mediacongo.net - Actualités - Lubumbashi: 15 ans de prison pour les violeurs des detenues de la prison de Kasapa



Retour Provinces

Lubumbashi: 15 ans de prison pour les violeurs des detenues de la prison de Kasapa

Lubumbashi: 15 ans de prison pour les violeurs des detenues de la prison de Kasapa 2022-01-21
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2022_actu/01-janv/17-23/kasapaprison.jpg -

Dix prisonniers, violeurs de détenues à la prison de Kasapa, à Lubumbashi (Haut-Katanga), ont été condamnés à 15 ans de prison.

Les condamnés au nombre de dix, auteurs de viols collectifs, étaient poursuivis pour viol, incendie volontaire, et tentative d’évasion.

Le tribunal de grande instance de Lubumbashi a rendu ce verdict le mercredi 19 janvier, à la prison de la Kasapa où se tenaient les audiences en chambre foraine.

L’Union congolaise des femmes des médias (UCOFEM), à Lubumbashi, salue, jeudi 20 janvier, la condamnation de ces malfaiteurs :

« Pour nous c’est vraiment un sentiment de satisfaction parce que, ces femmes viennent d’obtenir gain de cause. Et comme vous le savez, ce procès a pris beaucoup de temps avant son démarrage mais heureusement que trois mois après, les accusés viennent d’être punis par une peine de 15 ans de prison », a déclaré, Godelieve Nyemba, secrétaire administrative de cette organisation.

Satisfaction de l’UCOFEM

Cependant, l’UCOFEM souhaite que les victimes obtiennent également réparation pour les préjudices subis.

« Le seul problème qui reste, c’est que, les femmes n’ont pas obtenu réparation même si les accusés doivent des dommages et intérêts de l’ordre de 5000 dollars chacun. Mais nous, nous estimons que, c’est de la responsabilité de l’Etat congolais de pouvoir réparer, car ces femmes ont subi le viol dans une prison qui est sous la responsabilité de l’Etat », a plaidé Godelieve Nyemba.

Elle a ajouté que les victimes ont malheureusement subi les conséquences de ces viols collectifs :

« Vous le savez également que certaines d’entre elles étaient tombées enceintes et même certaines avaient contracté des infections, des maladies et même le VIH/SIDA et donc nous espérons qu’au-delà de cette sanction punitive à l’encontre des accusés, ces femmes pourront obtenir réparation ».

Pour rappel, les viols collectifs de femmes détenues à la prison centrale de la Kasapa avaient eu lieu le 25 et 26 septembre 2021, lors d’une violente émeute dans cette prison. L’Union Congolaise des Femmes des Médias avait accompagné les victimes durant tout le déroulement du procès.


infocongo/ MCP, via mediacongo.net
8363 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Résurgence de la lèpre à Beni : 4 nouveaux cas notifiés depuis le début de l’année 2022