont détourné, avec la complicité de la BGFI, dont ils contrôlaient la filiale congolaise, au moins 138 millions de dollars des caisses de l’État. Grâce à des factures douteuses, des jeux d’écriture comptable, des transactions antidatées et, surtout, grâce à une société-écran qui leur a permis de couvrir le tout (lire notre première enquête ici).

Il faut également y ajouter 33 millions de dollars déposés en liquide sur les comptes de sociétés contrôlées par Joseph Kabila et son premier cercle, et 72 millions de dollars d’origine inconnue qui ont transité par le compte de la Banque centrale du Congo à la BGFI. Soit un total de 243 millions de fonds publics et de fonds à l’origine suspecte encaissés par l’entourage proche de Joseph Kabila en l’espace de cinq ans.

À partir de ce vendredi et jusqu’au 6 décembre, l’enquête « Congo hold-up » va détailler les différents aspects de ce gigantesque casse et ses ramifications internationales. Car la BGFI a également permis à des entreprises étrangères et des réseaux suspects d’hommes d’affaires (dont des financiers présumés du Hezbollah) d’opérer en RDC et d’accéder au système bancaire international. Ces flux d’argent sale ont transité par de grandes banques occidentales, qui ont opéré de nombreuses transactions suspectes en dollars pour le compte de la BGFI.

Effort de coopération sans précédent

Les révélations de « Congo hold-up » s’appuient sur plus de 3,5 millions de documents mais aussi les détails de millions de transactions bancaires issues de la BGFI. Ces documents confidentiels ont été obtenus par Mediapart et l’ONG française Plateforme de protection des lanceurs d'alerte en Afrique (PPLAAF), fondée et présidée par l’avocat William Bourdon.

Les données ont été analysées, dans un effort de coopération sans précédent, par 19 médias (RFI, De Standaard, Le Soir, NRC Handelsblad, Der Spiegel, Bloomberg, BBC Africa Eye, L’Orient-Le Jour…) et cinq ONG (PPLAAF, The Sentry, Public Eye, Resource Matters et Congo Research Group) basés dans dix-huit pays. En tout, une équipe de près cent personnes a été mobilisée pendant six mois, sous la coordination du réseau de médias European Investigative Collaborations (EIC).

C’est la première fois que des médias et des ONG collaborent sur un leak de cette ampleur. Après avoir enquêté conjointement, médias et ONG ont réalisé, chacun de son côté, de façon indépendante, vérifications, entretiens avec les personnes mises en cause et rédaction de leurs rapports et articles.

Cette coopération a permis de réunir toute l’expertise possible pour analyser les documents de « Congo hold-up » – qui constitue le leak le plus complexe obtenu par l’EIC à ce jour.

Pour la première fois, une fuite de données permet de plonger dans les entrailles d’une banque. Un logiciel spécifique a dû être créé afin de pouvoir extraire des documents les informations sur les flux financiers, puis de suivre la trace de l’argent. C’est ainsi que nous avons retracé, transaction après transaction, million après million, les bénéficiaires réels des pots-de-vin et des détournements de fonds, dissimulés derrière des libellés trompeurs ou anodins.

La banque ainsi passée au crible n’est pas n’importe laquelle. La BGFIBank est une banque gabonaise née de la « Françafrique », devenue un poids lourd implanté dans onze pays. Très liée aux autocrates Ali Bongo (Gabon) et Denis Sassou Nguesso (Congo-Brazzaville), elle est déjà impliquée dans plusieurs scandales de corruption et de détournements de fonds publics, dont l’affaire des « biens mal acquis » (lire notre article ici).

Au Congo-Kinshasa, la symbiose entre la BGFI et le régime Kabila était totale. Cette proximité explique pourquoi un régime a pu détourner autant, et pendant aussi longtemps.

Mais les enseignements de « Congo hold-up » vont au-delà de la famille Kabila.


Le siège de la banque BGFI à Kinshasa, en République démocratique du Congo. © Photo DR

Kleptocratie, mode d’emploi

Que des chefs d’État à travers le monde usent de leur position pour s’enrichir n’est pas vraiment une surprise. Comment ils procèdent concrètement, en revanche, est moins connu. Les documents « Congo hold-up » permettent de dévoiler pour la première fois, avec un degré de précision inédit permis par la masse et la fiabilité des documents analysés, les rouages d’un tel système.

« L’enquête expose dans le détail les ruses utilisées par une banque et ses clients pour tenter de dissimuler une corruption systémique, explique Henri Thulliez, directeur de la PPLAAF. Ces transactions bancaires, mails, dossiers d’entreprises constituent le véritable mode d’emploi d’une kleptocratie. »

On pouvait l’imaginer : il ne suffit pas de se faire un chèque en blanc. La leçon principale de ces millions de documents est qu’il existe deux outils imparables pour permettre à une kleptocratie de prospérer au XXIe siècle : une banque et une société-écran. Contrôler la première permet de diriger l’argent à sa guise, en brouillant les pistes grâce à des libellés de transaction vagues ou erronés ; posséder la seconde permet d’avoir un coffre discret où stocker tous les fonds ainsi détournés.

Pour le reste, tout est question de créativité, tant dans les circuits imaginés pour faire transiter l’argent que dans le choix des endroits où aller le chercher. Banque centrale, société minière d’État, commission chargée d’organiser les élections et même Nations unies : l’ancien président congolais et son entourage n’en ont pas manqué.

Une histoire alternative du Congo moderne

Mises bout à bout, ces révélations écrivent une véritable histoire alternative du Congo d’aujourd’hui. On connaît souvent de ce pays – saigné à vif par la colonisation belge – sa vie politique mouvementée, ses guerres quasi ininterrompues depuis 1996 et les violences qui agitent toujours ses provinces de l’Est, commises tour à tour par des groupes armés locaux, des rébellions venues des pays voisins et par l’armée congolaise elle-même.

À cette histoire politique et militaire, ces documents viennent ajouter une histoire économique et financière jusqu’ici seulement connue d’un petit cercle d’initiés, qui éclaire d’une lumière nouvelle les soubresauts de la politique congolaise.


Un partisan de l'opposition menée par Étienne Tshisekedi et demandant la tenue d'élections et la démission de Joseph Kabila lors d'un rassemblement à Kinshasa le 31 juillet 2016. © Photo Eduardo Soteras / AFP

Elle en révèle hypocrisies et faux-semblants. Le Sommet de la francophonie à Kinshasa, en 2012, en est un exemple. Les yeux de la presse sont alors rivés sur les chefs d’État présents et les enjeux diplomatiques. Face aux piques du président français François Hollande sur la situation « inacceptable » des droits humains dans le pays, Joseph Kabila joue l’apaisement.

Au même moment, l’argent du Sommet est utilisé pour acheter des millions de dollars de matériel destiné à la police et aux services secrets congolais – accusés d’exactions contre manifestants et opposants –, dont au moins 17 millions destinés à du matériel de surveillance et de renseignement.

Dans d’autres occasions, reconstituer cette histoire financière permet d’expliquer certaines postures politiques par des réalités économiques.

En 2015-2016, alors que le président Kabila manœuvre pour essayer de se maintenir au pouvoir au-delà de la fin de son mandat (en décembre 2016) et réprime les manifestants qui descendent dans la rue pour s’y opposer, une autre scène se joue, loin des caméras : la société écran Sud Oil, contrôlée par son frère, enregistre une activité inhabituelle.

Ces deux années de crise politique sont celles durant lesquelles Sud Oil s’est approprié 66 millions de dollars d’argent public. Le président Kabila et son entourage semblent vouloir profiter de ses derniers mois au pouvoir pour s’enrichir tant qu’il est encore temps.

Il laissera finalement sa place en janvier 2019 à l’opposant Félix Tshisekedi, à l’issue d’un scrutin marqué par d’importantesfraudes. Deux années gagnées sur le calendrier officiel ; deux années de plus pour puiser dans les caisses de l’État.

Cette histoire alternative du Congo moderne, écrite à partir de millions de transactions bancaires, permet enfin de nuancer les vertus de certaines réformes, comme la renégociation des contrats miniers lancée par Joseph Kabila dès 2007, souvent portée au crédit de l’ancien chef de l’État.

Présentée comme une manière de redonner aux Congolais la jouissance de leurs richesses face à des entreprises étrangères prédatrices, elle semble avoir surtout permis à sa famille et à ses réseaux d’affaires de récupérer leur part du gâteau minier, qui représente la première source de richesse du pays et plus de 80 % de ses exportations. Notre enquête révèle comment l’entreprise publique minière Gecamines a été utilisée pour détourner des sommes astronomiques des caisses de l’État.

Complicités internationales

Le parti de Joseph Kabila, le PPRD, affichait régulièrement son hostilité aux « impérialistes » étrangers. « Congo hold-up » démontre comment il leur a en réalité ouvert la porte et les a invités à venir s’enrichir avec lui, à l’image du puissant homme d’affaires belge Philipe de Moerloose. Ces millions de documents permettent également de révéler, pour la première fois, que les entreprises chinoises qui ont décroché le plus gros contrat minier de l’histoire du pays, en 2008, ont corrompu la présidence congolaise grâce à un intermédiaire.

Car – et c’est la dernière leçon de « Congo hold-up » – il serait faux de réduire le pillage de la RDC à un énième « dictateur africain » spoliant son peuple. Joseph Kabila, autocrate internationalisé, a pu détourner cet argent grâce à une banque, la BGFI, qui a pignon sur rue à Paris ; il en a fait profiter des acteurs économiques français, belges, chinois ou indiens ; et le tout a été rendu possible par le laxisme de grands cabinets d’audit internationaux, dont nous démontrons la passivité.

Pour mettre fin à ce système, il ne suffira pas de se défaire de l’héritage politique et des réseaux Kabila, comme le nouveau président congolais Félix Tshisekedi s’y emploie désormais, après deux années passées sous la tutelle de son prédécesseur.

Arrivé au pouvoir grâce à une élection entachée de fraudes et en signant un accord politique avec Kabila, Tshisekedi avait déclaré ne pas vouloir « fouiller dans le passé ». Sans doute faudra-t-il s’y employer, et tirer les leçons de ce passé, afin que « l’alternance » tant désirée par les Congolais ne devienne pas simplement le remplacement d’une kleptocratie par une autre.


MEDIAPART / MCP, via mediacongo.net
6377 suivent la conversation
54 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Congo mon unique pays | 2RG113N - posté le 20.11.2021 à 21:58

@mbuaku, merci pour cet éclaircissement laborieux. Une chose, je opposé pas, je veux pour mon pays une justice juste, pas une justice à double vitesse, pas une justice partiale. Fermer les yeux sur certains faits et les ouvrir grandement sur les autres. Yango tozo boya.

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Linon | 477Y1R1 - posté le 20.11.2021 à 16:00

Pour survivre l'occident a besoin d'apprivoiser les présidents africains qui doivent tout leur donner, les présidents nationalistes qui ont des vissions claires pour le développement de l'Afrique sont pourchassés et éliminés(Assassinés). Sankara, Kadhafi, Kabila et le premier ministre Lumumba.

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Meso Mbuaki | 9KYSFK8 - posté le 20.11.2021 à 15:31

Le procureur de la république peut ouvrir une instruction judiciaire dès qu’il est porté à sa connaissance des faits qui peuvent être délictueux, il rend la justice au nom du peuple congolais et nom au nom du président de la la république. Le rapport de ce consortium des journalistes met à jour ce qui ressemble à un système de détournement de l’argent public donc le procureur doit se saisir de cette affaire c’est le droit au Congo ou ailleurs. Essayer d’opposer Tshilejelu ou Ram à cette affaire relève d’une base politisation de la justice..PS: parlons des dirigeants congolais ma petite personne n’a aucune importance.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
SHAKA | 2ZKD172 - posté le 20.11.2021 à 13:45

ce le journaliste des memes médias Français Christian Malard qui avait déclarer pas si longtemps qu'il y a 2 escrocs au pouvoir en RDC Tshisekedi et kabila souvenez vous de la réaction virulente des proches de FELIX et sa ministre des affaires étrangères Ntumba Nzenza, parce que ce Kabila alors tout les tribalistes sautent au plafond mais il n'y aura parce que Tshilombo et ses proches aussi sont visés par les memes reste a savoir pour qui ils roulent

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Congo mon unique pays | 2RG113N - posté le 20.11.2021 à 13:30

On a cité des criminels à l'est dans un rapport bien documenté, rien jusque là et ce malgré le plaidoyer du prix Nobel. La ram, tshilejelu, 100 jours, fond covid, affaire biselele, à qd les enquêtes et procès sérieux?congolais aza zoba te, 2023 ezo pusana. Améliorez le socialavant qu'il ne soit trop tard.dans l'entretemps, j'ai hâte de voir deux ex présidents vivants

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Congo mon unique pays | 2RG113N - posté le 20.11.2021 à 13:26

@mbuaku, là tu me déçois, poto na bino wana vraiment pasi. Si vous avez fui la misère au Zaïre pour aller embrasser soit l'ignorance ou l'handicap intellectuel, c'est pas notre problème. Tu veux me dire que pour que nos tribunaux se saisissent d'un dossier, il faut que RFI en parle ? Même pas la rtnc?kiekiekie. Fanatisme ekomisaka neti ignorant. Moi, je ne compte pas sur cette histoire, j'ai dit pourquoi avec des exemples palpables. Le dossier ceni avec cette banque n'est pas à sa première saison. Toutefois, c'est l'argent de la République on attend les enquêtes localement seulement

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
SHAKA | 2ZKD172 - posté le 20.11.2021 à 12:48

attendons voir le procès de JKK en RDC organiser par le pouvoir de Tshilombo, avant il y a ceux qui parler du CPI on en parlent plus maintenant on change le fusil d'épaule, si les gouvernements actuels non rien dans les placards alors nous verrons le procès de Kabila si non votre histoire vas finir tout seule comme de l'eau chaude ,un journaliste Français avait parler des escrocs au pouvoir en RDC parlant de kabila et Tshilombo

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Paul | UDTY9WS - posté le 20.11.2021 à 11:07

BO TIKA, BO TIKA KABILA A FANDA NA KIMIA... BO TIKA YE, BO TIKA !

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Meso Mbuaki | 9KYSFK8 - posté le 20.11.2021 à 10:33

Nous parlons ici des détournements de l’argent publique , la justice congolaise doit entendre ceux qui sont cités dans cette affaire c’est limpide. C’est l’argent de tous les congolais.Que ceux qui beaucoup des diplômes attendent le jour où les protagonistes de Tshileju et de la Ram seront cités par RFI pour demander justice . Quand les sentiments priment sur la raison d’un intellectuel il en vient à justifier l’injustifiable. Et ça c’est à vous dégoûter d’envoyer les enfants à l’école.

Non 2
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Congo mon unique pays | 2RG113N - posté le 20.11.2021 à 09:53

Je suis plus intéressé à savoir ce qui se fait avec l'argent de RAM, et s'est fait le fond covid, 199 jours, tshilejelu,...c'est l'actualité. Si toi et les autres êtes encore à la chasse de Kabila, libre à vous de rechercher une crédibilité dans vos têtes. Les congolais attendent encore l'amélioration du social, 2023 ezo pusana.

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Congo mon unique pays | 2RG113N - posté le 20.11.2021 à 09:50

@Uand vous, je ne suis pas fanatique comme toi. De 2, j'ai fait de bonnes études au Congo et fier de le dire. Je parle de choses que je maîtrise. La dame dont j'ai parlé, je la connais bien. Feu mwenze Kongolo, tout le monde le connais et a vu ces photos avant sa mort car annonce mort avant sa mort réelle. Ceux qui ont de cerveaux, se rappellent bien d'un rapport l'ONU l'accusant d'avoir détourné de millions. Je comprends que tu saches pas ce que je dis. Ceux qui suivent l'actualité du Congo savent qu'avec cette banque ce n'est pas la première fois qu'on publie ces révélations. Boyekolaka, si c'est raté pour vous, aidez vos enfants à étudier sérieusement.

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 20.11.2021 à 08:40

Que tout le monde redte attentif et suit la lecture du scandale qui se déballe dans le média international. On a promis 20 jours de tapis noir dans cette affaire où mieux ses affaires. Ça doit faire en même temps honte et tout ce qu'il y a comme émotions négatifs à toute une population et un pays sur lequel, en plein 21ème siècle quelqu'un sorti de nulle part, se mette à la tête de l'état et agit de la sorte. Une sorte de Léopold II rénové quoi! Et des @SHAKA, des MAMPUYA etc, applaudissent.

Non 1
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Meso Mbuaki | 9KYSFK8 - posté le 20.11.2021 à 08:37

Pourquoi le point d’interrogation dans le titre ? Les 192 Millions dont parle ici c’est de ´argent detourné des caisses de l’état vers au bénéfice de la famille de JKK . Ceux qui demandent encore des preuves m’étonne, les preuves fournies par ce consortium sont accablantes. Ce qui fait mal c’est le manque de scrupules. 7,3 millions destinés aux soldats qui ont servi en Centrafrique, l’argent du Fonet destiné aux routes , l’argent de la Sctp et même l’argent de la Ceni . Mtwale, Mutombo, Bamaros , Yuma , Kaghoma et Nangaa doivent des explications à la justice congolaise. Que le PPRD arrête aussi avec ces leçons à deux centimes.

Non 1
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
L'enfant du Pays | NWF8CQ3 - posté le 20.11.2021 à 08:23

138 Millions seulement? Laissez le Monsieur tranquille. Il y a ceux qui ont volé plus que ça et qui circulent librement. Vivement une justice équitable.

Non 3
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
uand vous | 6W32LRU - posté le 20.11.2021 à 06:48

Congo Mon unique…finalement nous connaissons pourquoi tu te ranges toujours du côté du peuple, il y’a de dizaines d’organes de presse qui sont mises ensemble, elles disent avoir des preuves incontestables, portez plainte si vous pensez qu’ils mentent

Non 1
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Paul | UDTY9WS - posté le 20.11.2021 à 06:31

BO TIKA, BO TIKA KABILA A FANDA NA KIMIA... BO TIKA YE, BO TIKA !

Non 4
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Congo mon unique pays | 2RG113N - posté le 20.11.2021 à 06:08

*vous serez déçus. Je ne vois de gens organiser une telle mafia avec autant d'imprudence.

Non 3
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Congo mon unique pays | 2RG113N - posté le 20.11.2021 à 06:01

Personnellement ces histoires là, m'inquiètent car sur ma ceni en son temps, de noms avaient été cités, dont une personne que je connais. Cette dame n'a pas grand chose. Et pourtant on la cite avoir pris de millions. Sur base de ça, je suis très réservé face à ces révélations. J'ai un autre exemple,j'ai travaillé avec le neveu du feu mwenze Kongolo, qui avait été cité dans un des rapports du genre, et cela lui avait je pense coûté son poste, son neveu n'a cessé de nous dire qu'il n'a pas ces millions. Rappelez vous de ses sorties médiatiques, c'était pas un riche monsieur. Je me réserve et vous conseille de faire de même. Vous serez dessus, je ne vois pas de gens...

Non 3
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme | AGBCNNO - posté le 20.11.2021 à 05:53

Ah, bon. L'IGF depuis tout ce temps n'a pas pu decouvert tout ceci??? RIRE!!!

Non 1
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
bob | PPB3UB9 - posté le 20.11.2021 à 05:13

LE DEBUT DE LA DESCENTE EN ENFER DE CEUX QUI SE CROYAIENT INTOUCHABLE , IL Y A PEU. TOUT SE PAIE ICI BAS D UNE FACON OU D UNE AUTRE. QUI VIVRA VERA

Non 1
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
SHAKA | 2ZKD172 - posté le 20.11.2021 à 03:56

LIGHT on a deja oublier Mobutu malgré tout vous oublierez aussi kabila un jour vous pouvez le pendre cela ne changeras rien dès la passation du pouvoir en RDC plusieurs millions de dollars laisser par kabila dans les caisses avait était détourné le fameux 100 jours ,vos mentalités en RDC ne changeront pas avec la prison de kabila ,les gens finiront par passer a autre chose et rendrons un vrais jugement a kabila avec le temps, la naïveté est de croire que mettre Kabila en prison va changer la vie de gens

Non 6
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Light | 9PFIY6J - posté le 20.11.2021 à 03:07

Défendre Kabila et son clan, c’est de la naïveté et la complicité que l’histoire n’oubliera jamais, ce monsieur a pillé le pays, lui et ses complices doivent être jugés, croyez sur parole, Kabila ne s’en sortira pas

Non 5
Oui 12
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
SHAKA | 2ZKD172 - posté le 20.11.2021 à 02:24

curieusement ce dernier temps depuis que tout va mal en RDC le nom de kabila revient partout en RDC dans les discours des politiciens au pouvoirs et voilas les copains occidentaux prennent le relais, quand ils ont créer l'union sacrée en fanfares on est parlé plus de kabila si ce n'est en dérisions, la peur de son retour commence a hantées les esprits surtout que dans les manifs les gens scandés que kabila revient vite au pouvoir

Non 10
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
SHAKA | 2ZKD172 - posté le 20.11.2021 à 02:15

KANGOMA ,votre Tshisekedi c'était barré avec la caisse du ministère de la justice en europe il n'as jamais rembourser un centime jusqu'à sa mort , nous verrons comment Tshilombo va emmerdé kabila parce qu'il sait son tour va arriver très vite qu'il est détourné l'argent ou pas ,au pouvoir il commence a comprendre les méthodes des occidentaux ,il a l'exemple de Sadam, Kadafi et les autres sacrifié une fois ils n'ont plus besoin d'eux

Non 3
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 20.11.2021 à 01:04

@Mampuya, tu fonctionne comment toi comme humain?¹

Non 2
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | T6L7OKA - posté le 20.11.2021 à 00:37

Salima posté le 19.11 j'ai suivi RFI, j'ai lu ce document.mon idée? De la foutaise. Tout simplement nuir à Kabila.

Non 10
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Meka-Okangama | 6VTSV3N - posté le 20.11.2021 à 00:19

Voyant ce que RFI surcharge son site web sur ce dossier avec des tritres pompeux des contenus sabloneux et neants,sans aucune preuve,des faux documents d'extrait des banques sans addresses. La volonte de nuire a la reputaion est palpable .Cela n'est pas etonnant que ces neo colonials et leurs relais locaux commencent avoir peur du retour de joseph kabila reclamme par le peuple congolais excede par la misere du regime tshilombo les a plonge

Non 11
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 19.11.2021 à 23:53

@Mampuya, Luanda Leaks a emmené au décès du regrettable sindika dokolo. On ignore que Congo HOLD-UP réserve. Déjà Mediapart avance les noms d'Albert Yuma qui a payé 20 millions de dollars de la Gecamines dans un compte de Sud oil, l'entreprise écran domicilié dans un garage sans employés et aussi l'ex gouverneur de la banque national du Congo. Il y a donc à boire ou mieux des douleurs à souffrir pour du monde. Quant à toi, étai toujours ton argumentation pour ces demons de la république. On dirait que les bakongo de ton coin vous êtes maudits éternellement a plrter les valises des sauvages d'ailleurs. Pitoyable !

Non 2
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | T6L7OKA - posté le 19.11.2021 à 23:21

(Suite) quand Kabila dit nous avons financés les élections avec fond propre cela veut dire quoi. P

Non 4
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | T6L7OKA - posté le 19.11.2021 à 23:17

Jeremie 33:3 lorsque je vois les noms, de Kabila, Yuma, Deogracias mutomb, cda la Présidence, la grande société de l'Etat et BCC. En ordre de réflexion, je dois d'abord penser à une question de l'Etat, pas à des voleurs, et s'y on y ajoute des sociétés écrans, cela me renforce dans mon raisonnement. Parceque, il y'a plusieurs affaires qui sont des secrets d'Etat pour lesquelles il est difficile d'avoir une réponse. En Europe, comme les USA, sont souvent des sociétés d'état qui couvrent et financent des opérations secrètes, qui alimentent les fonds secrets d 'un État. Combien des congolais qui savaient que avec l'argent de RAM, on soutenait l'école maternelle gratuite ,ce...

Non 7
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Meso Mbuaki | 9KYSFK8 - posté le 19.11.2021 à 23:16

Pourquoi le point d’interrogation dans le titre ? Les 192 Millions dont parle ici c’est de ´argent detourné des caisses de l’état vers au bénéfice de la famille de JKK . Ceux qui demandent encore des preuves m’étonne, les preuves fournies par ce consortium sont accablantes. Ce qui fait mal c’est le manque de scrupules. 7,3 millions destinés aux soldats qui ont servi en Centrafrique, l’argent du Fonet destiné aux routes , l’argent de la Sctp et même l’argent de la Ceni . Mtwale, Mutombo, Bamaros , Yuma , Kaghoma et Nangaa doivent des explications à la justice congolaise. Que le PPRD arrête aussi avec ces leçons à deux centimes.

Non 5
Oui 12
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
PASERO | 5XVXEQQ - posté le 19.11.2021 à 23:13

C'est la fin de Kabila et de ses familles! Quand ces gens commencent comme ça, alors vous savez où sera la fin. Je viens d'apprendre qu'il aimerait transférer 12 milliards de dollars d'Europe vers Dubaï et l'argent a été bloqué.

Non 3
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Jeremie 33:3 | RCLO6Y9 - posté le 19.11.2021 à 22:53

Ok Mampuya on a compris pour Kabila est un saint homme. Mais pour le moi il est le tireur des ficelles de tout ça, ça a été dénoncé par le p'tit fils de Lumumba qui s'est retrouvé en exil et aujourd'hui ce qu'il avait dit il y a quelques années corrobore avec ces enquêtes. Le mal reste le mal, je comprends que pour vous les Tanzaniens vous trouvez que c'est bien ce qu'a fait Kabila dans ce pays mais pour nous les des pères et des mères nous considérons qu'il nous saigné à blanc

Non 2
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Congo mon unique pays | 2RG113N - posté le 19.11.2021 à 22:45

N'a 20 millions dont on vient de parler, et que dire de concessions que tout le monde s'approprient? Congo mon pays mawa et mawable

Non 0
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Congo mon unique pays | 2RG113N - posté le 19.11.2021 à 22:44

Kiekiekie. Ces choses là on les comprend pas. J'invite l'igf à nous éclairer ainsi que le tribunal de grande instance de la Gombe. tata mandefu ba peut être enfin parler. Ya biso Nani 100 jours, tshilejelu, ram, fond covid,...

Non 1
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | T6L7OKA - posté le 19.11.2021 à 22:22

Le Congo est en guerre et embargo. Pour acheter les armes par exemple, combien d'argent coûte au pays? Vous pensez que les vendeurs d'armes où achat 'armes dans ces cas suivent les canaux normaux? Dans un État il passe beaucoup des choses à notre insu.

Non 4
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | T6L7OKA - posté le 19.11.2021 à 22:12

Il y'a des congolais qui sont mort parceque Kabila est Rwandais. Aujourd'hui quelqu'un peut nous faire voire son village au Rwanda?

Non 3
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | T6L7OKA - posté le 19.11.2021 à 22:09

(Suite) j'ai toujours trouvé idiot l'histoire de Kamerehe, seul qui emporte des sacs d'argent. Comme je trouve idiot Kabila s'adonner à voler l'argent, s'adonner aux virements illicites,d'une façon simple comme disent eux-mêmes les journalistes. Où en sommes-nous avec l'histoire des cartes des visas?

Non 3
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
TJB | 26JI5QT - posté le 19.11.2021 à 22:07

Je ne pense pas,en 2028,on ne sait jamais,mais en 2033 il aura à peine un peu plus de 60 ans,une fois tous ces mensonges mis à nue et oubliés,il n'est pas exclu de le revoir au premier plan.

Non 4
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | T6L7OKA - posté le 19.11.2021 à 22:04

Jeremie 33:33 posté le 19.11.2021 Salima posté le 19.11...pour l'instant il y'a Tshilombo au pouvoir. Donc porter les documents probant le vol, il suffit de les porter chez un juge pour investgation. Ici nous avons des journalistes qui font des révélations, alors ils n'ont qu'à porter l'histoire quelque part en Occident en justice. Souvenons nous des biens du fils de Nguema? L'impression c'est de vouloir frapper l'imaginaire du congolais. Une opération lecite fait par Kabila, peut virer à illicite par le simple nom.

Non 6
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Meka-Okangama | 6VTSV3N - posté le 19.11.2021 à 22:03

Rien de concret dans tout ca ;il faut donner des dates de transfert, le montant transferez ,la source et la destination, le nom de kabila ,le numeros de compte de kabila. Sinon le mobile de tout cela est de nuire a la reputation surtout que le peuple congolais reclamme maintenant le retour de kabila vu la situation dont ils vivent mainteant est pire :Dossier RAM vole de $300millions ,Dossier DIG OIL (nicola kazadi et son oncle mwamba) VOLE DE $600 millions,dossier biselele et nyakeru vole $20 Millions,dossier covid vole de $100millions,dossier 100jours vole de $320 millions ,dossier jeep palissade vole de $27 millions, projet Tshilejelu vole $16millions. Cela n'est pas etonnant que l'on...

Non 6
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
TJB | 26JI5QT - posté le 19.11.2021 à 22:02

Ça fait des décennies qu'on dénonce toutes sortes de choses,dont certaines sont dans ce rapport, bien que n'accusant pas directement Joseph Kabila,mais visent clairement à le discréditer. On parle de sa famille,le clan etc....il n'y a aucunes accusations qui visent directement Kabila,aucune accusation étayée d'une quelconque preuve,car elle serait passible de poursuites judiciaires.Kabila n'est plus Président,ce Bashing est de nouveau d'actualité,aurait-t-on peur d'un retour de ce dernier pour les prochaines élections? Kabila n'a que 50 ans,continuez de chercher des preuves,votre but est de le neutraliser.Sinon,certainement pas en 2023,il ne devrait pas se présenter je ne...

Non 8
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 19.11.2021 à 21:35

@SHAKA,@MAMPUYA, cessez vos grimaces pour défendre Alias joseph kabila. N'est-ce pas, pour lui, vous allez dire qu'aucune instance judiciaire ne saura le juger. Pas la cour constitutionnelle, pas la cour de cassation, aucune existante cour. C'est comme matata ponyo non? Il a immunité à vie. Alors pourquoi vous vous perdez? Les congolais du moins voient qui est qui et a fait quoi dans le débâcle de leur pays. Quant à l'action à prendre contre les uns et les autres, les dès sont jetés.

Non 3
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Jeremie 33:3 | RCLO6Y9 - posté le 19.11.2021 à 21:35

Mampuya, pona yo nionso ezalaka kk ba ramacie, ba supposition, na ba idiotie. Je commence à me poser des sérieuses questions sur toi, peut-être que c'est toi l'idiot. Question mark

Non 3
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Krokodile | SPRCNFK - posté le 19.11.2021 à 21:26

Et la guerre d'AFDL, qui en sont auteurs? Pour quels buts et objectifs? Repentez vous. Cessez de faire le mal. Attachez vous à la vérité et la justice de Dieu.

Non 1
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | T6L7OKA - posté le 19.11.2021 à 21:19

(suite) Les congolais sont manipulable très facilement. Pas un seul nom du collaborateur de Kabila et on y croit. Par peur des querelles de diffamation dans les tribunaux ? Qu'on donne les noms des ces collaborateurs.

Non 6
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | T6L7OKA - posté le 19.11.2021 à 21:16

On est proche des élections ,un ensemble des ramassis, des suppositions et des idioties. Il y'a eu le fameux, juif Américain, puis le panam papers. Sont des beaux histoires des idiots. Il n'y a pas longtemps, Ghedaffi était tué, détruit la libye, sous pretexte ,qu'il massacrait la populatione de Zintane, qui va se relever faut. Le feux Gènéral Colin Pawel avec son petit flacon pour bombarder l'Irak ? Dans ce dossier , on parle de kabila et famille, pourquoi ne pas citer un seul nom de l'entourage de Kabila ou PPRD:

Non 10
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
SHAKA | 2ZKD172 - posté le 19.11.2021 à 20:59

bizarrement "PANDORA PAIPERS" vient de sortir un rapport sur les détournements de dirigeants du monde ,Pandora paipers ce plus de 300 journalistes d'investigation du monde entier ils ont cités tout les dirigeants africains ayant l'argent dans les paradis fiscaux et les banques il n'y avait pas le nom de kabila mai celui de Sassou, Le roi du maroc, Uhuru Kenyatta du Kenya, Bongo, ect ..après Sonia ROlley de RFI et un journal Belge elle vient nous parler de kabila, honnêtement cela ne vas pas empêcher les congolais de dormir ni de ne plus etre mécontent si vous voulez utiliser JKK allez -y mais la roue tourne, moi personnellement si il a détourner il rendras des comptes OK que...

Non 13
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 19.11.2021 à 20:50

NINI TOSALI TE (MPR-groupe musical)?

Non 0
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 19.11.2021 à 20:46

KIADI KIBENI. Il faut se l'écrire en magiscule.

Non 0
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
SHAKA | 2ZKD172 - posté le 19.11.2021 à 20:46

Tshilombo est en difficulté sur tout les fronts a 1 an des élections la presse belges nous ressort Kabila dans leurs tiroirs pour détourner l'attention ,l'armée belge vient de s'installer en RDC, échec de la CENI avec Kadima, Kagame va construire les maisons a l'Est ,l'état de siège ne marche pas ,les conseillers de Tshilombo accusés des malversations financières ils ont louper Matata alors les occidentaux veulent sauver le soldat Tshilombo avec une affaire sur Kabila qui va déchainer les passions ainsi Tshilombo pourras resté tranquille, leur poulain le petit canard boiteux de Tshilombo incapable

Non 15
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
microKa | WHVON84 - posté le 19.11.2021 à 20:30

Même si on arrive à pendre Kabila, cela ne changera rien. Les médias occidentaux cherchent à nous distraire alors que la situation actuelle du pays est plus que préoccupante. Une campagne de diabolisation qui ne profitera pas aux Congolais. Laissez nous nous organiser au lieu de continuer à désorienter nos dirigeant en leur présentant des faux rêves

Non 17
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Un Patriote | 6LXTZOA - posté le 19.11.2021 à 20:28

Personne n'est au dessu de la loi, que Mr Kabila se presente devant la justice pour repondre a ces questions, et avec tout ca, il y aura toujours des gens ici qui vons soutenir Kabila malgre ces pillages des millions de dollards. Congolais laissons le fanatisme, soyons raisonable et mettons le pays au dessu des gens meme si vous les aimez, moyibi aza kaka moyibi ata soki aza ndeko nayo

Non 6
Oui 18
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
PASERO | 5XVXEQQ - posté le 19.11.2021 à 20:12

Mawa vraiment!!

Non 0
Oui 12
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Félix Tshisekedi recommande au gouvernement d’attribuer une partie de la concession de la MIBA à la SNEL
AUTOUR DU SUJET

Rapprochement entre FCC-Lamuka-Ensemble : « La famille politique de Joseph Kabila se reconstitue...

Politique ..,

Tshisekedi-Kabila : il y a diplôme et diplôme !

Politique ..,

« La candidature de Joseph Kabila à la présidentielle de 2023 n’est pas impossible » (PPRD)

Politique ..,

Gestion du pays : Tshisekedi sur les pas de Kabila ?

Politique ..,