mediacongo.net - Actualités - Budgets 2017-2019 : la gestion des finances publiques reste marquée par la corruption et la mauvaise gouvernance (Odep)



Retour Société

Budgets 2017-2019 : la gestion des finances publiques reste marquée par la corruption et la mauvaise gouvernance (Odep)

Budgets 2017-2019 : la gestion des finances publiques reste marquée par la corruption et la mauvaise gouvernance (Odep) 2021-12-01
Economie
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2021_actu/12-decembre/1-5/odep-meeting-finance-publique-corruption.jpg -

L’Observatoire de la dépense publique (Odep) spécialisée dans les finances publiques a organisé ce mardi 30 novembre 2021 dans la commune de Makala à Kinshasa, une tribune d’expression populaire autour du thème : « l’impact social de l’exécution des lois de finances 2017, 2018 et 2019 ».

L’objectif est d’informer la population sur le respect ou non des priorités définies l’exécution des budgets de l’État.

« Comme d’habitude, l’Odep a toujours organisé des séances de restitution de ces différents rapports à la population et nous l’avons fait en 2017 et 2018. Maintenant nous avons pris l’initiative de continuer avec des séances de sensibilisation de la population sur la gestion de finances publiques dans notre pays. La population est le premier contribuable des impôts, des taxes et de tous les droits de l’État. C’est aussi la population qui est le détenteur du pouvoir, c’est elle qui donne le pouvoir à qui elle veut. C’est pourquoi nous pensons qu’elle doit connaître comment marche le pays, comment le budget voté au parlement est exécuté, quelles sont les priorités annoncées et exécutées par le gouvernement », a déclaré Valéry Madianga, chargé de communication de l’Odep.

Selon l’ONG, spécialisée dans les finances publiques, les analyses ont démontré que la gestion des finances publiques reste marquée par l’ampleur de la corruption, la mauvaise gouvernance continue. « Ceux que nous avons élus continuent à utiliser abusivement le fonds publics au détriment de la population. Conséquences, il y a un faible taux d’investissement public mais plus de recettes vers les institutions politiques qui font en sorte que la population ne puisse pas jouir de ces droits », a précisé son chargé de communication.

Ainsi, l’observatoire de la dépense publique recommande au gouvernement d’exécuter les priorités définies dans la loi de finances en respectant la chaîne de dépense établie afin d’éviter le projet parallèle qui conduit souvent au détournement de fonds publics.


24 sur 24 CD / MCP, via mediacongo.net
992 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Kinshasa : un accident de la circulation fait deux morts sur la route de Matadi