mediacongo.net - Offre d'emploi - Consultant (e) national (e)

Consultant (e) national (e)

TERMES DE REFERENCE :

RECRUTEMENT D’UN CONSULTANT POUR L’ETUDE DE REFERENCE DES CHAINES DE VALEUR DES CULTURES VIVRIERES : MANIOC ET MAÏS POUR LA MISE EN PLACE DE LA PLATEFORME BUY FROM WOMEN
EN RDC

 

I. Information sur le poste

Titre : Consultant (e) national (e)
Date limite de dépôt : 25 février 2020
Type de contrat : SSA
Niveau du poste : National
Durée de la mission : Mars 2020 (1 mois)

II. Contexte

En République Démocratique du Congo, la contribution de l’agriculture au PIB est de l’ordre  de 40%. L’agriculture est essentiellement de subsistance, pratiquée sur de petites exploitations individuelles et/ou familiales. La population rurale représente 70 % de la population globale du pays et les femmes représentent 60 % de cette population rurale, et 85 % d’entre elles sont engagées dans le secteur agricole.

Avec ses 80 millions d’ha de terres arables est la deuxième surface cultivable au monde, après le Brésil. Une population estimée à plus ou moins 80 millions d’habitants dont 52% des femmes.
En dépit de ce nombre, les femmes restent confrontées à plusieurs contraintes qui limitent leur contribution au développement du secteur agricole, dont entre autres : l’accès à la terre, l’accès au financement, l’accès aux marchés et l’accès à l’information sans oublier la fracture numérique qui existe dans le pays.

Vu l’importance que revêt le secteur agricole, ONU Femmes met en œuvre son programme d’autonomisation économique des femmes par le biais du programme phare de l’agriculture : AgriFeD (Agriculture, Femmes et Développement durable).

Lancé en décembre 2017, ce programme vise l’autonomisation économique des femmes rurales à travers des systèmes de production agricole durables et résilients aux changements climatiques.
L’une des plus grandes originalités de ce programme est qu’il est mis en œuvre à travers une approche holistique bâtie autour de quatre axes majeurs : (1) l’amélioration de l’accès des agricultrices rurales à la terre et à la sécurisation foncière ; (2) l’accroissement de la production et la productivité des agricultrices rurales par l’accès à l’information et aux technologies appropriées ; (3) la levée des obstacles financiers pour accroitre la capacité des promotrices à investir ; (4) le renforcement de la position des promotrices dans les chaînes de valeur pour de meilleures parts de marché et de meilleurs revenus.

Dans le cadre de la deuxième composante d’accès à l’information et aux technologies appropriées, ONU Femmes RDCsouhaite mettre en place la plateforme de gestion d’entreprises mobile appelée "BuyfromWomen", en français :« Achetez auprès des Femmes » qui permet de faciliter l’accès des agricultrices à la sécurité foncière, à l'information, aux marchés et à la finance, en leur fournissant une vue à 360° de leurs affaires.

L’augmentation de la production et de la productivité agricole passe nécessairement par le renforcement de l’accès des femmes aux moyens de production et aux marchés, l’atteinte de plusieurs ODD notamment l’ODD 1 (éradication de la pauvreté), l’ODD 2 (lutte contre la faim), l’ODD5 (égalité entre les sexes), l’ODD 8 (accès à des emplois décents), l’ODD 9 (innovation et infrastructures), l’ODD 10 (réduction de l'inégalité),l’ODD 13 (lutte contre le changement climatique) et l’ODD 17 (construction de partenariats pour des objectifs globaux).

III. Objectif de la consultation

L'objectif global de la consultation est de réaliser une étude de référence des chaines de valeur dans les filières vivrières : manioc et maïs pour la mise en place de la plateforme BuyFrom Women en RDC.
Cette analyse permettra d’établir un point de départ pour développer le schéma de réponse aux attentes fixées à la plateforme.

L'analyse de référence évaluera les problèmes et les défis auxquels sont confrontées les femmes agricultrices dans les OP(Organisations paysannes) et autres systèmes d’organisation dans les filières vivrières ciblées par le projet.

Les objectifs spécifiques sont les suivants :

IV. Méthodologie

L’étude de référence des chaines de valeur dans les filières vivrières : manioc et maïs pour la mise en place de la plateforme BuyFrom Women en RDC utilisera une combinaison des techniques quantitatives et qualitatives. Les données seront recueillies au moyen d'enquêtes, d'observations directes, de discussions de groupe et d'entrevues avec des informateurs clés.

V. Résultats attendus

VI. Durée de la consultation

La consultation se déroule au mois demars 2020.

VII. Qualifications du consultant

VIII. Manifestation d’intérêt

Les dossiers de candidatures seront constitués des éléments ci-après :

N.B : Les candidatures ainsi que toutes les pièces annexes seront réceptionnées sous pli fermé au plus tard 25 février 2020, au secrétariat de l’ONU Femmes à l’adresse suivante :  4ème niveau Immeuble Losonia, Boulevard du 30 Juin, Kinshasa/Gombe

Kinshasa
https://www.mediacongo.net/pics/mediacongo.png
2020-10-01



Retour à la liste Offre d'emploi
Publiée le 14/02/2020
AVIS AUX CANDIDATS mediacongo.net et ses partenaires attirent l’attention des candidats qu’aucun frais n’est exigé pour le dépôt des candidatures, ni pour une autre raison (interview ou formation). Veuillez NE PAS ENVOYER DE L’ARGENT sous quelque forme que ce soit (cash, virement , transfert Westen Union, mobile money,…) et directement nous le signaler.

Consultant (e) national (e)

Lieu

Kinshasa ()

Description

Le poste

TERMES DE REFERENCE :

RECRUTEMENT D’UN CONSULTANT POUR L’ETUDE DE REFERENCE DES CHAINES DE VALEUR DES CULTURES VIVRIERES : MANIOC ET MAÏS POUR LA MISE EN PLACE DE LA PLATEFORME BUY FROM WOMEN
EN RDC

 

I. Information sur le poste

Titre : Consultant (e) national (e)
Date limite de dépôt : 25 février 2020
Type de contrat : SSA
Niveau du poste : National
Durée de la mission : Mars 2020 (1 mois)

II. Contexte

En République Démocratique du Congo, la contribution de l’agriculture au PIB est de l’ordre  de 40%. L’agriculture est essentiellement de subsistance, pratiquée sur de petites exploitations individuelles et/ou familiales. La population rurale représente 70 % de la population globale du pays et les femmes représentent 60 % de cette population rurale, et 85 % d’entre elles sont engagées dans le secteur agricole.

Avec ses 80 millions d’ha de terres arables est la deuxième surface cultivable au monde, après le Brésil. Une population estimée à plus ou moins 80 millions d’habitants dont 52% des femmes.
En dépit de ce nombre, les femmes restent confrontées à plusieurs contraintes qui limitent leur contribution au développement du secteur agricole, dont entre autres : l’accès à la terre, l’accès au financement, l’accès aux marchés et l’accès à l’information sans oublier la fracture numérique qui existe dans le pays.

Vu l’importance que revêt le secteur agricole, ONU Femmes met en œuvre son programme d’autonomisation économique des femmes par le biais du programme phare de l’agriculture : AgriFeD (Agriculture, Femmes et Développement durable).

Lancé en décembre 2017, ce programme vise l’autonomisation économique des femmes rurales à travers des systèmes de production agricole durables et résilients aux changements climatiques.
L’une des plus grandes originalités de ce programme est qu’il est mis en œuvre à travers une approche holistique bâtie autour de quatre axes majeurs : (1) l’amélioration de l’accès des agricultrices rurales à la terre et à la sécurisation foncière ; (2) l’accroissement de la production et la productivité des agricultrices rurales par l’accès à l’information et aux technologies appropriées ; (3) la levée des obstacles financiers pour accroitre la capacité des promotrices à investir ; (4) le renforcement de la position des promotrices dans les chaînes de valeur pour de meilleures parts de marché et de meilleurs revenus.

Dans le cadre de la deuxième composante d’accès à l’information et aux technologies appropriées, ONU Femmes RDCsouhaite mettre en place la plateforme de gestion d’entreprises mobile appelée "BuyfromWomen", en français :« Achetez auprès des Femmes » qui permet de faciliter l’accès des agricultrices à la sécurité foncière, à l'information, aux marchés et à la finance, en leur fournissant une vue à 360° de leurs affaires.

L’augmentation de la production et de la productivité agricole passe nécessairement par le renforcement de l’accès des femmes aux moyens de production et aux marchés, l’atteinte de plusieurs ODD notamment l’ODD 1 (éradication de la pauvreté), l’ODD 2 (lutte contre la faim), l’ODD5 (égalité entre les sexes), l’ODD 8 (accès à des emplois décents), l’ODD 9 (innovation et infrastructures), l’ODD 10 (réduction de l'inégalité),l’ODD 13 (lutte contre le changement climatique) et l’ODD 17 (construction de partenariats pour des objectifs globaux).

III. Objectif de la consultation

L'objectif global de la consultation est de réaliser une étude de référence des chaines de valeur dans les filières vivrières : manioc et maïs pour la mise en place de la plateforme BuyFrom Women en RDC.
Cette analyse permettra d’établir un point de départ pour développer le schéma de réponse aux attentes fixées à la plateforme.

L'analyse de référence évaluera les problèmes et les défis auxquels sont confrontées les femmes agricultrices dans les OP(Organisations paysannes) et autres systèmes d’organisation dans les filières vivrières ciblées par le projet.

Les objectifs spécifiques sont les suivants :

  • Recenser les différents produits cultivés par les femmes dans la zone et collecter les estimations de production annuelle
  • Faire la typologie des produits agricoles des femmes dans les filières manioc et maïs;
  • Déterminer le profil socio- économique selon le genre (ventiler les données par sexe et par âge) des différents acteurs de la chaine de valeur dans les filières manioc et maïs;
  • Déterminer les mécanismes de financement existant utilisés par ces associations et coopératives ;
  • Analyser le circuit de production et le circuit commercial pour l’écoulement des produits de ces associations et coopératives et identifier les niches de marchés porteurs ;
  • Mener les enquêtes qualitatives et quantitatives en vue de la collecte des données primaires (Gestion et structuration des organisations, nombre des membres ventilé par sexe et âge, inventaire des ressources humains et techniques/matériels, Recenser les personnes utilisant les smartphones, niveau de connaissance des TIC…)pour la mise en place de la plateforme BuyFrom Women ;
  • Proposer un plan d’action avec des interventions qui permettra un bon cycle de transformation et commercialisation des produits des femmes agricultrices des sites ciblés par la mission.
  • Concevoir en collaboration avec l'équipe d'ONU Femmes RDCun plan de déploiement du projet BuyFrom Women.

IV. Méthodologie

L’étude de référence des chaines de valeur dans les filières vivrières : manioc et maïs pour la mise en place de la plateforme BuyFrom Women en RDC utilisera une combinaison des techniques quantitatives et qualitatives. Les données seront recueillies au moyen d'enquêtes, d'observations directes, de discussions de groupe et d'entrevues avec des informateurs clés.

V. Résultats attendus

  • Rapport sur l’étude de référence des chaines de valeur dans les cultures vivrières : manioc et maïs pour la mise en place de la plateforme BuyFromwomen dans les provinces de Kinshasa et du Kwilu (Bulungu, Gungu et Idiofa).
  • Plan d’action avec des interventions pour un bon cycle de transformation et commercialisation des produits des femmes agricultrices des sites ciblés par la mission est réalisé.
  • Rapport d’analyse du circuit de production et de commercialisation pour l’écoulement des produits des bénéficiaires potentiels du programme et l’identification des niches de marchés porteurs
  • Plan de déploiement de la plateforme BuyFrom Women .

VI. Durée de la consultation

La consultation se déroule au mois demars 2020.

VII. Qualifications du consultant

  • Avoir un diplôme de niveau Bac+4 (agronomie, statistique, ou toutes autres disciplines connexes).
  • Au moins 5 ans d'expérience professionnelle dans la conduite d'évaluations et de recherches dans le domaine de l’agriculture et de l'autonomisation des femmes.
  • Une bonne connaissance de l’économie Congolaise, du secteur agricole et des filières agricoles retenues
  • Très bonne expérience des méthodologies de recherche quantitatives et qualitatives.
  • Maîtrise du Français. Une bonne connaissance de l’Anglais serait un atout
  • Une bonne connaissance d'une langue locale sera un avantage (lingala et kikongo)
  • Bonnes capacités de communication et de gestion des conflits
  • Excellente capacité de rédaction et de présentation
  • Avoir un bon carnet d’adresse des acteurs des chaines de valeur des produits : manioc et maïs
  • L’expérience en matière de formation des formateurs et de coaching des groupements sera un atout majeur
  • Une expérience dans l’appui aux groupements coopératifs du secteur Agricole
  • Une bonne connaissance de l’outil informatique

VIII. Manifestation d’intérêt

Les dossiers de candidatures seront constitués des éléments ci-après :

  • une note explicative de la compréhension des termes de référence ainsi qu’une note méthodologique décrivant l'approche à adopter ainsi qu’un chronogramme de la mission.(maximum 5 pages),
  • une offre financière sous pli fermé,
  • un échantillon d'une étude similaire précédente,
  • le CV et la lettre de motivation.

N.B : Les candidatures ainsi que toutes les pièces annexes seront réceptionnées sous pli fermé au plus tard 25 février 2020, au secrétariat de l’ONU Femmes à l’adresse suivante :  4ème niveau Immeuble Losonia, Boulevard du 30 Juin, Kinshasa/Gombe

Contact

Société :ONU Femmes

Site Internet :

Email :

right
EMPLOI SUIVANT : Child Safeguarding Officer
left
EMPLOI Précédent : Consultant(e) pour la revue et l’actualisation des évaluations sur la vulnérabilité de 5 provinces pilotes et la formulation d’options des politiques pour l’adaptation aux changements climatiques