mediacongo.net - Actualités - Dépassement : l’IGF appelée à enquêter dans les ministères budgétivores (Me Mbokolo)



Retour Economie

Dépassement : l’IGF appelée à enquêter dans les ministères budgétivores (Me Mbokolo)

Dépassement : l’IGF appelée à enquêter dans les ministères budgétivores (Me Mbokolo) 2022-01-03
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2022_actu/01-janv/03-09/igf_siege_22_0214.jpeg -

Le rapport de l’ODEP sur l’exécution du budget 2020 a choqué l’opinion sur les dépassements budgétaires exorbitants épinglés dans quelques ministères.

De plus en plus, on assiste, selon Me Mbokolo, à une délinquance ou criminalité financière qui consiste à dépasser les crédits sans leur régularisation au cours dudit exercice. Le juriste chevronné rappelle que le dépassement budgétaire consiste à l’utilisation d’un budget supérieur à celui attribué ou prévu en amont pour la réalisation des projets. « C’est aller au-delà de ce qui est prévu dans le budget », explique-t-il.

En octobre 2021, l’Observatoire des dépenses publiques (ODEP) avait accusé indûment l’Inspecteur général des Finances prétextant qu’il couvre la gabegie financière à la présidence de la République, dénonçant au passage un dépassement budgétaire équipollent à un détournement de deniers publics.

Après le rapport de la Cour des comptes de novembre 2021, Me Mbokolo pense que l’ODEP n’avait pas fait bien son travail, celui de vérifier réellement les différentes dépenses publiques effectuées par le gouvernement congolais. Pour lui, l’organisation s’est empressée à accuser faussement la présidence de la République, la pointant même qu’elle vient en premiére position des institutions budgétivores.

Agissant conformément à la Constitution et aux articles 28, 29 et 30 de la loi des finances, la Cour des comptes a mis fin au débat en révélant des dépassements gravissimes dans certains ministères alors que dans ce tableau, la présidence de la République n’occupe que le dernier échelon.

Suivant la répartition, le ministère des Mines a encaissé un dépassement de 961,08% (grave), suivi par les Affaires étrangères 411,57%, ministère de la Justice 180,64%, Primature 91,07%, présidence de la République 13,55%, etc…

D’après Me Mbokolo, les Congolais avaient un mauvais cliché sur la présidence qu’ils croyaient budgetivore. Pourtant, il est démontré aujourd’hui le contraire s’il faut tenur compte de conclusions contenues dans le rapport de la première 8nstitution du pays chargée de contrôler les finances publiques (Cour des comptes).
Le dépassement budgétaire constitue une faute de gestion (délinquance financière) conformément à l’article 38 de la loi n°11/011 du 13 juillet 2011 relative aux finances publiques qui rappelle que les crédits budgétaires sont interdits. ‘Les dépenses sur crédits limitatifs ne peuvent être engagées, ni ordonnancées au-delà des dotations budgétaires », a précisé le juriste.

Me Mbokolo souligne que les crédits consommés par les institutions devraient d’abord être régularisés par le vote d’une loi rectificative, avant leur utilisation pour que le dépassement ne soit pas considéré comme une faute.

A haute voix, l’avocat invite l’IGF à patrouiller dans toutes les institutions visées, lesquelles ont ostensiblement fait des dépassements budgétaires non régularisés. Cependant, il reste convaincu que tout dépassement budgétaire ne produit pas le résultat du détournement de deniers publics. Le cas de la présidence de la République est patent. La sortie médiatique de l’IGF a démontré noir sur blanc qu’il n’y aucun détournement lié au dépassement budgétaire.

Me Mbokolo plaide pour que l’ODEP s’attaque au ministère des Mines qui vient en tête avec un dépassement de la consommation du budget de plus de 961,08%. Aux yeux de ce juriste, si ces dépassements étaient en faveur de la population, ceci pourrait juguler la vie socio-économique de la population congolaise.

Bref, tranche-t-il, le budget 2020 tel que rectifié a été « bêtement » exécuté par certaines institutions qu’il faille patrouiller afin de savoir si ces dépassements sont normaux ou ne donnent pas l’odeur d’un détournement.

Alexis Emba
OURAGAN / MCP, via mediacongo.net
8353 suivent la conversation
2 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

JM Karavia | 6LYIFOO - posté le 03.01.2022 à 10:20

Ah, si le ridicule pouvait tuer... Cet illustre inconnu "Me.." Mbokolo nous lance la poudre aux yeux avec ses inepties pour laver son pote Alingete. Pinces-sans-rire, Mbokolo nous cite la pretendue-"demonstration" de son copain Alingete concluant qu'il n y a pas detournements a la Presidence, seulement dans les ministeres. Ce mec est-il serieux? Alingete ne pouvait pas cracher sur patron et se faire "hara-kiri" en avouant une tres evidente equation: Depassements Budgetaires a la Presidence = Detournements a la Presidence. Point.

Non 0
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
JM Karavia | 6LYIFOO - posté le 03.01.2022 à 10:19

Ah, si le ridicule puvait tuer... Cet illustre inconnu Mbokolo nous lance la poudre aux yeux avec ses inepties pour laver son pote Alingete. Pinces-sans-rire, Mbokolo nous cite la pretendue-"demonstration" de son copain Alingete concluant qu'il n y a pas detournements a la Presidence, seulement dans les ministeres. Ce mec est-il serieux? Alingete ne pouvait pas cracher sur patron et se faire "hara-kiri" en avouant une tres evidente equation: Depassements Budgetaires a la Presidence = Detournements a la Presidence. Point.

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC-Ouganda: appel à cesser l'activité pétrolière autour du parc des Virunga
left
ARTICLE Précédent : Kongo central : « Le Pont Maréchal risque de s'effondrer » (OEBK)
AUTOUR DU SUJET

Après les coups ratés contre Tony Mwaba, l'IGF Alingete monte les syndicalistes de l’EPST...

Société ..,

Patrouille financière : l’IGF et les syndicalistes font bloc pour traquer les détourneurs

Economie ..,

Matata se sort temporairement du trou

Politique ..,

IGF : Matata Ponyo au cœur de la tempête

Société ..,