Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Media & tendance Immobilier Recherche Contact



Retour

Société

La division des transports rejette les accusations des détournements

2022-08-02
02.08.2022
Provinces
2022-08-02
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2022_actu/08-aout/01-07/nonga_eric_22_87542.jpg -

Eric Nonga 

La division des transports et voies de communication a tenu à donner un autre éclairage sur le bras de fer qui oppose le chef de division Eric Nonga et 7 de ses collaborateurs. Dans un article publié le 27 juillet par notre Magazine et intitulé ”Haut Katanga : bras de fer à la Division des transports”, des agents ayant requis l’anonymat dénonçaient le chef de division des transports et voies de communication. Ils l’accusent de mauvaise gestion et de priver les fonctionnaires de cette division de leur prime. À la division des transports et voies de communication, une autre version des faits est donnée.

Les faits remontent effectivement depuis 2017. Selon la version de la division des transports et voies de communication, des agents affectés à Mukambo s’illustrent dans les détournements des fonds. Le premier montant est de 9 000 000 de francs congolais, apprend-on. Ensuite, un autre montant de 7 000 000 est détourné entraînant une action disciplinaire contre eux. Selon cette même source, ils ne l’entendent pas de cette oreille ainsi, débute le sempiternel désaccord.

Un autre grief, la division des transports et voies de communication affirme également que ces agents, en plus des détournements, émettaient des documents parallèles. Les services de sécurité sont saisis.

En 2019, ce groupe a lancé un mémo dans lequel ils accusent le chef de division de détournement de 62 000 usd et 53 millions de francs congolais de rétrocession. À la division des transports et voies de communication, l’on assure que la rétrocession n’a jamais atteint ce chiffre. Elle varie entre 1 million 200 et 6 millions de francs congolais.

La justice s’en mêle

La justice se saisit donc du dossier. Le chef de division est entendu sur procès-verbal. Au moment de la confrontation, ils ne disposent d’aucune preuve. Le Parquet les enjoint à ne dénoncer que lorsqu’ils seront en possession des preuves. Cela ne les a pas arrêtés, ils ont continué leurs calomnies, explique-t-on à cette Division. Un de leur répondant au nom de Pichou Lenge est arrêté et transféré à la prison de la Kasapa. Grâce aux interventions, notamment du cadre des concertations de la Société Civile, il est relâché.

Mais malgré cela, ils n’ont pas relâché la pression. Ils ont écrit successivement aux différents ministres nationaux des transports sur le même dossier. Ils ont, par la suite, saisi l’IGF, la cellule antifraude de la présidence de la République et l’Assemblée provinciale. Mais à chaque fois, ils sont incapables de fournir les preuves, affirme la division  des transports.

À ce service, l’on est formel. Le chef de division ne peut pas être concerné par ce détournement. Car, apprend-on, la gestion de l’argent revient au service de la comptabilité. Et les justifications sur l’utilisation de la rétrocession lui revient de droit.

Chacun touche sa prime

S’agissant du refus du chef de division à verser la prime de la rétrocession, là encore, la Ddvision des transports déclare  ue c’est faux. Sur un document lu par deux journalistes du Magazine la Guardia, et dont le montant de la rétrocession est de 5 253 usd, une liste de noms et signatures y est annexée. Et le montant de la prime varie entre 110 000 francs congolais et 70 000 francs. ”Chacun a touché sa prime”, l’on nous rassure. Aussi, le partage de cette prime se fait en commission. Le chef de division, lui, approuve et fait des annotations pour rééquilibrer le partage.

L’affaire est pendante à la justice, ce groupe de travailleurs est poursuivi pour dénonciation calomnieuse et diffamation. Et en même temps, le dossier est en arbitrage au gouvernorat de la province pour concilier les deux parties.


magazinelaguardia.info / MCP, via mediacongo.net
right
Article suivant Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
Article précédent le bilan de l’accident de Lubudi s’alourdit, 34 morts

Les plus commentés

Politique Situation sécuritaire: "La solution à la crise à l'Est, c'est avoir un nouveau président" (Franck Diongo)

26.09.2022, 25 commentaires

Politique « C’est le Rwanda et l’Ouganda qui soutiennent les milices, il faut les condamner » (Herman Cohen)

27.09.2022, 16 commentaires

Politique Olive Lembe sur Joseph Kabila : « Mon mari est le savant politicien Congolais »

27.09.2022, 15 commentaires

Politique Félix Tshisekedi : l’envers sans le revers de la médaille

27.09.2022, 14 commentaires
Infos congo - Actualités Congo - IMCongo Application - bottom - 30 août 2022

Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance