mediacongo.net - Actualités - Rutshuru: 3 blessés dans une double attaque d’un lion et d’un éléphant à Binza



Retour Provinces

Rutshuru: 3 blessés dans une double attaque d’un lion et d’un éléphant à Binza

Rutshuru: 3 blessés dans une double attaque d’un lion et d’un éléphant à Binza 2022-01-19
Science & env.
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2022_actu/01-janv/17-23/lion_22.jpg -

Un lion

Trois personnes ont été blessées, dans une double attaque des animaux sauvages du Parc national des Virunga, la journée de ce lundi 17 janvier à Nyamilima, et sur la piste Ndeko reliant l’enclave de pêche de Vitshumbi à la route nationale N°2, dans le groupement de Binza, en territoire de Rutshuru au Nord-Kivu.

Un éléphant a attaqué un homme et sa fille à Visoso, dans la périphérie de Nyamilima. Selon le président de la Société Civile à Nyamilima, Pacifique Lwaramba, ce pachyderme faisait partie d’une colonie d’autres éléphants.

«Ils [éléphants] sillonnaient cette zone depuis une semaine. Les écogardes du parc national des Virunga s’employaient à les refouler. Mais l’un de ces animaux s’est détourné de ses compagnons pour attaque un paysan et sa fille qui étaient alors un champ a Visoso non loin de la bordure électrique le long du parc national des Virunga en groupement de Binza», apprend-t-on.

Et pendant ce temps, un lion a agressé un passant sur la piste Ndeko. Selon le fonctionnaire délégué du Gouverneur de province à Vitshumbi, la victime se déplaçait à moto. Elle allait de Vitshumbi pour Kanyabayonga.

Katembo Mutahinga indique que ce fauve lui a sauté dessus, lui laissant des égratignures au niveau du jarret gauche.

«Dans sa chute l’homme tenait l’accélérateur de sa moto. Et comme la roue continuait de tourner, il y a eu beaucoup de poussière. Le lion a eu peur et s’est retranche», affirme le fonctionnaire délégué du Gouverneur de province à Vitshumbi.

Nos sources renseignent que dans les deux cas, les blesses sont admis dans des structures de santé à Nyamilima et à Vitshumbi.

La Société Civile à Nyamilima demande à l’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature (ICCN) de poursuivre la construction de la clôture électrique, pour empêcher la sortie des éléphants de leur habitat naturel.

Rappelons qu’en 2021, ces éléphants du Parc national des Virunga ont tué un couple des paysans qui capaient dans leurs champs. Plusieurs autres personnes ont été blessées au cours de différentes attaques de ces animaux.

Faustin Tawite, depuis Rutshuru
congo-press.com (MCP) / Prunelle RDC
8383 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Résurgence de la lèpre à Beni : 4 nouveaux cas notifiés depuis le début de l’année 2022
AUTOUR DU SUJET

Nord-Kivu : une patrouille des FARDC visée par des tirs du M23 (Armée)

Provinces ..,

Nord-Kivu : « Le M23 n’a jamais délibérément cédé le terrain comme il le prétend dans...

Provinces ..,

Nord-Kivu: « L’armée congolaise ne noue aucune alliance avec les groupes armés qu’elle...

Provinces ..,

Nord-Kivu : Un député provincial libéré après 3 mois de détention pour avoir critiqué...

Provinces ..,