mediacongo.net - Actualités - Aucune seconde de glissement ne sera tolérée en 2023, prévient Nouvel Elan



Retour Politique

Aucune seconde de glissement ne sera tolérée en 2023, prévient Nouvel Elan

Aucune seconde de glissement ne sera tolérée en 2023, prévient Nouvel Elan 2022-01-21
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2022_actu/01-janv/17-23/muzito_adolphe_nouvel_elan_21_0.jpg -

« Nous appelons à la vigilance du peuple congolais nous ne tolérerons aucune seconde de glissement en 2023 », a affirmé jeudi 20 janvier à Goma au Nord-Kivu, le coordonnateur chargé d’implanter le parti Nouvel Elan, Me Yannick Ramazani. Le parti du Premier ministre honoraire Adolphe Muzito constate qu’il n y’a pas de signaux qui prouvent que les élections auront lieu dans le délai constitutionnel.

« Aujourd’hui avec la CENI [Commission électorale nationale indépendante], les moyens financiers, matériels, et les moyens humains ne sont pas encore réunis. Les agents de la composante de cette CENI font l’objet de division de la classe politique. Vous avez lu le communiqué de la coalition LAMUKA, signé par l’ancien premier ministre, Adolphe Muzito, il y a péril en la demeure en ce qui concerne la composante de la CENI », a fustigé Me Yannick Ramazani.

Il a fait remarquer que Denis Kadima, actuel président de la CENI se plaint de ne pas avoir les moyens de sa politique.

« On doit entamer la loi sur la répartition des sièges, jusque-là rien n’est fait, [on n’a pas encore promulgué la loi] et cela ne nous rassure pas qu’on puisse aller aux élections qui seront légitimes », estime-t-il.

Me Ramazani plaide pour un consensus plus large « le plus tôt possible » pour que la RDC réussisse les élections de 2023.

« Nous appelons à la vigilance du peuple congolais nous ne tolérerons aucune seconde de glissement en 2023 », a affirmé jeudi 20 janvier à Goma au Nord-Kivu, le coordonnateur chargé d’implanter le parti Nouvel Elan, Me Yannick Ramazani. Le parti du Premier ministre honoraire Adolphe Muzito constate qu’il n y’a pas de signaux qui prouvent que les élections auront lieu dans le délai constitutionnel.

« Aujourd’hui avec la CENI [Commission électorale nationale indépendante], les moyens financiers, matériels, et les moyens humains ne sont pas encore réunis. Les agents de la composante de cette CENI font l’objet de division de la classe politique. Vous avez lu le communiqué de la coalition LAMUKA, signé par l’ancien premier ministre, Adolphe Muzito, il y a péril en la demeure en ce qui concerne la composante de la CENI », a fustigé Me Yannick Ramazani.

Il a fait remarquer que Denis Kadima, actuel président de la CENI se plaint de ne pas avoir les moyens de sa politique.

« On doit entamer la loi sur la répartition des sièges, jusque-là rien n’est fait, [on n’a pas encore promulgué la loi] et cela ne nous rassure pas qu’on puisse aller aux élections qui seront légitimes », estime-t-il.

Me Ramazani plaide pour un consensus plus large « le plus tôt possible » pour que la RDC réussisse les élections de 2023.


Radio Okapi / MCP, via mediacongo.net
8364 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Accords Kigali-Brazzaville : Pour nuire à la sécurité de la RDC ?
AUTOUR DU SUJET

Election 2023: "Nous travaillons sérieusement pour la tenue des élections en 2023" (Denis Kadima)

Politique ..,

Élections 2023 : Tous les puzzles réunis, le décor de la contestation planté

Politique ..,

Processus électoral: "La Céni utilisera la machine à voter" (Denis Kadima)

Politique ..,

Élections 2023 : ‘’Désormais les membres de la CENI seront poursuivis par la justice en cas...

Politique ..,