mediacongo.net - Actualités - L'engorgement des artères principales de Kinshasa encore ne trouve pas d'issue à ce jour



Retour Provinces

L'engorgement des artères principales de Kinshasa encore ne trouve pas d'issue à ce jour

L'engorgement des artères principales de Kinshasa encore ne trouve pas d'issue à ce jour 2021-11-27
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2021_actu/11-novembre/22-28/embouteillages_kinshasa_21_0.jpg -

Les embouteillages monstres font désormais partie du quotidien de Kinshasa. Situation déplorable qui, néanmoins, nécessite un changement de mentalité à grande échelle et l'implication du gouverneur de la ville, du ministre de transport et du commissaire provincial le général Sylvano Kasongo.

Diverses sources sont à la base des embouteillages monstres constatés dans la ville depuis ces cinq dernières années : la violation du code routier par les autorités, de même que par différents conducteurs qui à leur tour, sapent toute règle de courtoisie routière, suivi d'un mépris de bonne conduite. Ce qui engendre toutes sortes de maux (accidents, mauvais stationnements, injures publiques, etc.).

Les autorités censées servir d'exemple aux communs de mortels se méconduisent sur la voie publique en bravant le feu rouge, en violant le sens unique avec des sirènes d'alarme comme moyen d'intimidation ! A ce sujet si indigne, le premier vice-président de la chambre basse du parlement, Jean-Marc Kabund a, au cours de la pleinière de 20 octobre courant, indiqué qu’"on ne peut pas non plus sous quelque prétexte que ce soit se dérober derrière les fonctions officielles pour se méconduire sur la voie publique", s'est-il indigné.

La démographie galopante de la ville est aussi une des causes des phénomènes décriés à Kinshasa. Cette ville tropicale devenue capitale en 1923, n'avait que près de 20.000 habitants.

Actuellement, Kinshasa compte plus de 10 millions d'habitants avec les infrastructures qui ne cadrent pas avec sa densité. Il sied de rappeler que Kinshasa ne se résume pas qu'aux boulevards du 30 juin, Lumumba, à la route de Matadi ou encore l'avenue Kasa-Vubu. La réalité est ailleurs, où la quasi inexistance de l'urbanisation dans ses confins regorge la majorité de citadins, est la cause principale de l'engorgement de ses grandes artères.

Serge Maheme
congo-press.com (MCP) / mediacongo.net
506 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Lisala : « Kadima a été placé à la tête de la CENI pour obéir à l’UDPS » (Martin Fayulu)
AUTOUR DU SUJET

Affaire RAM : 24heures après son arrestation, le greffier du tricom libéré

Société ..,

Kinshasa/Bandal: un cambiste dévalisé, 21 000 $ emportés

Société ..,

Dossier RAM : Jules Ngoy, greffier du Tribunal de Commerce, a été transféré à la prison de...

Société ..,

Le tribunal de commerce de Kinshasa/Gombe dément la prétendue sommation judiciaire contre les...

Société ..,