mediacongo.net - Actualités - Fourniture des plaques d’immatriculation : un autre scandale de trop éclate à la présidence ?



Retour Politique

Fourniture des plaques d’immatriculation : un autre scandale de trop éclate à la présidence ?

Fourniture des plaques d’immatriculation : un autre scandale de trop éclate à la présidence ? 2022-01-11
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2022_actu/01-janv/10-16/nyembo_guylain_22_0212.jpeg -

C’est un nouveau scandale qui éclate à la Présidence de la République. Cette fois-ci c’est le code des marchés publics, qui a été foulé au pied. Le directeur de cabinet du Chef de l’Etat a procédé en date du 30 décembre 2021 à l’attribution irrégulière d’un marché de fourniture des plaques d’immatriculation à la société MAXIMUM B, pour un montant de 475.235 $. Une prérogative de la direction générale des impôts, conformément à son rôle lui assigné par l’Etat.

On se souviendrait que lors de la réunion du Conseil des ministres du 10 septembre 2021, le Ministres des finances avait sollicité et obtenu l’approbation de son plan de réorganisation du marché des plaques d’immatriculation. Cette réorganisation du système devrait faciliter l’intégration du logiciel d’immatriculation au logiciel Sydonia de la Direction Générale des Douanes et Accises (DGDA) pour obtenir automatiquement les numéros de châssis.

Toutefois, dans sa note d’attribution définitive, Guylain Nyembo évoque le caractère urgent du marché, ayant conduit à cette sélection de gré à gré, avec autorisation de la direction générale du contrôle des marchés publics (DGCMP). Le directeur de cabinet de Félix Tshisekedi précise par ailleurs que l’opération a été approuvée par le Premier Ministre Sama Lukonde.

Une procédure irrégulière

D’après l’ordonnance portant organisation du cabinet du président de la République, le directeur de cabinet est l’ordonnateur principale des dépenses de la première institution du pays. Aucun article n’évoque son immixtion à la mobilisation des recettes publiques, une prérogative du gouvernement, à travers le ministère des finances.

“Le marché spécial sus évoqué est irrégulier, faut d’un décret du premier Ministre fixant les limites, les règles de passation, de contrôle ”, indique un expert de l’autorité de régulation des marchés publics (ARMP) à la rédaction de 24sur24.cd.

Par ailleurs, l’acte d’approbation dudit marché devrait être le décret du Premier Ministre délibéré en Conseil des Ministres. Dans le cas échéant, “ la question n’a pas été portée en délibération des membres du conseil ”, affirment plusieurs sources au sein du gouvernement.

Dans ces irrégularités, il y aussi l’absence d’inscription du projet dans la loi de finances 2022.

Le marché de fourniture des plaques d’immatriculation reste un enjeu majeur dans le cadre de la mobilisation des recettes publiques. Mais, l’exécution du marché a été marquée par l’opacité. En 2018, l’hôtel des impôts avait fait scandale en publiant un répertoire juste de 500 véhicules immatriculés. Pour l’exercice 2022, la DGI (direction générale des impôts) table sur des recettes de 3 881 160 36,00 FC, soit environ 2 millions de dollars américains pour la délivrance des plaques à travers tout le pays.

Entretemps, en écartant le ministère des finances du processus, qui va en assurer la coordination ?

D’après les experts, ce contrat est signé dans les mêmes conditions que celui de 2009, marché conclut entre la DGI et la société UTSCH, qui a droit à 60% des recettes.

MAXIMUM B, une société connu à Kinshasa ?

MAXIMUM B est une société congolaise et travaille en partenariat avec une firme allemande leader mondial dans le domaine des plaques d’immatriculation en aluminium sécurisés, cartes roses dans plus de 130 pays, depuis plus de 50 ans, d’après les éléments recueillis sur son site internet..

En tant que fabricant de documents officiels, Maximum B est soumis à des contrôles réguliers par les autorités Congolaises et allemandes. De plus, Maximum B établit les standards élevés de la certification ISO pour ses services et le matériel traité.
MAXIMUM B fournit des services à la ville de Kinshasa et à la province du Bas-Uele. Des informations non retracée dans les archives du guichet unique de création des entreprises.

Ukiabi
24sur24.cd / MCP, via mediacongo.net
8435 suivent la conversation
6 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

JM Karavia | 6LYIFOO - posté le 11.01.2022 à 18:42

La Presidence est devenue un repere d'escrocs et des voleurs qui s'arrogent les pouvoirs du Gouvernement et les caisses du Tresor qu'ils detournent en toute impunite tandis que leur ami IGF les protege. Pas etonnant vu un 1er-ministre molasson dont la seule activite quotidienne est sa prise des photos-souvenirs avec ses visiteurs. On comprendra aussi pourquoi Nyembwe se dipute le controle du dossier de la re-evaluation des contrats et avoirs miniers Chinois - dont TFM - avec Nicholas Kazadi, pour raisons faciles a deviner. Bref, que des ESCROCS-JOUISSEURS au sommet revant de rempiler en 2023 tandis que le peuple broie la misere.

Non 0
Oui 17
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
le double | EFRMHPD - posté le 11.01.2022 à 18:37

Avec Tshilombo onq aura tout vu, ils ont volé l'argent de RAM, ils se précipitent maintenant sur les plaques d'immatriculation, Quelle honte ? Nous pensions que vous étiez avec le peuple mais une bande des voleurs au sommet de l'État...

Non 0
Oui 19
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Brother68 | MOFMXRD - posté le 11.01.2022 à 17:05

Pour des donneurs de leçons, c'en est trop. Scandales après Scandales à la présidence de la République, ceci prouve à suffisance que rien ne marche dans l'institution présidence de la République bref ceci prouve que Félix ne comprends rien de ce qui se passe autour de lui. Ses collaborateurs sont entrain de montrer à la face du monde l'incompétence de Félix.

Non 2
Oui 30
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
#savethekongo | CM9I8SU - posté le 11.01.2022 à 16:55

Mais ce pays en tout cas ca devient trop inquietant. Au kenya, les plaques d'immatriculations sont fabriquees par les prisoniers en prison meme...Au kongo il faut tout importer...meme les cures dent...Cest trop triste. Dans cette allure, bientot on va importer meme l'eau du fleuve!!! #savethekongo

Non 1
Oui 28
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Plamedi | HEY45YT - posté le 11.01.2022 à 16:32

Bango kaka,boye...

Non 0
Oui 18
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 11.01.2022 à 15:18

Kiadi kibeni! Un pays ne peut même pas fabriquer des morceaux de métal et faire des numérotations dessus pour l'immatriculation de ses engins roulant. Il faut faire appel à des sociétés dites 'allemandes' pour ce piètre besogne; bien sûr sur base de coopes. Mboka esi ekufa yango kala penza. Et Fatshi lui, président assis sur une fonction qui lui paie scandaleusement 2 millions de dollars le mois par le cadavre pays est comme cet enfant pauvre d'Afrique tombé par miracle dans le Disney Land. Il court éperdument de pavillon en pavillon, étourdi.

Non 1
Oui 41
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Conférence des donateurs de l’UA : Félix Tshisekedi annoncé à Malabo
AUTOUR DU SUJET

Mise au point sur le marché des plaques d’immatriculation : La DGI toujours dans le jeu

Société ..,