mediacongo.net - Actualités - Kinshasa/« Métro-Kin » : Encore un mort-né de Ngobila ?



Retour Politique

Kinshasa/« Métro-Kin » : Encore un mort-né de Ngobila ?

Kinshasa/« Métro-Kin » : Encore un mort-né de Ngobila ? 2022-01-26
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2022_actu/01-janv/24-30/Kinshasa-Metro-Kin.jpg -

Le projet « Métro-Kin », c’est ce nouveau produit en vente libre à Kinshasa dont l’inventeur n’est autre que le patron de l’Exécutif provincial de la ville capitale, Gentiny Ngobila Mbaka que les Kinois doivent consommer sans modération.

Selon son génie concepteur, « Métro- Kin» est destiné à l’entretien, construction et réhabilitation des voies ferrées à Kinshasa. Soulignons ici que le lancement de cette vaste initiative a déjà eu lieu. Reste à voir le résultat à court terme, moyen et long terme.

Dans la foulée, disons aussi que « Métro-Kin » vient allonger la liste de grands chantiers du Gouverneur de Kinshasa. Curieusement, Kin-Bopeto, Kin zéro-trou, Zando,… initiés voici des mois, ces projets sont loin de produire des effets. D’où ces inquiétudes grandissantes sur le bien fondé de « Métro-Kin ».

D’aucuns se posent la question de savoir s’il ne s’agit pas d’un autre « mort-né » à classer dans le box du mythique Gouverneur. Une préoccupation légitime dès lors que les Kinois savent dans quel état se trouvent les voies ferrées à Kinshasa. Construites par les colonisateurs, nombreuses d’entre elles n’existent plus que de nom. La vétusté du matériel rendu irrécupérable par les constructions de tous genres érigées dessus sans oublier le vol des leurs pièces par des personnes bien connues… tous ces éléments en disent long.

« Jusqu’où ira l’ancien n° 1 controversé de Yumbi avec ses prouesses nulles ? », Réponse attendue impatiemment !

Zamenga Odimbale
Actu7 / MCP, via mediacongo.net
8403 suivent la conversation
3 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Meso Mbuaki | 9KYSFK8 - posté le 27.01.2022 à 16:12

Le seul but de cette société serait de mener des études et de chercher des partenaires. Prétexte pour des missions et autres frais intraçables. On crée juste un centre de dépenses, sans recette et qui échappe au contrôle budgétaire. Bana mayele !

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Meso Mbuaki | 9KYSFK8 - posté le 26.01.2022 à 17:21

Le seul but de cette société serait de mener des études et de chercher des partenaires. Prétexte pour des missions et autres frais intraçables. On crée juste un centre de dépenses, sans recette et qui échappe au contrôle budgétaire. Bana mayele !

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
JM Karavia | 6LYIFOO - posté le 26.01.2022 à 08:41

Les Kinois se demandent pourquoi ce kleptomane recidiviste Ngobila est toujours a la tete de leur ville-province apres son long chapelet d'echecs et magouilles financieres lui meritant une chambre a Makala. Mais ce jongleur ex-FCC sait manipuler et caresser ses protecteurs dans la Famille biologique et politique de "qui vous savez". Vive l'Impunite formule USN. Les Kamerhe, Eteni, Bakonga, Acacia, se la coulant douce en savent autant.

Non 0
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Kasumbalesa : l’intolérance politique à la base des blessés