mediacongo.net - Actualités - Les stocks de chinchards importés de la Namibie tiendront jusque fin janvier 2022, rassure Jean-Marie Kalumba



Retour Economie

Les stocks de chinchards importés de la Namibie tiendront jusque fin janvier 2022, rassure Jean-Marie Kalumba

Les stocks de chinchards importés de la Namibie tiendront jusque fin janvier 2022, rassure Jean-Marie Kalumba 2022-01-15
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2022_actu/01-janv/10-16/kalumba_22_02145.jpeg -

Les stocks de chinchards importés par le Gouvernement congolais de la Namibie resteront disponibles jusqu’à la fin du mois de janvier 2022. C’est le Ministre de l’Economie nationale, Jean-Marie Kalumba, qui a donné ces assurances à l’issue de la réunion du Comité de conjoncture économique présidée, le mercredi 12 janvier 2022, par le Premier Ministre, Jean-Michel Sama Lukonde.

En effet, le Ministre de l’Economie, Jean-Marie Kalumba, tenait ainsi à dissiper le malentendu sur la rupture des stocks des produits chinchards importés par le Gouvernement en vue d’améliorer le pouvoir d’achat de la population.

Au-delà de la disponibilité du stock, la vente se poursuivra dans le respect de la chaîne de distribution.

« Nous avons le stock et un stock important qui nous garantit jusqu’à la fin du mois de janvier. Il y a des gens de mauvaise foi, il faut le savoir. Mais le stock est là. Nous devons respecter la chaîne de distribution, importateurs, distributeurs et détaillants. Nous sommes en train de respecter ça. Ce n’est pas au Gouvernement d’aller déposer la marchandise au niveau des détaillants. Donc, il y a une chaîne de distribution que nous devons respecter et c’est ce que nous sommes en train de faire », a-t-il précisé.

Il importe de noter que le Gouvernement congolais encourage la production locale. D’où la nécessité de se procurer ses propres bateaux de pêche afin de garantir l’auto-suffisance dans ce secteur.

Ici, le Ministre congolais de l’Economie affirme que cette question reste une finalité pour le Gouvernement même s’il y a des préalables à remplir avant de procéder à cette démarche.

« Nous avons opté pour la diversification de l’économie et nous devons atteindre cet objectif là. L’achat des bateaux de pêche, c’est une finalité. C’est tout un processus donc. Lorsque le Gouvernement décide de s’engager dans la pêche, il y a des préalables. Nous devons avoir en permanence l’électricité stable au niveau de Kalemie par exemple, au niveau de Lac Albert, à Bunia et au niveau de Mwanda.

Deuxième condition, nous devons avoir une chaîne de froid importante.
Troisième condition, les voies d’évacuation. Donc, Il faut une étude planifiée, organisée pour que nous puissions atteindre les résultats », a souligné Jean-Marie Kalumba.

D’après toujours le patron de l’Economie, l’objectif du Gouvernement Sama Lukonde est de stabiliser le marché intérieur. Ce qui l’a poussé à faire un tour pour se rendre compte de la réalité du terrain: il a observé qu’il y avait exagération des prix sur le marché qu’il fallait réguler. Il a également constaté que la valeur CIF que les commerçants étaient en train de brandir, c’était en réalité des valeurs CIF minorées.

Le combat pour le juste prix

Depuis l’avènement du Gouvernement des warriors, le combat pour l’application du juste prix est engagé.

L’Exécutif national vise à élaguer tous les éléments incorporés par les opérateurs économiques dans la structure de prix de manière unilatérale.

« Lorsque nous parlons de la structure des prix concertée, il y a deux étapes. La structure de prix concertée entre nous Gouvernement, les opérateurs économiques et la FEC. Mais les opérateurs économiques changent la structure de prix d’une manière unilatérale et ils sont à 39 éléments, c’est-à-dire qu’en dehors de minorer la valeur CIF qui a de l’impact sur le Trésor public, ils ajoutent les éléments non incorporables dans la structure de prix qui touchent également le pouvoir d’achat de la population. Donc, l’État perd et les consommateurs sont en train d’être volés », a conclu le Ministre Jean-Marie Kalumba.

La question du juste prix est le leitmotiv non seulement pour le ministre de l’Economie nationale mais bien plus un ferme engagement de l’ensemble du Gouvernement de l’Union sacrée de la nation.

Nadine Fula
Zoom - Eco / MCP, via mediacongo.net
8404 suivent la conversation
5 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

JM Karavia | 6LYIFOO - posté le 16.01.2022 à 22:09

Voila un autre faineant warrior comme ses patrons au sommet. Bref, "Ministre en charge des Poissons"... Si le ridicule pouvait tuer.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Plamedi | HEY45YT - posté le 15.01.2022 à 15:33

Tata oyo...

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Congo mon unique pays | 2RG113N - posté le 15.01.2022 à 14:57

Ou sont ces poissons. On les vend ou?

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Linon | 477Y1R1 - posté le 15.01.2022 à 14:41

La nature a fait que des grands personnages voient des grandes choses et les petits, voient les petites choses. Je classe les mbwarriors parmi les petits.

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Dede | 7XTGPLP - posté le 15.01.2022 à 14:20

Et la suite après la fin du mois, ça sera quoi? Il faut trouver des solutions durables pas agir en amateur . Attendre pendant 3 a 4 mois un stock qui s'épuise en un mois, c'est du n'importe quoi. Les prix vont flamber en début février dès que ce stock va fin

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC-Ouganda: appel à cesser l'activité pétrolière autour du parc des Virunga
left
ARTICLE Précédent : Interdiction d'exportation du blé par l'Inde: agriculteurs et négociants furieux d'avoir été privés d'une aubaine
AUTOUR DU SUJET

La Namibie menace de vendre aux enchères les quotas des poissons chinchards commandés par la RDC

Economie ..,

Distribution des poissons chinchards : "Le gouvernement attribue également aux Coréens et...

Economie ..,

Chinchards importés de la Namibie : l’UDPS/Matadi dénonce les prix élevés

Provinces ..,

Social de la population : de quoi sera fait l'après chinchards ?

Economie ..,