mediacongo.net - Publireportage - Lubumbashi: MRSLF propose des pistes pour améliorer la participation politique de la femme



Retour PUBLIREPORTAGE : Femme

Lubumbashi: MRSLF propose des pistes pour améliorer la participation politique de la femme

Lubumbashi: MRSLF propose des pistes pour améliorer la participation politique de la femme 2022-05-07
Politique

Le Mouvement Rien Sans la Femme (MRSLF) Coordination du Haut Katanga a organisé ce samedi 7 mai une réunion. Celle-ci a tablé sur la participation politique de la femme dans la province du Haut-Katanga. Ce mouvement, a réuni autour d’une même table, neuf députés provinciaux et les membres de l’administration de l’Assemblée Provinciale. En plus, MRSLF a conviè aussi les Responsables des Partis politiques, les délégués de la CENI, de la CNDH et des organisations féminines et ainsi que les délégués du Mouvement Rien Sans la Femme.

L’objectif est de contribuer à accroître le nombre des femmes candidates aux élections d’ici à 2023. Mais également, plaider pour la participation des femmes à tous les niveaux. En outre, ces assises favorisent le renforcement de la collaboration avec les leaders politiques, les organes électoraux et les députés provinciaux et nationaux.

Dans l’état lieux de la participation politique de la femme en RDC et particulièrement dans la Province du Haut-Katanga Florent Musha facilitateur de cette séance note une faible participation de la femme. En effet, les candidatures féminines présentées aux élections de 2006, 2011 et 2018 n’ont pas dépassé les 20%. Ce qui impacte négativement sur le nombre des femmes élues.

Au cours de ces échanges, les participants ont constaté la représentativité politique de la femme est qualitative. Mais , leur nombre reste faible. Plusieurs obstacles concourent à cette situation. C’est par exemple, la culture et l’environnement politiques et autres. Ces obstacles freinent l’épanouissement sociopolitique et économique de la femme.

Des stratégies pour améliorer la participation de la femme

Pour améliorer cette situation, les participants ont proposé des stratégies et mécanismes de suivi . Mais aussi, d’améliorer des pratiques Politiques. Ceci permettra d’atteindre une société égalitaire. Et c’est conformément aux engagements que la RDC a pris au niveau international et régional.

Il faut noter que, les responsables des partis politiques et les députés provinciaux ont pris l’engagement de prendre en compte la dimension genre. Ainsi, le genre sera pris en compte dans l’alignement des candidats sur les listes électorales. Ils ont pris aussi l’engagement de plaider pour l’application de la loi portant financement des partis politique. Mais aussi d’intégrer dans la loi électorale en cours de révision la dimension genre.

La Représentante du Ministre Provincial du genre, famille et enfants Maitre Thérèse Ngoya, s’est dit satisfaite des engagements des parties prenantes à cette réunion. Et elle a promis transmettre à qui des droits certaines recommandations pour le suivi et évaluation de sa mise en œuvre.

Signalons que c’est dans le cadre du projet Tufaulu pamoja, Réussir ensemble exécuté par CAFOD et mise en œuvre par le Mouvement Rien Sans la Femme MRSLF avec l’appui financier de l’ambassade de Suède. Le but est de contribuer à l’amplification des voix des femmes et jeunes dans les sphères de prise de décision. Pour améliorer leur participation politique.

Jeff Mbiya
Magazine La Guardia / MCP, via mediacongo.net
right
ARTICLE SUIVANT : Les femmes en période d'ovulation, des rivales aux yeux des autres femmes ?
left
ARTICLE Précédent : Lubero : des militaires et civils condamnés à de lourdes peines pour viol sur mineure