mediacongo.net - Actualités - Équateur : le président et le vice-président de l’Assemblée provinciale destitués



Retour Provinces

Équateur : le président et le vice-président de l’Assemblée provinciale destitués

Équateur : le président et le vice-président de l’Assemblée provinciale destitués 2021-11-30
Provinces
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2021_actu/11-novembre/29-30/assemblee_provinciale_equateur_depute_21.jpeg -

Le président du bureau sortant, Claude Buka Lompulo, et le vice-président, Alexis Nkumu Isangola, ont été destitués de leurs fonctions par l’Assemblée provinciale de l’Equateur.

C'était à l’issue d’une plénière qui s’est tenue samedi 27 novembre 2021 à Mbandaka, conduite par Marie-Josée Molebo, présidente du bureau d’âge de l’organe délibérant.

Après examen des pétitions contre les membres du bureau Buka, les députés provinciaux ont voté à l'unanimité pour la déchéance de ce dernier et son vice-président, soit 14 votants sur les 14 participants à cette séance plénière. Il est leur est reproché entre autres, l’entretien d’une rébellion contre la justice, les lois de la République et les institutions de la République.

D’après certains analystes, cette destitution ouvre la voie à la résolution du conflit inter-institutionel entre l’exécutif et l’organe délibérant dans la province de l’Equateur après plus de deux mois, le conflit interne au sein de l’Assemblée provinciale de l’Equateur (APEQ).

Signalons qu'au cours de cette plénière, le bureau d'âge a lancé l’appel à candidatures pour l’élection des membres du nouveau bureau définitif qui est prévue pour ce mercredi 1er décembre 2021.

Rappelons que pendant plusieurs mois, la guerre de positionnement entre le gouverneur Bobo Boloko et l’ancien Président de l’Assemblée provinciale de l’Equateur, Claude Buka, a mis en berne le fonctionnement de cette province qui fait face à de nombreux défis à l’instar de l’extrême pauvreté, le manque d’eau potable et de l’électricité.

Les protagonistes de la crise institutionnelle à l'Équateur ont été conviés à Kinshasa mais après avoir statué sur la situation, les autorités nationales dont le vice-premier ministre et ministre de l'intérieur, Daniel Aselo, ont reconnu l'existence du bureau d'âge dirigé par Marie-Josée Molebo en lui confiant un délai de 14 jours pour remplir les tâches lui assignées dont l'examen et vote des motions contre les membres du bureau de cette Assemblée provinciale.

Prince Wello (Correspondant à Mbandaka)
congo-press.com (MCP) / mediacongo.net
363 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : Traque conjointe des ADF: début de l'offensive terrestre sur fond de controverse pour le manque de transparence et du traumatisme du passé
left
ARTICLE Précédent : Au moins 9 000 personnes personnes vivent avec VIH au Grand Nord
AUTOUR DU SUJET

Équateur : ouverture de la session extraordinaire et dépôt d’une motion de défiance contre...

Provinces ..,