mediacongo.net - Publireportage - Cadre de gestion environnementale et sociale de la composante d’intervention d’urgence (CGES-CERC), du Projet multisectoriel de nutrition et de santé (PMNS)



Retour PUBLIREPORTAGE : Ouvrages

Cadre de gestion environnementale et sociale de la composante d’intervention d’urgence (CGES-CERC), du Projet multisectoriel de nutrition et de santé (PMNS)

Cadre de gestion environnementale et sociale de la composante d’intervention d’urgence (CGES-CERC), du Projet multisectoriel de nutrition et de santé (PMNS) 2022-03-08
Ouvrages

RÉSUMÉ EXÉCUTIF

1. Brève description de la composante d’urgence (CERC) du PMNS

Pour contribuer à la réponse à la crise nutritionnelle qui a été déclarée dans certaines provinces de la République Démocratique du Congo, le Gouvernement a soumis une demande de réallocation du financement du Programme Multisectoriel de Nutrition et de Santé (PMNS en sigle) relativement à l’affectation des ressources financières non engagées envers la Composante d’urgence (CERC) afin de répondre aux besoins d’interventions d’urgence.

Une provision de 50 millions de dollars américains pour soutenir les populations vulnérables affectées par la malnutrition sera ainsi engagée. Cette provision de 50 millions de dollars américains supportera des activités qui s'appuient sur celles existantes du PMNS mais sont axées sur une mise à l'échelle rapide pour faire face à la crise.

Les activités proposées comprennent :
1. Fourniture de transferts monétaires aux ménages à 88,000 ménages

  • Utilisation de la plateforme nommée SCOPE conçue pour la gestion des informations sur les bénéficiaires.
  • Stockage et gestion informatisée des données des individus et des ménages.
  • Enregistrement biométrique et déduplication pour minimiser les doublons de bénéficiaires.
  • Balayage biométrique par les empreintes digitales.

2. Dépistage de 110.000 des enfants de 6 à 59 mois dont 5.200 des cas de malnutrition aiguë sévère à traiter dans 56 Aires de sante et 3 hôpitaux et 40.600 des cas d’enfants de 6 à 23 mois devant bénéficier des suppléments nutritionnels.

  • Dépistage communautaire des enfants et référencement des malnutris.
  • Traitement des enfants atteints de malnutrition aiguë sévère.
  • Supplémentation des enfants 6 à 23 mois avec des suppléments nutritionnels.
  • Prévention de la malnutrition grâce aux interventions nutritionnelles à base communautaire.

Cliquez ici pour télécharger le document complet - format PDF


UG PDSS – PMNS
right
ARTICLE SUIVANT : Polémique sur le juge naturel d'un ancien Premier ministre : " c'est le juge ordinaire qui doit le juger ", pense le bâtonnier Matadi Wamba
left
ARTICLE Précédent : La foi expliquée (par des Mots simples et des exemples clairs)