Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Media & tendance Immobilier Recherche Contact



Retour

Politique

Accrochage verbal entre Mboso et Sessanga : Quand les injures prennent une place de choix au parlement

2021-12-03
03.12.2021
2021-12-03
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2021_actu/12-decembre/1-5/sesanga_delly_parlement_21.jpg -

Delly Sessanga

La plénière de ce vendredi 3 décembre 2021 sur la reddition des comptes a livré à la nation une scène peu recommandable, montrant le président de l’Assemblée nationale Christophe Mboso Nkodia et le député national Delly Sessanga dans une prise de bec pimentée.

L’élu de Luiza a, lors de sa prise de parole, formulé des critiques fermes à la question de la gestion du budget 2022. Dans ses mots, Delly Sessanga, outre le fait de dire que l’Assemblée nationale s’apparente aujourd’hui à “une religion morte où nous avons conservé les rites mais dans laquelle plus personne ne croit”, a fustigé ce qu’il qualifie de la “délinquance financière” chez les autorités du pays. Une qualification que ne pouvez laisser passer le speaker de la chambre basse du parlement, Christophe Mboso Nkodia, qui a invité Delly Sessanga à retirer ces propos.

"Je dis ici, qu’il y a une délinquance dans la gestion de finance publique qui ne peut plus être tolérer et il faut prendre de mesures. Moi j’attendais dans les recommandations qu’il y ait de mesures claires de ce point de vu. Le Ministre de finance ne peut pas nous égarer en disant que la situation est exceptionnelle, elle ne l’est pas. Depuis de dizaine d’année, chaque fois la reddition de compte nous montre que le gouvernement s’en fout. Nous disons nous sommes autorité budgétaire mais le gouvernement s’en fout. La situation n’est pas exceptionnelle, c’est l’habitude. Mais il faut arrêter cette habitude, elle est mauvaise et c’est une délinquance. Je dis bien une délinquance", avait déclaré Delly Sessanga du haut de la tribune de l’Assemblée nationale.

Des propos qui ont sorti Christophe Mboso Nkodia du confort de son perchoir pour déclarer : "Retirez ces propos… Vous avez pas à qualifier tout un gouvernement de délinquance ici… Vous vous êtes même délinquant alors".

Répondant aux journalistes au sortir de l’hémicycle, Delly Sessanga a dénoncé les pratiques qui sévissent actuellement au sein de l’Assemblée nationale.

"Ce parlement est devenu une religion avec un pape qui ne croit en rien. C’est un parlement où le débat n’a pas lieu. On m’a retiré la parole sur le fait d’avoir dénoncé la délinquance des autorités publiques dans les détournements des fonds publics par rapport aux affectations qui sont assignés. C’est une gravité extrême dans une démocratie”.

Et d’ajouter : “C’est un voyou, Mboso c’est un voyou.

Malgré cet incident le débat a tout de même continué à l’Assemblée nationale.

PKTK
24 sur 24 CD / MCP, via mediacongo.net
C’est vous qui le dites : 5 commentaires
8560 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs

0 réponse
Sesanga a raison, ce qui se vit en RDC ne se vit nulle part ailleurs, ça s'appelle bel et bien là délinquance financière, c'est inacceptable.

Réagir

Répondre
@
0 réponse
L'idiot et le voyou c'est bel et bien Sessanga. Il doit retenir qu'à partir de ce jour,il a perdu toute crédibilité face aux Hommes épris d'amour pour la RDC, j'ai bien dit "Homnmes" car tout le monde ne l'est pas forcement. Il ne pourra plus siéger au Parlement jusqu'à ce qu'il demande pardon non seulement à ses collègues députés,mais aussi à toute la nation congolaise qu'il a choqué par des propos non courtois d'un "honnorable", s'il est! Les prochaines heures nous donneront plus d'éclairages. Je reste convaincu que sa femme,et ses enfants ne le laisseront pas dormir sur ses lauriers si et seulement si ces derniers sont d'une bonne éducation. wait and see!

Réagir

Répondre
@
0 réponse
MBOSSO un vieux Mobutiste corrompue ,il n'as aucune dignité ce vieux est l'incarnation de la corruption ,sans scrupule il vendrait sa femme pour de l'argent ,un jouisseur immorale ,il est l'artisan de l'anéantissement de tout les efforts fournies en RDC pour la démocratisation ,le parlement avant Mbosso faisait son travail de contre pouvoir a l'exécutif maintenant ce l'union sacrée parti état comme le MPR qu'à connue Mbosso il est en orgasme permanent du pouvoir

Réagir

Répondre
@
0 réponse
Malgré des propos moins courtois,je pense sessanga a raison

Réagir

Répondre
@
0 réponse
Quel genre de débat? Il faut fermer cette institution. Elle est la plus nulle que ce pays n'ait jamais connue. Les commissaires du peuple de Mobutu étaient mieux que ceux des-putains qui siègent aujourd'hui. Le budget de l'assemblée nationale aurait plus d'impact s'il était attribué aux opérations militaires ou à la gratuité

Réagir

Répondre
@
right
Article suivant RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
Article précédent Quel regard pour les femmes dans les partis politiques ?

Les plus commentés

Diaspora Incursion rwandaise en RDC : après New-York, Félix Tshisekedi a sollicité le soutien de la diaspora congolaise à Bruxelles !

29.09.2022, 26 commentaires

Politique Reynders, Forrest, beaucoup de manœuvres pour faire accéder Katumbi au pouvoir à tout prix !

30.09.2022, 16 commentaires

Politique Allégations sur les 21.000 d'émoluments aux députés : « Je suis serein », répond Delly Sesanga après sa convocation

29.09.2022, 12 commentaires

Economie La RDC, le pays le moins endetté d’Afrique

29.09.2022, 11 commentaires

Ont commenté cet article



Infos congo - Actualités Congo - IMCongo Application - bottom - 30 août 2022

Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance