Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Media & tendance Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - IMCongo (habillage new site)
Retour

Femme

Lubumbashi : une table ronde sur la participation de la femme

2022-07-28
28.07.2022
Provinces
2022-07-28
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2022_actu/07-juillet/25-31/femme_table_ronde_lubumbashi_22.jpeg -

Comment la femme peut-elle capitaliser les opportunités qu’offrent les réformes de la nouvelle loi électorale ? C’est l’une des questions abordées au cours de la table ronde organisée ce mardi 26 juillet par Internews et l’Union nationale de la presse congolais (UNPC). Une table ronde axée aussi sur la participation politique de la femme en RDC. 

Le but de cette table ronde est "d’encourager le combat des femmes qui mènent une offensive politique quant à la parité dans la gestion de la chose publique, afin de réduire les discriminations dont elles sont victimes, a expliqué Gilbert Kyungu vice-président de l’UNPC. Car, la représentativité politique de la femme est très faible, renchérit Noémie Kilembi, directrice adjointe d’Internews. Ainsi, en prévision de prochaines élections de 2023, les femmes doivent mettre à profit les réformes de la loi électorale pour leur participation active.

En effet, la nouvelle loi électorale constitue une avancée, même si, il ne s’agit pas d’un pas de géant, a expliqué Maitre Angeleni Mbuyu avocate au Barreau de Lubumbashi. L’article 13 de cette loi, l’alinéa 3 dispose : ”La liste qui aligne 50 % au minimum des femmes dans une circonscription est exemptée de la caution”. Cette disposition, certes, encourage les partis politiques à intégrer les femmes sur leur liste électorale. Toutefois, cette nouvelle loi, n’a pas intégré des dispositions obligatoires. Pour maître Mbuyu Angeleni, ”il faut une autre mesure qui renforcerait la parité dans la loi électorale, si l’on veut favoriser la participation politique de la femme”, a encore expliqué cette femme de droit au cours de son intervention lors de cette table ronde.

Une avancée

Si la loi a ouvert une brèche, les partis politiques doivent également jouer leurs partitions. Clotilde Mutita, une autre conférencière, a insisté sur la manière dont les partis politiques doivent aider les femmes candidates. Elle a, dans un premier temps, déploré le fait que les partis politiques en RDC ne donnent pas d’opportunité aux femmes. Qu’il s’agisse de leur restructuration ou encore des candidatures, les femmes n’accèdent pas à des postes stratégiques. S’agissant des élections, les officines politiques ne financent pas les campagnes des femmes. Voilà qui explique aussi pourquoi elles ne sont pas nombreuses dans la sphère politique.

Toutefois, Clotilde Mutita membre imminent du parti ”Ensemble pour la République”, pense qu’il y a lieu de faire autrement. Ils doivent repenser leur rapport avec les femmes. Commencer par mener des combats au sein des partis politiques en faveur de la parité. De plus, ils peuvent inciter leurs élus à légiférer sur la parité. Mais aussi, il faudrait imposer le quota pour les femmes.

Pour une participation politique effective, les femmes ont aussi leur responsabilité. Elles doivent agir. Pour Clotilde Mutita, ”la femme ne connait pas ses aspirations, elle est plus dans la figuration”. Elle a aussi relevé le fait que les femmes restent invisibles. Car elles sont moins médiatisées. Ainsi, pour renverser la tendance, les femmes doivent savoir se vendre. Vendre leur image à travers divers médias. Mais de plus, elles doivent être compétitives. Elles doivent, enfin, mettre en place des stratégies politiques ainsi que de communication.


Magazine La Guardia / MCP, via mediacongo.net
right
Article suivant Les femmes en période d'ovulation, des rivales aux yeux des autres femmes ?
left
Article précédent Lubumbashi-territoriale : 3 femmes nommées bourgmestres

Les plus commentés

Politique Publication du calendrier électoral : "Ces élections auront lieu dans les temps voulus par les législateurs" (Lambert Mende)

26.11.2022, 14 commentaires

Provinces Nord-Kivu : zone tampon ou balkanisation de fait du pays

25.11.2022, 11 commentaires

Politique Menaces de balkanisation de la RDC : Bernadette Tokwaulu tire la sonnette d'alarme et interpelle Félix Tshisekedi

25.11.2022, 9 commentaires

Afrique Résolutions du mini-sommet de Luanda : « Avec la partie rwandaise, le respect de la parole donnée n’a jamais été au rendez-vous » (Christophe Lutundula)

25.11.2022, 9 commentaires
Infos congo - Actualités Congo - IMCongo Application - bottom - 30 août 2022

Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance