Recherche
  Home Elections Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Medias & tendances Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - Publicité - Election
mediacongo

Mutamba Constant

le 24 avril 1988 à Luputa (Lomami), Constant Mutamba est donc le plus jeune des vingt-six candidats à l’élection présidentielle de 2023. Il se présente à ce scrutin sous le label de son regroupement politique, Dynamique progressiste révolutionnaire (DYPRO).

En 2006, Constant Mutamba décroche son diplôme d'Etat au collège Maele (sacré-cœur) à Kisangani (Tshopo) où il fonde l'association de lutte contre la tricherie (ALT).

Il a passé toute son enfance dans cette ville de la Tshopo, où il affirme avoir vécu toutes guerres d'agression rwando-ougandaise.

Inscrit à l’Université protestante au Congo (UPC), il est élu en janvier 2011, président des étudiants et 1er vice-président des étudiants du Congo (REC).

Il décroche à l’UPC un diplôme en droit. Constant Mutamba est Chef de travaux dans cette université et détenteur d’un master en gestion et droit de l'entreprise de l'Université de Liège-ISC (Belgique).

Avocat au barreau de Kinshasa, mandataire en mines et carrières, le candidat Mutamba est le fondateur du cabinet d'avocats MKM LAWFIRM.

Il est secrétaire exécutif du Corps des mandataires en mines et carrières (CMMC).

En janvier 2013, Constant Mutamba est nommé assistant du gouverneur de l’ex-Province Orientale, Jean Saidi Bamanisa.

L’année suivante, il se lança dans la politique active, et devient pendant ce temps, administrateur à la SCTP SA, ex ONATRA, en juillet 2017.

En avril 2014, il crée le mouvement citoyen Nouvelle génération pour l'émergence du Congo (NOGEC).

En mars 2017, il devient rapporteur du Présidium de la plateforme politique de l’opposition, Rassemblement des Forces politiques et sociales acquises au changement (RASSOP).

En mars 2018, devenu désormais proche de la famille politique de Joseph Kabila, Constant Mutamba transforme NOGEC en regroupement politique, qui aligne des candidats aux législatives nationales et provinciales.

Il signe, en mai 2018, la charte constitutive du Front commun pour le Congo (FCC) dont il devient membre du Bureau politique.

Il quitte la famille politique Kabiliste, lorsqu’il fonde, le 1er novembre 2021 avec son compagnon Âgée Matembo, la DYPRO, qui se réclame de l’opposition républicain.