mediacongo.net - Offre d'emploi - Conseiller technique des questions sociales

Conseiller technique des questions sociales

 LE FONDS MONDIAL POUR LA NATURE EN REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO (WWF-RDC) recrute

 « Un Conseillé Technique des Questions Sociales »

 

Poste : Conseiller technique des questions sociales 

Superviseur : Coordonnateur de « Projet Gouvernance forestière »

Projet : Programme de gouvernance forestière en RDC

Période :  Dix mois (Juillet   2019 - Mai 2020)

Lieux : Kinshasa et Provinces forestières

 

I. Contexte

La République démocratique du Congo (RDC) est un pays de la région de l’Afrique centrale qui dispose de vastes ressources. La RDC a une superficie de 234,5 millions d’hectares avec une couverture forestière d’environ 62% du territoire national (environ 145 millions d’Ha) qui abrite des espèces de faune et de flore d’importance mondiale, c’est-à-dire 11 000 espèces de plantes, 450 mammifères, 1 150 oiseaux, 300 reptiles et 200 amphibiens.

Le secteur forestier en RDC reste un pilier important de l'économie congolaise. Cependant, étant donné qu’une grande partie de ce secteur est informel, il n’est pas comptabilisé dans les registres officiels. Le secteur du bois formel est le plus petit en volume (0,3 million de m3), suivi du secteur informel du bois (2 millions de m3) et du secteur du bois de chauffe (72 millions de m3). La contribution actuelle du secteur du bois formel au PIB de la RDC est d'environ 5%, mais la valeur ajoutée estimée générée par les trois secteurs du bois dépasse probablement ce chiffre.

Le gouvernement gère le secteur forestier en RDC, qui comprend actuellement 63 concessions forestières couvrant actuellement 10,7 millions d'hectares de concessions forestières de premier ordre sur un total de 150,4 millions d'hectares (Forest of Basin Forest, 2015). Ces concessions forestières constituent un outil important pour la gestion durable des forêts et fournissent des services écosystémiques essentiels aux communautés vivant de la forêt. La contribution du secteur du bois formel au PIB de la RDC n’est que d’environ 5% (Debroux et al., 2007). Toutefois, on estime que 90% du bois exploité en RDC provient du secteur informel du bois d’œuvre et du bois de feu. Le commerce illégal de l'exploitation forestière a un impact sur la gestion durable et la gouvernance de ces concessions forestières, ainsi que sur la vie des communautés vivant de la forêt.

Le programme de gouvernance forestière du WWF, financé par l'Agence norvégienne de coopération pour le développement (NORAD) entre 2017 et 2020, vise à aider les organisations locales de la société civile à plaider en faveur d'une meilleure gouvernance dans le secteur forestier et à lutter contre l'exploitation forestière illégale en RDC. Plus spécifiquement, le programme vise à aider la société civile locale à a) surveiller et assurer la mise en œuvre de la réglementation sur les concessions forestières, en particulier le versement d’avantages financiers aux communautés locales et autochtones, et b) à surveiller les flux de bois et à plaider en faveur de l’application des lois contre les pratiques illégales du commerce du bois. Ces activités veilleront à ce que les entreprises forestières assurent le développement socio-économique des communautés locales et autochtones dans les concessions forestières et à proximité de celles-ci, tout en réduisant le commerce illicite, en maintenant ainsi l'intégrité de l'écosystème et en offrant des services utiles aux populations et à la nature en RDC.

II. Fonction principale :

Le Conseiller Technique a pour fonction principale d’assurer une planification et une évaluation des activités du Programme Gouvernance Forestière pour assurer une coordination efficace des aspects techniques de ce Programme en conformité avec le budget. Il constitue l’interface technique de contact entre le Programme et ses partenaires tels que la CIFOR, la CNCEIB, REPALEF et les ONGs partenaires. Il contribue à la promotion  des droits et intérêts des Communautés Locales et Peuples Autochtones ainsi que les organisations de la société civile pour l’amélioration  de  la Gouvernance forestière en RDC.

III. Tâches et responsabilités principales :

Sous la supervision du Chef de projet du Programme Gouvernance Forestière, le Conseiller Technique assurera entre autres les tâches spécifiques suivantes :

IV. Profil 

Qualifications requises :

Compétences et aptitudes requises :

V. Dépôt de candidatures

Les candidats  intéressées et qui remplissent les conditions  reprises plus haut sont priées de faire parvenir une lettre de motivation accompagnée d’un CV à jour avec trois personnes de références à l’attention du Responsable des ressources humaines aux adresses : recruit-wwfdrc@wwfdrc.org avec mention « Conseiller technique des questions sociales » et la copie de la carte de demandeur d’emploi de l’ONEM ou déposer le dossier au bureau WWF-RDC, sise, 14, sergent Moke, commune de Ngaliema.

Date limite de dépôt des candidatures : 17 juin 2019

Kinshasa
https://www.mediacongo.net/pics/mediacongo.png
2019-09-15



Retour à la liste Offre d'emploi
Publiée le 06/06/2019
AVIS AUX CANDIDATS mediacongo.net et ses partenaires attirent l’attention des candidats qu’aucun frais n’est exigé pour le dépôt des candidatures, ni pour une autre raison (interview ou formation). Veuillez NE PAS ENVOYER DE L’ARGENT sous quelque forme que ce soit (cash, virement , transfert Westen Union, mobile money,…) et directement nous le signaler.

Conseiller technique des questions sociales

Lieu

Kinshasa ()

Description

Le poste

 LE FONDS MONDIAL POUR LA NATURE EN REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO (WWF-RDC) recrute

 « Un Conseillé Technique des Questions Sociales »

 

Poste : Conseiller technique des questions sociales 

Superviseur : Coordonnateur de « Projet Gouvernance forestière »

Projet : Programme de gouvernance forestière en RDC

Période :  Dix mois (Juillet   2019 - Mai 2020)

Lieux : Kinshasa et Provinces forestières

 

I. Contexte

La République démocratique du Congo (RDC) est un pays de la région de l’Afrique centrale qui dispose de vastes ressources. La RDC a une superficie de 234,5 millions d’hectares avec une couverture forestière d’environ 62% du territoire national (environ 145 millions d’Ha) qui abrite des espèces de faune et de flore d’importance mondiale, c’est-à-dire 11 000 espèces de plantes, 450 mammifères, 1 150 oiseaux, 300 reptiles et 200 amphibiens.

Le secteur forestier en RDC reste un pilier important de l'économie congolaise. Cependant, étant donné qu’une grande partie de ce secteur est informel, il n’est pas comptabilisé dans les registres officiels. Le secteur du bois formel est le plus petit en volume (0,3 million de m3), suivi du secteur informel du bois (2 millions de m3) et du secteur du bois de chauffe (72 millions de m3). La contribution actuelle du secteur du bois formel au PIB de la RDC est d'environ 5%, mais la valeur ajoutée estimée générée par les trois secteurs du bois dépasse probablement ce chiffre.

Le gouvernement gère le secteur forestier en RDC, qui comprend actuellement 63 concessions forestières couvrant actuellement 10,7 millions d'hectares de concessions forestières de premier ordre sur un total de 150,4 millions d'hectares (Forest of Basin Forest, 2015). Ces concessions forestières constituent un outil important pour la gestion durable des forêts et fournissent des services écosystémiques essentiels aux communautés vivant de la forêt. La contribution du secteur du bois formel au PIB de la RDC n’est que d’environ 5% (Debroux et al., 2007). Toutefois, on estime que 90% du bois exploité en RDC provient du secteur informel du bois d’œuvre et du bois de feu. Le commerce illégal de l'exploitation forestière a un impact sur la gestion durable et la gouvernance de ces concessions forestières, ainsi que sur la vie des communautés vivant de la forêt.

Le programme de gouvernance forestière du WWF, financé par l'Agence norvégienne de coopération pour le développement (NORAD) entre 2017 et 2020, vise à aider les organisations locales de la société civile à plaider en faveur d'une meilleure gouvernance dans le secteur forestier et à lutter contre l'exploitation forestière illégale en RDC. Plus spécifiquement, le programme vise à aider la société civile locale à a) surveiller et assurer la mise en œuvre de la réglementation sur les concessions forestières, en particulier le versement d’avantages financiers aux communautés locales et autochtones, et b) à surveiller les flux de bois et à plaider en faveur de l’application des lois contre les pratiques illégales du commerce du bois. Ces activités veilleront à ce que les entreprises forestières assurent le développement socio-économique des communautés locales et autochtones dans les concessions forestières et à proximité de celles-ci, tout en réduisant le commerce illicite, en maintenant ainsi l'intégrité de l'écosystème et en offrant des services utiles aux populations et à la nature en RDC.

II. Fonction principale :

Le Conseiller Technique a pour fonction principale d’assurer une planification et une évaluation des activités du Programme Gouvernance Forestière pour assurer une coordination efficace des aspects techniques de ce Programme en conformité avec le budget. Il constitue l’interface technique de contact entre le Programme et ses partenaires tels que la CIFOR, la CNCEIB, REPALEF et les ONGs partenaires. Il contribue à la promotion  des droits et intérêts des Communautés Locales et Peuples Autochtones ainsi que les organisations de la société civile pour l’amélioration  de  la Gouvernance forestière en RDC.

III. Tâches et responsabilités principales :

Sous la supervision du Chef de projet du Programme Gouvernance Forestière, le Conseiller Technique assurera entre autres les tâches spécifiques suivantes :

  • Apporter un appui dans la planification et le suivi budgétaire du Programme Gouvernance forestière en 2020,
  • Veiller à l’élaboration, mise à jour et soumission des documents de base du Programme au près du Bailleur dans le délai (Results Framework, budget, rapport technique etc.) en 2020 ;
  • Suivre le travail de toutes les ONG partenaires en rapport avec le Programme Gouvernance Forestière de WWF en 2019-2020
  • Assurer l’interface avec la CIFOR pour les aspects techniques du Programme Gouvernance Forestière (2019-2020) ;
  • Assurer l’interface technique du Programme et le Réseau des peuples Autochtones pour la gestion durable des Ecosystèmes forestiers, REPALEF (2019-2020) ;
  • Assurer la mise à jour de la base des données et la carte des concessions forestières en RDC ;
  • Contribuer au reporting du Programme Gouvernance Forestière ;
  • Effectuer des visites de terrain et fournir un appui technique régulier aux partenaires du projet notamment les ONG, les peuples autochtones et les communautés locales (2019-2020) ;
  • Elaborer et mettre à jour de façon continue la base de données détaillée sur les différentes organisations de la société civile environnementale congolaise, et mettre en place un système permettant la consultation par les acteurs concernés par des réunions trimestrielles et de suivre l’exécution des activités avec le fundraising ;
  • Contribuer à la bonne exécution du plan de travail de la coalition nationale contre l’Exploitation Illégale du Bois (CNCEIB) en vue de devenir une entité légale de droit congolais ;
  • Relever toute autre activité qui sera demandée par le Programme Forêt et selon, les opportunités.

IV. Profil 

Qualifications requises :

  • Diplôme universitaire en agronomie, environnement, foresterie, biologie, économie, sociologie ou autres domaines apparentés,
  • Expérience de travail d’au moins 3 ans dans l’appui communautaire, la gestion et la mise en œuvre, y compris le suivi et le rapportage des activités.

Compétences et aptitudes requises :

  • Connaissance de la gestion des ressources naturelles, des questions de droits des peuples dépendant de forêt,
  • Expérience dans l'organisation de sessions de formation, ateliers/séminaires et visites d’échange/présentation etc… ;
  • Connaissance des stratégies de campagne de sensibilisation (plaidoyer) et de collaboration avec les communautés ;
  • Bonnes capacités analytiques  en résolution des problèmes ;
  • Maitrise de l’outil informatique ;
  • Excellente maîtrise du français oral et écrit, la connaissance de l’anglais constituerait un atout ;
  • Adhésion aux valeurs de la WWF, qui sont être: Compétent, Optimiste, Déterminé et Engagé,
  • Démontrer les comportements suivants : Viser l’impact, Ecouter attentivement, Collaborer ouvertement et Innover sans crainte.

V. Dépôt de candidatures

Les candidats  intéressées et qui remplissent les conditions  reprises plus haut sont priées de faire parvenir une lettre de motivation accompagnée d’un CV à jour avec trois personnes de références à l’attention du Responsable des ressources humaines aux adresses : recruit-wwfdrc@wwfdrc.org avec mention « Conseiller technique des questions sociales » et la copie de la carte de demandeur d’emploi de l’ONEM ou déposer le dossier au bureau WWF-RDC, sise, 14, sergent Moke, commune de Ngaliema.

Date limite de dépôt des candidatures : 17 juin 2019

Contact

Société :WWF

Site Internet :

Email :recruit-wwfdrc@wwfdrc.org

right
EMPLOI SUIVANT : Lubumbashi Branch Manager (Chef d’Agence Lubumbashi)
left
EMPLOI Précédent : Consultants en vue d’une accréditation