Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Media & tendance Immobilier Recherche Contact



Retour

Provinces

Intervention de l’armée Ougandaise dans l’Est : Un député met en garde contre la « diabolisation » de cette initiative

2021-11-29
29.11.2021
2021-11-29
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2021_actu/07-novembre/29-30/ausse_jackson_21_000.jpg -

Dans une interview accordée à Actu30.cd, ce lundi 29 novembre 2021, le député Jackson Ausse salue l’arrivée prochaine des troupes ougandaises sur le sol congolais.

Selon l’élu de l’Ituri, cette initiative est louable, vu la complexité de la situation sur terrain. Pour lui, la solution passe par la mutualisation des forces.

« La question de la mutualisation des forces de défense de la RDC avec tous les pays du monde, y compris l’Ouganda et plus qu’une urgence. Nous soutenons de manière unanime cette décision et nous mettons en garde toute personne qui veut diaboliser le processus de la mutualisation des forces », a déclaré Jackson Ausse, élu de l’Ituri.

L’arrivée des troupes étrangères pour appuyer les FARDC dans la lutte contre la rébellion qui sévit dans la partie Est de la RDC fait partie des recommandations formulées au président de la République, Félix Tshisekedi, par les députés nationaux du Nord-Kivu et de l’Ituri lors de leur dernière rencontre, a fait savoir Jackson Ausse.

« Nous, élus de l’Ituri et ceux du Nord-Kivu avions demandé, vu la complexité de la situation sur terrain, telle que la problématique des groupes armés locaux et étrangers se présentent sur terrain, la solution passe par la mutualisation des forces, d’ailleurs c’est déjà peu. Il va falloir qu’on augmente d’autres pays. Cela se trouve dans notre mémo déposé au chef de l’État. Nous nous assumons parce qu’on a déjà perdu beaucoup de nos compatriotes. Pour nous, c’est une question de vie ou de mort », a ajouté ce député.

Depuis le début des conflits, l’on compte plus de 10 millions de personnes tuées dans le Nord-Kivu et de l’Ituri, a fait savoir Jackson Ausse.

Pour rappel, le chef de l’État, Félix Tshisekedi, aurait autorisé l’entrée prochaine des troupes ougandaises sur le sol congolais en vue de combattre, ensemble avec les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC), les rebelles des ADF qui commettent des massacres en Ituri et au Nord-Kivu.

Elysée Mafu
Actu 30 / MCP, via mediacongo.net
C’est vous qui le dites : 0 commentaires
8382 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs

right
Article suivant Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
Article précédent Des femmes et des enfants victimes des conflits

Les plus commentés

Société État major Général des FARDC, Garde républicaine, Renseignements militaires, opérations… la liste complète de tous les généraux nommés par Félix Tshisekedi

04.10.2022, 15 commentaires

Société Un Casque bleu tué, le SG de l’ONU en colère réagit

03.10.2022, 14 commentaires

Politique "La guerre de l'Est est programmée et désirée par des étrangers à travers la Constitution de 2006" (Des scientifiques)

03.10.2022, 13 commentaires

Politique Géopolitique de la région des Grands Lacs. La fin d’un cycle : Paul Kagame du Rwanda sur les traces de Mobutu du Zaïre-Congo !

03.10.2022, 12 commentaires


Infos congo - Actualités Congo - IMCongo Application - bottom - 30 août 2022

Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance