mediacongo.net - Actualités - Éradication de l’ADF dans l’Est : Ferdinand Kambere (PPRD) demande à Tshisekedi de renoncer aux opérations conjointes avec l’armée Ougandaise



Retour Politique

Éradication de l’ADF dans l’Est : Ferdinand Kambere (PPRD) demande à Tshisekedi de renoncer aux opérations conjointes avec l’armée Ougandaise

Éradication de l’ADF dans l’Est : Ferdinand Kambere (PPRD) demande à Tshisekedi de renoncer aux opérations conjointes avec l’armée Ougandaise 2021-11-29
Provinces
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2021_actu/11-novembre/29-30/kambere-ferdinand-pprd-secretaire.jpg -

Le secrétaire permanent adjoint du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD), Ferdinand Kambere, s’est dit contre la mutualisation des forces de défense entre les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) et l’UPDF de l’Ouganda pour lutter contre les groupes armés en Ituri et au Nord-Kivu.

Dans une interview accordée à Actu30.cd, ce lundi 29 novembre 2021, ce cadre du PPRD a estimé qu’il n’est pas tolérable d’accepter les auteurs de l’insécurité dans la partie Est du pays. Selon lui, cela va créér davantage le pillage des ressources naturelles en violation de l’article 56 de la constitution.

« Je ne sais pas ce qui prend l’actuel régime, tout en sachant que l’ancien régime a peiné pour ramener les troupes rwandaises et ougandaises dans leurs pays. Ils ont fabriqué des rebellions des facettes pour piller nos ressources et empêché à notre gouvernement d’avoir le contrôle des ressources naturelles. Le Raïs Joseph Kabila Kabange est parti en laissant les forces armées congolaises parmi les meilleures de l’Afrique. Aujourd’hui, qu’on nous dise que notre armée est une armée des mafieux et qu’on nous propose d’autres, ce n’est pas tolérable.« , a-t-il indiqué.

Par ailleurs, le secrétaire permanent adjoint du PPRD a appelé à la requalification de l’état de siège.

« Nous demandons la requalification de l’état de siège, parce que c’est devenu une voie pour ramener le désordre à l’Est. Parce que, entre-temps, on crée des gouverneurs militaires et les commandants des opérations de l’armée, quelle coordination il y’a entre les deux ? Ils ont fait preuve de beaucoup d’efficacité lorsque c’était le M23. Pourquoi aujourd’hui ça devient difficile ? Il y’a une sorte de désarticulation voulue pour que l’Ouganda et le Rwanda commencent à demander n’importe quoi chez nous. Nous demandons que le président de la République recule », a-t-il ajouté.

Cette idée de la mutualisation des forces entre la RDC et l’Ouganda a été également rejetée par le prix Nobel de la paix 2018, le docteur Denis Mukwege.

Jaël Moloway
actu30 / MCP, via mediacongo.net
1876 suivent la conversation
2 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

la perspicacité | 5LBBWWK - posté le 30.11.2021 à 06:27

« Je ne sais pas ce qui prend l’actuel régime, tout en sachant que l’ancien régime a peiné pour ramener les troupes rwandaises et ougandaises dans leurs pays. Ils ont fabriqué des rebellions des facettes pour piller nos ressources et empêché à notre gouvernement d’avoir le contrôle des ressources naturelles. Le Raïs Joseph Kabila Kabange est parti en laissant les forces armées congolaises parmi les meilleures de l’Afrique. Aujourd’hui, qu’on nous dise que notre armée est une armée des mafieux et qu’on nous propose d’autres, ce n’est pas tolérable.«

Non 2
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Kcongo ya-Sika | A8XA4NT - posté le 29.11.2021 à 22:27

C'est un problème de français, monsieur Kambere. Quel français parles-tu ? Requalification, du verbe "requalifier", ne signifie pas "revenir sur sa décision". En parlant de la "requalification de l'Etat de siège", la CENCO veut seulement dire "opérer des réglages de l'Etat de siège", c'est-à-dire faire acquérir une qualification nouvelle à l'Etat de siège. Cela ne signifie pas "disqualification (élimination, discréditation)" ou "déqualification (perte d'une qualification)" de l'Etat de siège.

Non 3
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Mongala : ECIDé confirme le meeting de Martin Fayulu après échange avec le gouverneur de province
AUTOUR DU SUJET

9e jeux de la Francophonie : Le comité d’organisation en visite d’inspection à l’Unikin...

Culture ..,

Beni : 11 personnes dont un « grand » collaborateur d’un chef rebelle interpellées lors...

Provinces ..,

Opérations conjointes Contre des ADF : Le Parlement ougandais préconise le retrait des UPDF

Politique ..,

Stage des Léopards : Mazembe et la Fécofa polémiquent sur la convocation des joueurs

Sport ..,