mediacongo.net - Actualités - Le bien-fondé d’une stratégie de communication en matière de bioprospection expliqué aux experts

Retour Science & env.

Le bien-fondé d’une stratégie de communication en matière de bioprospection expliqué aux experts

Le bien-fondé d’une stratégie de communication en matière de bioprospection expliqué aux experts 2015-04-29
Science & env.
Le directeur du développement durable au ministère de l’Environnement, Benjamin Toiramba, a souligné à l’intention des experts venus de différents ministères et de la société civile le bien-fondé du développement d’une stratégie de communication en matière de bioprospection en RDC, à l’ouverture de l’atelier sur l’élaboration  du Plan de communication en cette  matière organisé du 27 au 28 avril, par le secrétariat général à l’Environnement.  

Il a noté que cet outil permettra au public de s’informer du contenu et des articulations du Protocole de Nagoya sur l’accès aux ressources génétiques et le partage juste et équitable des avantages découlant de leur utilisation, de faire comprendre et  de savoir le rôle régalien et les actions que la population peut mener  dans le cadre de la mise en œuvre de cet instrument.

La RDC, a- t- il rappelé, a ratifié  le protocole de Nagoya qui prévoit une disposition en son article 21  mettant un accent sur la communication et exhortant chaque partie de prendre des mesures pour sensibiliser le public sur l’importance des ressources génétiques et des connaissances traditionnelles ainsi que sur les questions liées à l’accès et au partage des avantages.

M. Toirambe a invité les experts à produire une stratégie de communication  susceptible de valoriser les ressources génétiques du pays au profit des communautés locales et autochtones qui les ont préservées depuis des millénaires. L’objectif global de cet atelier  est de contribuer au processus de l’opérationnalisation du concept d’accès aux ressources génétiques et du partage juste et équitable des avantages découlant  de leur utilisation.

Les communications de ces travaux ont porté sur la mise en place de la bioprospection en RDC, la notion de la communication environnementale, la présentation du Protocole de Nagoya et l’état des lieux de la communication environnementale.

La bioprospection, selon la loi relative à la conservation de la nature en RDC, renvoie à la collecte, à la recherche et à l’utilisation du matériel biologique et génétique aux fins d’applications des connaissances scientifiques ou commerciales. Elle porte sur divers secteurs parmi lesquels l’agriculture l’horticulture, la pharmacie, la biotechnologie.


613 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

right
ARTICLE SUIVANT : Environnement : la société civile informée des interventions de la Banque mondiale en RDC
left
ARTICLE Précédent : Célébrant les 90 ans du parc national des Virunga, les partenaires locaux de l’ICCN évaluent les valeurs de ce site